Ransomware : désespérée, une ville de Floride finit par céder aux demandes des hackers

Alexandre Boero Contributeur
21 juin 2019 à 22h10
0
Riviera Beach
Aperçu de la vue depuis Riviera Beach (Crédits : Google Maps)

La ville de Riviera Beach a craqué en finissant par débourser les 600 000 dollars réclamés par les cybercriminels.

« Je plie, et ne romps pas », lit-on dans la fable Le Chêne et le Roseau, de Jean de la Fontaine. Voilà ce qui s'est passé pour Riviera Beach, une ville de Floride de 35 000 habitants, située à une centaine de kilomètres au nord de Miami. Paralysée par l'assaut de pirates informatiques, la ville a fini par accepter de payer la note pour espérer pouvoir récupérer ses données.

L'ensemble des services, même le 911, touchés par l'attaque

Riviera Beach a cédé après été frappée par un ransomware. Le 29 mai dernier, un jour comme un autre pour l'administration de la ville, un policier municipal a eu le malheur d'ouvrir un courrier électronique contenant un logiciel malveillant. Du hameçonnage en bonne et due forme. Cette simple inattention a alors suffi aux hackers pour propager le virus dans tout le réseau informatique de la ville.

Serveur de messagerie, site internet de la ville, ou encore système de facturation, l'ensemble des services liés à la municipalité ont été affectés et bloqués. Pire, le malware a même perturbé le 911, la ligne dédiée aux appels d'urgence outre-Atlantique. Et ce durant trois longues semaines.

Les pirates ont reçu leurs 65 bitcoins, soit environ 600 000 dollars

Pour répondre à l'attaque, la ville a alors rapidement décidé d'allouer des crédits à hauteur d'un million de dollars pour s'équiper de 400 nouveaux ordinateurs, pour rebâtir l'informatique vieillissant et meurtri de l'administration. Sauf que Riviera Beach a enchaîné les boulettes en omettant de procéder à certaines sauvegardes cruciales.

Lors de la réunion municipale suivante, l'ensemble des membres ont alors accepté de payer la rançon réclamée par les pirates informatiques, correspondant à 65 bitcoins, soit 600 000 dollars (environ 530 000 euros). Rien ne prouve encore que la ville a pu récupérer l'accès à ses fichiers, données et services.

Ces attaques sont désormais courantes. Et dans le cas où l'utilisateur se fait avoir par l'objet puis le contenu du mail, l'assaut est généralement violent, et pousse certaines petites entreprises mal informées à mettre la clé sous la porte. Il y a quelques semaines, c'est une autre ville américaine importante située bien plus au nord de la côte Est, Baltimore, qui fut aussi frappée par un ransomware.



Source : Engadget
15 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Consommation de
Sans enquête antitrust, Windows Mobile aurait dominé Android... selon Bill Gates
Débat | YouTube change-t-il pour le pire ?
La Chine lutte contre l'addiction au jeu en imposant un couvre feu et une limite de temps quotidienne
Pick-up Tesla : cochez la date, le concurrent du Rivian R1S présenté dans deux semaines
Le Samsung Galaxy Fold en rupture de stock en cinq petites minutes en Chine
Un TER n’émet pas toujours moins de CO2 qu'une voiture ou un autobus !
Un bouton sur Netflix pour passer les blagues sur Donald Trump pendant un spectacle
Edge basé sur Chromium, aka Chredge, sera bien disponible sur Linux

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top