Des micro-batteries nucléaires de la taille d'un cheveu ?

12 octobre 2009 à 16h27
0
0140000002476456-photo-les-dr-kwon-et-davidson-chercheurs-de-l-universit-du-missouri.jpg
À l'heure où l'énergie est au cœur des préoccupations, les chercheurs rivalisent d'ingéniosité pour la conception de batteries et emploient pour ce faire des matériaux insoupçonnés. Après les batteries à base de virus du MIT, une équipe de chercheurs de l'université du Missouri dévoile aujourd'hui des micro-batteries nucléaires. Elles mesurent la taille d'une pièce de monnaie, délivrent jusqu'à 6 fois plus d'énergie que des batteries chimiques de mêmes dimensions et résistent à un million de cycles de charge.

Si le concept de la batterie à radioisotope existait déjà, employé notamment par des pacemakers ou des satellites, l'innovation est ici le niveau de miniaturisation jamais atteint mais aussi le semi-conducteur employé, liquide et non solide. Ces batteries tirent de l'énergie de la chaleur émise par la désintégration radioactive, celle-ci pouvant endommager la structure du semi-conducteur solide. « En utilisant un semi-conducteur liquide, nous pensons que nous pouvons minimiser ce problème, » déclare le professeur Jae Wan Kwon.
00F0000002476458-photo-micro-batterie-nucl-aire.jpg


Quant aux risques souvent associés aux dispositifs nucléaires, le professeur en charge de ces recherches se veut rassurant : il n'y a effectivement aucune réaction en chaine. Ils cherchent à réduire encore l'encombrement de ces batteries, qui pourraient devenir plus fines qu'un cheveux humain, tout en améliorant leur efficacité. Leur champ d'application en revanche ne dépasse pour l'heure pas le domaine scientifique.
Modifié le 18/09/2018 à 14h41
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

35.000 utilisateurs de Google Apps en 2010 chez Rentokil Initial
Comexposium s'offre la société E-Business et ses salons
Hyper sensibilité électromagnétique : un abri anti-ondes
4ème licence 3G : l'égyptien Orascom jette l'éponge
Kempler & Strauss lance W, sa montre téléphone tactile
SaaS : Probance lève plus d'un demi million d'euros
Des patchs et des DLCs pour  Operation Flashpoint 2
Russie : Sergey Mironov veut définir
Kindle : les livres électroniques facturés 40% plus cher en Europe qu'aux USA
Le Financial Times adopte Autonomy Optimost
Haut de page