Cryptojacking : une première peine de prison au Japon

Par
Le 09 juillet 2018
 0
fotolia virus bitcoin hacker


Ce 2 juillet 2018, pour la première fois dans le domaine du cryptojacking, les autorités japonaises ont condamné un jeune homme de 24 ans à un an de prison avec sursis pour avoir contaminé l'ordinateur de nombreux internautes japonais et y avoir miné des bitcoins.

En 2017, lorsque la valeur du bitcoin a explosé, de nombreux pirates informatiques ont trouvé en cette monnaie un nouvel El Dorado. Ils ont alors développé une nouvelle gamme de virus informatique, capable de miner du bitcoin, ou tout autre crypto-monnaie sans que les victimes ne s'en rendent compte.

Attiré par l'appât du gain, un jeune japonais du nom de Yoshida Shinkaru a tenté sa chance en infectant approximativement 90 ordinateurs avec son propre virus.

Pour que son virus soit téléchargé, le pirate avait mis à disposition sur son blog un programme malveillant, déguisé en un logiciel destiné à donner un avantage non négligeable sur un jeu en ligne japonais. Malheureusement pour lui, les forces de l'ordre ont réussi à débusquer la supercherie et l'ont arrêté.

Une peine de prison de 1 an avec sursis : une première mondiale


La sentence de la justice japonaise ne se sera pas faite attendre longtemps : pour avoir infecté les machines de ses victimes et avoir miné des bitcoins sur celles-ci, le jeune pirate de 24 ans écope d'une peine d'emprisonnement de 1 an avec sursis.

prison


S'il ne s'agit pas de la première peine liée au bitcoin, c'est la première fois qu'un individu est condamné à une telle peine pour avoir miné du bitcoin à distance. Le plus ironique étant que le virus ne lui aura finalement rapporté que 5000 yen, soit moins de... 40 euros !

Modifié le 09/07/2018 à 09h30

Les dernières actualités Crypto-monnaie

scroll top