Antitrust : Intel et AMD soldent leurs poursuites !

Alexandre Laurent
12 novembre 2009 à 16h26
0
Épilogue d'une ténébreuse affaire ? Intel et AMD ont annoncé jeudi après-midi avoir trouvé un terrain d'entente au sujet des différentes affaires qui les opposent. AMD s'engage à mettre fin aux poursuites engagées devant les tribunaux américains et japonais, en échange de quoi Intel lui versera la somme de 1,25 milliard de dollars. En parallèle, les deux fabricants annoncent la signature d'accords de licences croisées portant sur une durée de cinq ans.

« Alors que les relations entre nos deux sociétés ont été difficiles par le passé, cet accord met fin aux différends légaux et nous permet de concentrer nos efforts sur l'innovation et le développement de produits », indiquent les deux groupes dans un communiqué commun.

Selon les termes de cet accord, AMD accepte d'abandonner toutes les plaintes déposées aux États-Unis comme à l'international contre Intel pour abus de position dominante et pratiques commerciales déloyales. Rappelons qu'AMD accuse son concurrent d'avoir accordé des ristournes à différents fabricants de PC pour inciter ces derniers à n'utiliser que ses processeurs. Intel a, à ce sujet, été condamné à 1,06 milliard d'euros d'amende par la commission européenne en mai dernier.

Pour compenser l'abandon des procédures lancées par AMD, Intel lui versera 1,25 milliard de dollars, et s'engage à ne pas se livrer à des pratiques anticoncurrentielles. Les ennuis d'Intel ne sont toutefois pas tout à fait réglés, puisque le fondeur devra encore faire face aux poursuites engagées début novembre à son encontre par l'état de New York.

0190000000135951-photo-image-amds-vs-intel-pacman.jpg

Les deux principaux fournisseurs de processeurs x86 signent à cette occasion un accord de licences croisées d'une durée de cinq ans, qui permettra à AMD d'exloiter sans crainte de poursuites certains pans de la propriété intellectuelle de son concurrent. Les termes de cette licence sont conçus pour que GlobalFoundries, coentreprise partagée entre AMD et le fonds d'investissement d'Abu Dhabi, puisse produire des puces x86 sans crainte de poursuites même si elle ne constitue plus, sur le plan juridique, une filiale d'AMD.

« C'est le début d'une nouvelle ère, qui prouve que la donne a changé pour AMD », s'est félicité lors d'une conférence téléphonique Dirk Meyer, PDG d'AMD. La bourse semble lui donner raison : l'action AMD a immédiatement pris 23%.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Bruno Le Maire prend officiellement position sur la cryptomonnaie Libra
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Evija : l'hypercar électrique de Lotus se charge en 9 petites minutes
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La prochaine édition du CES va autoriser les sextoys féminins et interdire les
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Trump suspend les sanctions Obama quant à la consommation des véhicules automobiles
scroll top