Compaq iPAQ PA-2

03 octobre 2001 à 11h23
0
Extrêmement populaire auprès du grand public pour ses Ordinateurs de bureau, ses PC portables et ses ordinateurs de poche Pocket PC, Compaq, s’est lancé depuis quelques mois dans le monde du MP3. Aujourd’hui, après un coup d’essai avec son iPAQ PA-1, la célèbre firme tente de s’imposer sur ce marché avec un nouveau modèle logiquement baptisé iPAQ PA-2. Ce concentré de technologies sera-t-il à la hauteur pour défier la concurrence principalement représentée par SonicBlue et ses fameux Rio ? Réponse dans ce test complet.

Présentation :

00C8000000050343-photo-compaq-ipaq-pa-2.jpg
Pour son nouvel iPAQ, Compaq a adopté un design des plus classique, pas de couleurs fluorescentes mais seulement un gris classique et un gris argenté, pas non plus de forme étrange mais uniquement des bords légèrement arrondis. Ce qui nous donne un ensemble à la fois classique et futuriste des plus appréciable, particulièrement pour ceux qui n’aiment pas les fioritures démesurées.

Pourtant malgré la relative discrétion de son design, l’iPAQ PA-2 choque au premier coup d’œil, pourquoi cela ? Tout simplement parce qu’il est minuscule (6.9 cm de hauteur, 5.4 cm de largeur et 2 cm d’épaisseur), ça c’est le premier effet iPAQ PA-2. Le deuxième a lieu lorsqu’on tient la petite chose dans le creux de sa main, c’est une véritable plume : 90 grammes.

Pour offrir de telles mensurations l’iPAQ PA-2 utilise tout ce qui se fait de plus discret : deux piles de type AAA, alors que la concurrence utilise des modèles plus classiques de type AA (plus lourdes et plus encombrantes mais moins coûteuses), une carte mémoire de 64 Mo de type MultiMedia Card logée dans un mini compartiment capable de gérer deux cartes mémoires, et un écran LCD retroéclairé de 2.7 sur 1.2 cm.

Sur l’appareil même, on trouve logiquement un connecteur pour le transfert des fichiers via le port USB, une attache ceinture, ainsi que 8 boutons de contrôle en façade (- , + , mise en route, avance, retour, lecture, menu), un interrupteur orne également le sommet du baladeur, il permet de bloquer l’utilisation des boutons précédemment cités .

00FA000000050344-photo-compaq-ipaq-pa-2-casque.jpg


Pour ce qui est des accessoires sachez que l’iPAQ PA-2 est livré avec un casque stéréo et un ensemble de logiciels (MusicMatch JukeBox et MediaPlayer 7) pour gérer vos fichiers MP3 aussi bien sur votre PC, que sur le baladeur.

Prise en main :

00A0000000048914-photo-compaq-ipaq-pa-2.jpg
La prise de l'iPAQ PA-2 est on ne peut plus simple et fonctionne sur le même principe qu’un discman. Ainsi les touches avance et retour ont la double fonction de changement de piste et d’avance ou de retour arrière rapide pendant la lecture. Tandis que la navigation dans les menus se fait à l’aide des touches menu et lecture, cette dernière touche permettant de valider les choix.

La prise en main est d’autant plus simplifiée que l’écran LCD rétroéclairé est une véritable mine d’informations puisqu’il affiche le numéro de la piste, son titre, le niveau des Batteries et le niveau du volume.

En fait, en ce qui concerne la prise en main, on pourra juste reprocher à l’iPAQ PA-2 de ne pas être équipé d’une télécommande, mais étant donné sa taille et son poids, il sera possible de fixer sans problème le baladeur à sa taille grâce à son fixation ceinture. Il sera alors très simple d’accéder aux boutons de commande et l'absence de télécommande se fait moins préjudiciable. Bien sûr la situation sera bien plus compliquée si vous avez pour habitude de loger votre baladeur dans votre poche.

Fonctionnalités :

Outre les fonctions de base que l’on retrouve sur tous les baladeurs que nous avons rapidement décrit auparavant, l’iPAQ PA-2 propose également 3 enrichissements sonores prédéfinis correspondant à un type précis de musique (Rock, Classical, Jazz) et la possibilité de régler le niveau des basses et des aigus. Des fonctions qui se révéleront très utiles pour améliorer la qualité d’écoute comme nous le verrons plus tard dans ce test.

Transfert de fichiers :

Grâce à sa carte mémoire de 64 Mo l’iPAQ PA-2 est capable de stocker plus d’une heure de musique au format MP3 128kb/sec, mais le WMA, le format de compression de Microsoft, est également supporté par le petit dernier de la gamme MP3 de Compaq. Ce support, moins gourmand en espace de stockage que le MP3, permettra de stocker environ 1H30 de musique avec une qualité très proche du CD-audio. On notera également que l’iPAQ PA-2 dispose d’un firmware qui pourra être mis à jour pour apporter quelques améliorations ou étendre la compatibilité de l’iPAQ PA-2 vers de nouveaux formats.

Comme nous l’avons dit au début de cet article, le transfert des fichiers MP3 ou WMA vers le baladeur se fait via le port USB, à l’aide du très simple et très pratique logiciel Musicmatch Jukebox fournit dans sa version 6.0.

00FA000000050345-photo-compaq-ipaq-pa-2-jukebox.jpg


00E9000000050346-photo-compaq-ipaq-pa-2-haut.jpg
Dans un premier temps ce logiciel analyse votre disque dur afin de référencer les MP3 présents, afin d'en constituer une bibliothèque. Une fois cette phase terminée, il vous suffit de sélectionner les pistes que vous souhaitez transférer et d’appuyer sur "download" pour que le transfert commence … et c’est la que ça se gâte. En effet, alors que nous n'avions jusque là aucun reproche à faire à l'iPAQ PA-2, le transfert USB se trouve être dramatiquement lent.

Il nous a ainsi fallu 14 minutes 50 secondes pour remplir l’ensemble de la carte mémoire, qui pourtant bien estampillée "64 Mo" n’offrait que 61 Mo d’espace de stockage. Nous avons au départ cru à un problème de gestion de l’USB sur notre configuration mais visiblement il n’en était rien car les performances ont été les mêmes sur 3 trois configurations différentes … Dommage !

Qualité sonore :

La qualité sonore délivrée par le dernier-né de chez Compaq est excellente, à condition de pousser un peu les basses dans le menu de configuration et d’utiliser un casque stéréo de bonne qualité. Malheureusement, comme c’est souvent le cas avec les Baladeurs MP3, le casque livré en standard est de qualité très médiocre et le casque du iPAQ ne déroge pas à la règle. Ce dernier a en effet de grosses difficultés à reproduire les basses fréquences, et ce même avec un niveau de basses réglé sur 10. Toujours à propos de ce casque, les oreillettes qui le compose ne semblent pas s’adapter à toutes les oreilles et au bout de quelques minutes d’écoute il n’est pas rare de ressentir quelques douleurs. Bref, l’achat d’un Compaq iPAQ PA-2, entraînera forcément l’achat d’un casque de qualité, qui ne constituera certainement pas un luxe.

Pour ce qui est du volume sachez que l’iPAQ Pa-2 propose 10 niveaux de volume différents, le son dégage vraiment trop de décibels au niveau 10, l’écoute s’effectuera donc plutôt vers le niveau 3 ou 4. A titre d’information sachez également que la saturation du son a été atteinte vers le niveau 6 avec le casque livré en standard, il sera donc possible, si vous le souhaitez, de monter plus haut avec un casque de meilleure qualité.

Autonomie :

007B000000050347-photo-ipaq-pa-2-pile.jpg
Compaq annonce fièrement que son nouveau produit possède une autonomie de 14 heures non stop, nous avons vérifié ce chiffre en utilisant non stop l’iPAQ PA-2 avec un volume reglé sur le niveau 3.

Le résultat obtenu est venu confirmé l’annonce de Compaq ou presque puisque l’Ipaq PA-2 a daigné jouer pour nos oreilles 10 pistes pendant un peu plus de 13 heures non-stop, là ou le Rio 600 rend les armes au bout de 10 heures.

Utilisation courante :

00C8000000050350-photo-ipaq-pa-2-comparaison.jpg
Avec sa petite taille, son poids léger, son attache ceinture et grâce à l’utilisation d’une carte mémoire qui permet d’éviter dans n’importe quelle situation les interruptions de lecture, c’est avec un certain plaisir que l’on se sert de l’iPAQ PA-2 pour écouter ses morceaux préférés chaque jour, dans les transports en commun, en faisant de la marche ou tout simplement son petit footing hebdomadaire.


Il faudra cependant penser à ne pas le laisser traîner dans une poche de votre pantalon, vous pourriez en effet le perdre sans vous en rendre compte tellement sa discrétion est surprenante.


Conclusion :

Proposé au prix de 2000 FF pièce le Compaq iPAQ PA-2 s’aligne parfaitement sur les prix pratiqués par la concurrence (pour comparaison le Rio600 64 Mo est vendu au même prix ou 200 FF plus cher chez certains revendeurs), et il offre en plus une discrétion et une autonomie hors du commun. Le seul véritable reproche qu’on pourrait lui faire se situe au niveau de ses performances de transferts, mais cela reste toujours plus rapide qu’enregistrer une piste sur un MiniDisc.

En bref, si vous cherchez ce qui se fait de mieux dans le monde des baladeurs MP3 l’iPAQ PA-2 devrait combler vos désirs, à moins que vous ne puissiez pas faire une croix sur des transferts de fichiers effectués en quelques minutes.

01BF000000050348-photo-compaq-ipaq-pa-2-conclusion.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Anarchy Online se scénarise
Nouveautés téléchargement : Winamp, ICQ, Nero ...
Nouveaux baladeurs MP3 et appareils photos Intel
Accord inFusio / Sagem dans le jeu mobile
Dell maintient ses prévisions et dope la bourse !
Nouvelle imprimante photo chez Canon
Deux nouveaux PowerShot chez Canon
France Télécom investit 450 millions d'euros pour le déploiement de l'ADSL
CosmoCom et Onyx allient la technologie IP à la relation client
AvantGo veut croire au m-commerce via les assistants personnels
Haut de page