Dark Age Of Camelot : l'Europe gérée par EA / Mythic

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
15 février 2010 à 14h47
0
En début d'année, GOA avait annoncé une nouvelle qui avait inquiété plus d'un amateur de jeux de rôle massivement multijoueur : dans un avenir proche, le Français ne s'occuperait plus d'un des vétérans du genre, Dark Age Of Camelot. Il n'était toutefois pas question d'abandonner les joueurs et GOA se voulait rassurant en indiquant que les abonnés ne seraient pas laissés sur le carreau.

Aujourd'hui, nous en savons enfin un peu plus sur l'avenir de Dark Age Of Camelot en Europe et plus particulièrement en France. Il s'avère en fait que Mythic Entertainment prendra directement en charge les serveurs du Vieux Continent, et ce, dès le 17 février prochain. Le client européen du jeu devrait être prochainement mis à jour afin de correspondre à l'outil nord-américain, mais - bonne nouvelle - il ne semble pas question d'héberger l'ensemble des serveurs aux États-Unis comme certains joueurs le craignaient.

Dans une longue Foire aux Questions destinées à répondre à toutes les interrogations des joueurs, Mythic précise effectivement qu'une fois tout mis en place, les serveurs européens de Dark Age Of Camelot seront basés en Allemagne. Les joueurs devront en revanche faire avec des informations plus généralement données en anglais. Ainsi, le détail des mises à jour sera publié en anglais et le support client se fera d'abord en anglais.

Modifié le 20/09/2018 à 14h39
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Vancouver 2010 : regardez les JO en direct sur votre PC
Grow VC tente le pari du capital risque collaboratif
MWC : Microsoft lève le voile sur Windows Phone 7
[Vidéo] Acer annonce le E110 : prise en main
Les premières captures de  L.A. Noire  dévoilées
Smartbook : l'utilisation du terme interdite en Allemagne
En vidéo : découverte du Samsung Wave et de l'OS Bada
MWC : Nokia et Intel annoncent MeeGo (Maemo + Moblin)
Vie privée : Google modifie son service Buzz
Orange lance un forfait pour surfer de l'étranger
Haut de page