Les Japonais envisagent de s'unir dans la fabrication de puces

Par
Le 29 décembre 2005
 0

Face à la domination américaine et à l'émergence des coréens, des groupes japonais envisagent de s'unir sur le marché stratégique de la fabrication de puce.

Face à la domination américaine et à l'émergence des coréens, des groupes japonais envisagent de s'unir sur le marché stratégique de la fabrication de puce.

L'heure est au protectionnisme au Japon. Après avoir envisagé de créer un système d'exploitation japonais puis un moteur de recherche japonais, le pays du soleil levant songe à renforcer son industrie des puces grâce à une alliance entre de grands groupes industriels.

Initiée par Hitachi, Renesas et Toshiba, le consortium pourrait également intéresser Matsushita ou NEC, et aurait pour objectif de conserver la compétitivité du Japon face à des poids lourds américains comme Intel, TI et AMD mais également face aux ambitions du très dynamique constructeur sud coréen Samsung Electronics qui n'entends pas se limiter aux écrans ou aux mémoires flash.

Selon Gartner, le marché des semi-conducteurs devrait atteindre 235 milliards de dollars à la fin de l'année 2005. Il est actuellement dominé par Intel (15% de parts de marché), suivi par Samsung (7.6% du marché) et Texas Instrument (4.4%). L'Europe compte également quelques champions avec l'allemand Infineon ou le franco-italien 58.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top