Data Robotics annonce son nouveau NAS : le Drobo FS

0
012C000003077754-photo-drobo-fs.jpg
Le petit nouveau de Data Robotics a été annoncé aux Etats-Unis ce matin, et il s'appelle Drobo FS. Ce serveur de stockage en réseau (NAS) permet de sauvegarder les données de plusieurs ordinateurs au sein d'un même réseau, et de partager des fichiers entre les différentes machines.

Et c'est sur ce dernier point que compte insister Data Robotics. Le Drobo FS doit « apporter la meilleure expérience de partage de fichiers à ce jour. » Il peut être utilisé sur un réseau domestique, ou dans les entreprises de petite taille qui « cherchent un périphérique simple et sûr pour partager et sauvegarder les données en réseau. »

Le principal argument du Drobo FS, c'est l'utilisation de la technologie BeyondRAID, développée par une entreprise californienne. Cet outil permet de gérer des disques durs de tailles différentes plus facilement : mettez un disque de 320Go, un de 500Go, un de 1To et un de 2To, et ça fonctionnera. Il est également capable de reconstruire la sauvegarde automatiquement sur un nouveau disque, même si la taille de celui-ci ne correspond pas à celle de l'ancien module de stockage. Avec une redondance unique, qui n'autorise qu'une panne de disque dur à la fois, une configuration avec un disque de 320Go et deux de 500Go donnera par exemple une capacité totale de 762Go. La configuration maximale, avec cinq disques de 2To, stockera jusqu'à 7,3To de données. L'espace inutilisable inutilisable sert à la redondance des données, même si une petite perte est à prévoir sur les configurations les plus tordues (disques de 320Go, 500Go, 640Go, 750Go et 1,5To en sécurité maximale par exemple) : c'est l'espace que Drobo considère comme « réservé à l'extension » future de la mémoire, qui ne sera utilisable que si le disque dur le plus petit est remplacé. Dans ce dernier exemple, cet espace « réservé » est de 903Go, selon les calculs de Data Robotics.

Sinon, rien ne ressemble plus à un Drobo que ce Drobo. Il est capable d'utiliser un à deux disques pour la redondance, cette dernière configuration permettant de conserver ses données même en cas de panne sur deux disques durs au même moment. Le système fonctionne avec des connexions Ethernet gigabit, qui assurent une vitesse de 37 à 50 Mo par seconde via un routeur filaire. « J'ai un réseau en WiFi N », précise Mark Fuccio, directeurs produits et marchés chez Data Robotics, « et j'ai un énorme 4Mo par seconde. Pour la plupart des gens, ce sera le réseau qui limitera les transferts. »

Côté processeur, le dual core gèrera le système d'exploitation propriétaire sur un coeur, et Linux sur l'autre. Cela devrait permettre de faire tourner des applications pour personnaliser le système. Plusieurs applications « DroboApps » sont déjà disponibles pour le Drobo FS. Oxygen Cloud prend par exemple en charge l'accès aux fichiers via un téléphone mobile, un ordinateur, ou d'autres périphériques pour les partager vers plusieurs unités de Drobo FS. Une autre application gère les fichiers comme si c'était une bibliothèque iTunes, pour les lire sur différents périphériques à la fois.

Le Drobo FS est disponible aux Etats-Unis au prix de 699 dollars nu, soit 100 dollars de moins que l'ancien Drobo S. Celui-ci étant en vente à un peu moins de 600 euros en Europe, on peut s'attendre à un prix légèrement supérieur à 500 euros pour le nouveau NAS.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Motorola confirme le Backflip pour l'Europe
Jeu en ligne : la loi est prête pour la Coupe du monde
Opera revient à la charge sur le ballot screen
La Xbox 360 stocke sur clé USB, non sans limitations
Ovi Maps désormais disponible gratuitement pour les Nokia E71 et E66
Orange va installer Boston en Europe
Annonce de Microsoft le 12 avril : la vie en rose ?
Le WD VelociRaptor passe à 600 Go et au SATA 6 Gbps
Comment détruire son iPad et assurer le buzz
Nouveaux Intel Xeon 7500 pour des serveurs à 64 coeurs
Haut de page