Restructuration d'Atari : Game Over

00D2000000494031-photo-atari.jpg
Des bruits insistants courraient depuis quelques jours déjà et une annonce était pressentie. Voilà, c'est fait, Atari annonce aujourd'hui abandonner le développement de jeux et se retire donc de la course à l'armement pour se concentrer sur l'édition et la distribution de titres réalisés par d'autres.

L'éditeur / distributeur compte même acquérir des licences plutôt que de miser sur des projets trop risqués pour sa santé fragile. Cette réorientation s'accompagnera d'ailleurs de quelques remaniements de personnel, au premier rang desquels le départ de David Pierce, directeur général, qui avait pris ses fonctions en septembre 2006, remplacé de manière temporaire par Curtis G. Solsvig III, responsable de la restructuration de l'entreprise.

En ce qui concerne l'avenir de Test Drive Unlimited, Atari annonce avoir rétrocédé la franchise à Infogrames pour une durée de six ans et une avance de cinq millions de dollars de royalties. L'accord permettra à Infogrames de lancer le développement d'au moins deux nouveaux épisodes de la franchise tout au long de ces six années. Rappelons enfin qu'Atari avait récemment acquis les droits de distribution de Ace Combat 6 : Fires Of Liberation, Eternal Sonata et No More Heroes.
Modifié le 20/09/2018 à 15h53
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Comparatif des meilleurs VPN (2021)
Meilleurs jeux mobiles gratuits : découvrez notre Top 10
Bon plan gaming : le casque filaire HyperX Cloud Alpha S disponible à moins de 100€
Genshin Impact : la version PS5 arrive le 28 avril avec plusieurs améliorations
Acer Nitro 5 : un PC portable gaming 17.3
Votre nouvelle Smart TV Samsung à moins de 30€ avec la fibre Bouygues Telecom
Mercedes dévoile EQS, sa berline électrique de luxe et ses 770 km d'autonomie
L'excellent casque Bose 700 profite d'une promo immanquable chez Cdiscount
Bon plan VPN : Top des bons plans à saisir chez CyberGhost, NordVPN et Surfshark
Amazon revendique 200 millions d'abonnés à Prime
Haut de page