Electronic Arts s'offre le moteur Unreal 3

Alex
21 août 2006 à 19h14
0
Non content d'avoir signé avec des grands noms comme Atari, Microsoft, THQ, BioWare ou Midway, Epic Games ajoute aujourd'hui un nouvel éditeur à la liste de ses clients pour le moteur graphique Unreal 3. L'américain Electronic Arts a en effet annoncé son intention de recourir à l'Unreal 3 pour plusieurs de ses titres à venir, sans donner plus de précision. Les modalités financières de l'accord n'ont pas été révélées.

Lorsqu'on signe avec le numéro un du secteur, l'enthousiasme est de rigueur. « Nous sommes extrêmements excités à l'idée qu'EA, leader mondial du secteur, prenne une licence pour l'Unreal Engine 3 », explique ainsi Mark Rein, vice président d'Epic Games. « Ils ont des équipes de développement talentueuses et nous sommes impatients de voir comment ils appliqueront notre technologie à leurs jeux haut de gamme ».

Epic Games propose toujours, pour les amateurs anglophones, un dossier en ligne sur l'Unreal Engine 3.


00B4000000117342-photo-unreal-engine-3.jpg
00B4000000117341-photo-unreal-engine-3.jpg
00B4000000117343-photo-unreal-engine-3.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 15h38
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
scroll top