Deux extensions pour Neverwinter Nights

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
28 novembre 2002 à 15h48
0
00D2000000054936-photo-neverwinter-nights-promenade-au-bord-du-fleuve.jpg
Fort de la renommée de ses développeurs, BioWare, et de leur précédent titre, Baldur's Gate, le dernier jeu de rôle édité par Infogrames marche très bien et ce partout dans le monde. Si bien que l'éditeur français travaille même sur deux extensions pour enrichir Neverwinter Nights.

Alors que l'on ne sait encore rien de la seconde (prévue pour l'été 2003), nous avons déjà quelques informations sur la première, baptisée Neverwinter Nights : Shadows Of Undrentine. Prévue pour le printemps 2003, elle est actuellement en développement chez Bioware et FloodGate. Principalement axée sur le mode simple joueur, elle devrait apporter de quoi relancer l'intérêt du jeu avec une nouvelle campagne censée tenir en haleine les joueurs pendant une quarantaine d'heures.

Les créateurs de modules ne sont pas aussi gâtés mais devraient tout de même y trouver des éléments intéressants pour leurs créations avec tout un tas de nouvelles armes, créatures et objets en tous genres. Nous vous en reparlons évidemment dès que l'on en sait plus et que les premières captures d'écrans apparaissent !
Modifié le 20/09/2018 à 15h32
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top