Sony Ericsson : rappel des mobiles W910i de Orange en Angleterre ?

Alexandre Habian
16 novembre 2007 à 11h29
0
0096000000519729-photo-sony-ericsson-w910i.jpg
Le constructeur nippo-suédois Sony Ericsson semble être soumis à quelques problèmes techniques liés à l'utilisation du dernier mobile de la marque, le W910i, commercialisé au sein des boutiques Anglaises de l'opérateur Orange.

En effet, il apparaîtrait que ce mobile de la gamme Walkman cesserait de fonctionner quelques secondes seulement après avoir reçu un appel téléphonique. Dans d'autres cas, un autre problème référencé empêchait tout simplement de pouvoir répondre à un appel. Alors que depuis quelques jours, bon nombre de mobinautes britanniques sont retournés dans les boutiques de l'opérateur pour se le faire échanger... contre un mobile toujours défectueux, il semble qu'Orange ait pris la situation très au sérieux.

« Sony Ericsson et Orange reconnaissent des problèmes pour un petit nombre de mobiles W910i commercialisés mais ils ne concernaient que les premiers produits mis sur le marché. Nous conseillons donc aux possesseurs ayant noté un problème de fonctionnement de le ramener dans les boutiques Orange. Le problème est en tout cas à cette heure résolu et les mobiles W910i disponibles dans le commerce sont tous fonctionnels », a ajouté un représentant de Sony Ericsson/Orange.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Peugeot 3008 Hybrid : tout ce que l’on sait du futur SUV de la firme sochalienne
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Que se passerait-t-il si Stadia disparaissait ? Un ponte de Google répond
scroll top