Une nouvelle famille de ransomware pour Android se propage par SMS

4
Ransomware.png_cropped_1200x1200

Les ransomwares permettent aux pirates de prendre en otage un appareil contre une rançon. Récemment, une nouvelle famille de logiciels malveillants a été repérée par les chercheurs d'ESET, du nom d'Android/Filecoder.C. La propagation de ces ransomwares se fait notamment par SMS : la victime voit ses contacts recevoir le lien piégé.

C'est à travers un fil Reddit et sur le forum XDA-Developers, très connu dans le milieu, que les ransomwares ont commencé à circuler. Autant dire que la prudence est de mise pour ne pas risquer d'être contaminé par ces malwares, capables de se répandre à grande vitesse.

Une nouvelle famille de ransomware apparue sur Reddit

Comme l'annonce l'ESET, c'est sur des fils de discussions Reddit dédiés à la pornographie que des liens piégés ont fait leur apparition - le forum XDA-Developers a également été touché. Dans le cas du second, les messages malveillants ont depuis été supprimés.

Ces ransomwares Android/Filecoder.C sont d'autant plus vicieux qu'ils partagent des liens piégés à tous les contacts du carnet d'adresses des personnes déjà infectées. Résultat ? Une infection bien plus rapide, surtout lorsque l'on sait que les malwares sont capables d'adopter 42 langues. Il reste toutefois bon de préciser que les traductions sont, la plupart du temps, ratées. Fort heureusement, ce n'est pas la seule erreur commise par ces logiciels malveillants.


Des ransomwares aux nombreuses failles

Cette nouvelle famille de logiciels de rançon Android/Filecoder.C est, en effet, loin d'être infaillible. Comme l'explique Lukas Stefanko, l'un des chercheurs de l'ESET, la campagne « est de faible envergure et plutôt amateur. De plus, le logiciel lui-même est défectueux — surtout en ce qui concerne le chiffrement. Tous les fichiers peuvent être récupérés sans payer de rançon ».

Attention cependant : le chercheur précise que cette famille de ransomware pourrait rapidement devenir « une menace sérieuse » si les erreurs sont corrigées.

Avec Android/Filecoder.C, l'utilisateur victime a toujours accès à l'appareil et que la rançon est définie aléatoirement entre 0,01 et 0,02 bitcoins, dans le but « d'attribuer les paiements aux victimes ». Lukas Stefanko précise que cette « pratique inédite » consiste à ce que « l'attaquant n'utilise qu'un seul portefeuille Bitcoin », là où, en général, un portefeuille Bitcoin est créé pour chaque personne visée.


L'ESET fait de nombreuses recommandations pour vous protéger

L'ESET précise que les appareils protégés par ESET Mobile Security ne sont pas touchés par cette nouvelle famille de ransomware. Les chercheurs invitent également à maintenir les appareils à jour (notamment avec les mises à jour automatiques), à ne télécharger que les applications du Google Play et autres boutiques en ligne reconnues, à vérifier les commentaires et évaluations d'un logiciel, à jeter un œil aux permissions demandées par ce dernier ou encore à utiliser « une sécurité mobile réputée pour protéger votre appareil ».

Source : communiqué de presse
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
4
5
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

🔥 Soldes Fnac : Imprimante Epson XP 452 à 49,99€ au lieu de 69,99€
Aux USA, Ring, sonnette connectée d’Amazon, permet à la police d'accéder aux images enregistrées
🔥 Bon plan Cdiscount : Barre de son + caisson de basse Samsung HW-R530 à 149€ au lieu de 299€ (via 50€ ODR)
🔥 Bon plan Amazon : écouteurs True Wireless Sony WF-1000XM3 à 208,88€ au lieu de 250€
Polestar 2 : tout ce que l’on sait de la berline fastback électrique, rivale de Tesla
🔥 Bon plan Darty : Samsung Galaxy A50 128 Go à 259€ au lieu de 349€
🔥 Bon plan Fnac : Huawei P Smart + batterie externe + chargeur allume-cigare à moins de 200€
🔥 Bon plan Rakuten : Promotions temporaires sur les smartphones OnePlus, Samsung et Xiaomi
Les Sims ne sont vraiment pas près d’arriver sur Switch
Couverture 4G : l´Arcep reproche aux quatre opérateurs de ne pas tenir leurs engagements
Haut de page