Restructuration d'Atari : Game Over

Virgile Rasera
Spécialiste Gaming
14 novembre 2007 à 12h12
0
00D2000000494031-photo-atari.jpg
Des bruits insistants courraient depuis quelques jours déjà et une annonce était pressentie. Voilà, c'est fait, Atari annonce aujourd'hui abandonner le développement de jeux et se retire donc de la course à l'armement pour se concentrer sur l'édition et la distribution de titres réalisés par d'autres.

L'éditeur / distributeur compte même acquérir des licences plutôt que de miser sur des projets trop risqués pour sa santé fragile. Cette réorientation s'accompagnera d'ailleurs de quelques remaniements de personnel, au premier rang desquels le départ de David Pierce, directeur général, qui avait pris ses fonctions en septembre 2006, remplacé de manière temporaire par Curtis G. Solsvig III, responsable de la restructuration de l'entreprise.

En ce qui concerne l'avenir de Test Drive Unlimited, Atari annonce avoir rétrocédé la franchise à Infogrames pour une durée de six ans et une avance de cinq millions de dollars de royalties. L'accord permettra à Infogrames de lancer le développement d'au moins deux nouveaux épisodes de la franchise tout au long de ces six années. Rappelons enfin qu'Atari avait récemment acquis les droits de distribution de Ace Combat 6 : Fires Of Liberation, Eternal Sonata et No More Heroes.
Modifié le 20/09/2018 à 15h53
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Allongé et endormi
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
Xbox All Access : les tarifs français officialisés par Microsoft
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
Boeing 737 MAX : le constructeur avait caché les défauts de conception aux pilotes et aux régulateurs
scroll top