Infogrames doute du développement des jeux en ligne

Jérôme Bouteiller
11 septembre 2000 à 00h00
0
Le français Infogrames, numéro 3 mondial des Jeux Vidéo, déclare douter du développement des jeux en ligne sur internet

Quelques semaines après l'ouverture de Game Citizen, sa nouvelle plate forme de jeux en ligne, le français Infogrames, numéro 3 mondial des jeux vidéo, déclare douter du développement des jeux en ligne sur internet. "Internet n'a pas révolutionné le marché (du jeux vidéo). Il n'y a pas de possibilité de développement viable. C'est plus un outil marketing", a déclaré à Reuters Céline Berthier , vice-présidente chargée de la stratégie, lors d'une conférence sur les médias organisée par Crédit Lyonnais Securities Europe (CLSE) à Deauville. "Ce qui sera véritablement une révolution pour nous sera l'avènement du broadband (haut débit). Nous croyons très fort au support télévision interactive", a-t-elle ajouté. Le développement de plate formes de jeux, basées désormais sur des modèles de gratuité totale pour l'internaute, représentent en effet un risque commercial pour des industriels basés sur la vente de jeux de plusieurs centaines de francs l'unité. Contrairement au minitel et peut-être à la télévision interactive ou au WAP, l'internet continue d'effrayer les industriels du contenus, peu enthousiastes à l'idée d'abandonner leur modèle économique au profit d'un hypothétique financement par la publicité.
Modifié le 20/09/2018 à 15h38
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
Étouffé par les sanctions américaines, Huawei également lâché par les fondeurs chinois
Xbox All Access : les tarifs français officialisés par Microsoft
scroll top