WarPath l'année prochaine en Europe

le 05 décembre 2006 à 14h40
0
Disponible depuis cet été à petit prix en Amérique du Nord, WarPath vient tout juste d'être confirmé en Europe et c'est finalement Lighthouse Interactive qui se chargera de la distribution du jeu développé par Digital Extremes. L'éditeur néerlandais n'entre cependant pas vraiment dans les détails et ne précise par exemple pas exactement quels pays sont concernés et à quel prix sera commercialisé le jeu.

Le communiqué de presse publié pour l'occasion indique simplement que WarPath sera disponible au cours du premier trimestre de l'année et se termine sur le rappel des caractéristiques principales du jeu : trois races différentes, trois véhicules disponibles, huit armes (Wolverine, Tyrant, Javelin, Judge, Vanguard, Vibro Blade et EMAD), moteur graphique Unreal et moteur physique Havok, quatre modes réseau (deathmatch, team deathmatch, capture du drapeau, frontline assault), 25 cartes multijoueur permettant des parties jusqu'à 16 joueurs en LAN ou sur Internet.

Dernière précision, alors que Groove Games a édité le jeu sur PC et Xbox en Amérique du Nord, il semble que Lighthouse Interactive ne se charge que de la version PC de notre côté de l'Atlantique.

012C000000322687-photo-warpath.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h51
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

L'Inde veut lancer une station spatiale d'ici 2030
Fiat Chrysler signe avec ENGIE pour offrir des solutions de charges électriques en Europe
88% des Américains consultent leur smartphone en regardant la TV
Le navigateur gamer Opera GX est accessible en early access
Test Asus ROG Strix SCAR III : RTX 2070 et 240Hz pour un portable gamer d'excellence
Malgré des AirPods 2 peu novateurs, Apple maintient son avance sur le marché des écouteurs sans-fil
Les Etats-Unis auraient implanté des
L'UE s'attaque au trafic en ligne d'espèces sauvages
Amazon Game Studios se sépare discrètement de dizaines d'employés
scroll top