NVIDIA donne son sentiment sur Larrabee (et Intel)

02 octobre 2009 à 06h43
0
Lors d'une table ronde organisée avec la presse européenne, Jen-Hsung Huang, CEO et co-fondateur de NVIDIA, a pu revenir sur plusieurs sujets d'actualité. Interrogé sur la sortie prochaine de Larrabee, le fameux projet de processeur graphique d'Intel, et sur la possibilité qu'Intel arrive au même niveau que NVIDIA en termes de performances, Jen-Hsun a déclaré :

« L'avenir proche est encore très loin. Nous devons respecter Intel. C'est une société très puissante avec des ressources extraordinaires. Mais il faut également respecter le fait qu'il nous a fallu du temps pour être bon dans le domaine du graphique. NVIDIA, ce n'est pas juste 20 personnes, 2 ou 3 millions de recherche et développement chaque année, c'est un investissement annuel de plusieurs milliards de dollars avec plusieurs milliers de personnes. Le graphique sur PC, ce n'est pas aussi facile. Je respecte le travail qu'Intel fait. Les gens intelligents chez Intel respectent notre travail. »

A la question de savoir si Intel et NVIDIA sont maintenant des concurrents, Jen-Hsun Huang répond :

« NVIDIA et Intel ne sont pas concurrents. Nous ne sommes franchement pas des concurrents directs : pas plus que Microsoft et Google ! Nous ne nous concurrençons pas pour les mêmes clients. AMD et Intel sont des concurrents directs sur tout, contrairement à nous. La façon dont nous voyons notre société n'est pas de concurrencer Intel : ce n'est même pas un rêve possible. Nous voulons juste identifier des problèmes pour les solutionner en apportant une valeur ajoutée, quelque chose où nous sommes généralement très bon. Nous sommes très passionné et très spécialisé et nous essayons de le rester concentrer sur cet objectif. Ce que nous proposons est beaucoup plus complémentaire : chaque solution que nous proposons inclus Intel. Si nous élargissons le marché, c'est bon pour Intel et pour AMD. »

Mais alors si c'est bon pour Intel... pourquoi tant de problèmes avec la plate-forme Ion ?

« Car Intel croit que n'importe quel objet qui contient des transistors lui appartient. Leur slogan : Intel est le plus important fabricant de semi-conducteurs au monde. Et qu'est ce que vous faites quand vous êtes la plus grande société de semi-conducteurs au monde ? Il faut rester la société la plus importante de semi-conducteurs ! Si n'importe qui d'autre vend une puce qui va dans un PC vous devenez l'ennemi, ils doivent vous tuer. Ils parlent comme ça : je vais te tuer. C'est une façon imprévisible de penser. Pour NVIDIA, il s'agit de concevoir de bonnes solutions pour les gens qui apprécient les jeux, ou pour ceux qui veulent accélérer leurs calculs, ou pour ceux dont le travail est de concevoir un véhicule ou encore d'aider les docteurs à détecter plus précocement les cancers. Nous nous concentrons sur ces objectifs plutôt que de nous dire faisons des puces ou encore allons les tuer ! C'est une façon bizarre de penser ! »

0000011D02455976-photo-nvidia-jen-hsun-huang.jpg


Est-ce qu'il est plus facile de parler avec Intel maintenant ?

« C'est toujours difficile. Ils veulent toujours notre mort. Depuis le début, Intel souhaite que nous mourrions. En fait il y a une théorie que je connais chez Intel : tout ce qu'on trouve dans un PC est un ennemi. Il y a un but chez Intel : capturer un certain pourcentage du coût total des composants d'un PC. Donc si nous arrivons à placer une puce dans un PC, nous sommes l'ennemi. Si Broadcom a une puce dans le PC : c'est l'ennemi. Il n'y a que des ennemis ! C'est un jeu sans partage. Si tu gagnes, je perds ! Nous ne pensons pas comme ça. Si nous créons une nouvelle application, cela ouvre le marché et crée de nouvelles opportunités. Si nous rendons l'informatique parallèle si rapide que les gens peuvent maintenant utiliser un co-processeur pour solutionner plus de problèmes, ils vendront plus de microprocesseurs ! pas moins. »

Avec Larrabee ne craignez vous pas que les développeurs se détournent de CUDA, trop difficile à apprendre, alors que le x86 est connu de tous ?

« Alors CUDA existe pour les langages C, Fortran, Java et maintenant le C++. Combien de gens aiment écrire des programmes x86 ? Personne ! C'est un non-sens. Nous savons tous que le x86 est notoirement difficile à programmer. Personne ne programme en x86 ! les gens utilisent des compilateurs C. Mon C est leur C ! C'est juste du marketing. Et le x86 de Larrabee est différent de celui de Nehalem, le SSE est différent. Pouvez-vous faire fonctionner Office sur Larrabee ? Non ça ne marche pas ! Pouvez-vous faire tourner Windows sur Larrabee ? Non ça ne fonctionne pas mieux. Comment est ce possible que cela soit du x86 ? La preuve du x86 : quand vous téléchargez une application x86 elle fonctionne sur un processeur x86 ! Si ça ne fonctionne pas quel intérêt ? C'est sans intérêt. Si ça ne fait pas tourner Windows nativement, si ça ne fait pas tourner Office dix fois plus rapidement, alors vous devez réécrire le programme ! Si c'est le cas vous utilisez un compilateur C : dans ce cas quelle importance que ce soit prétendument x86 ?

C'est du marketing le même marketing que lorsque Paul Otellini a déclaré : x86 est le jeu d'instructions de l'Internet. Quelqu'un a du oublier de prévenir Steve Jobs pour qu'il utilise le bon processeur dans l'iPhone, quelqu'un a du oublier de prévenir RIM avec ses Blackberry, ou Microsoft avec son Zune HD ! »

0000011802455978-photo-nvidia-jen-hsun-huang.jpg


Intel a annoncé qu'il allait proposé la licence Atom à des tiers pour qu'ils intègrent un coeur Atom à leurs produits. Etes vous intéressé ?

« Nous aimerions ajouter un coeur Atom à notre solution Ion. Ce serait fabuleux mais je ne pense pas qu'Intel nous laisserait le faire. Je devrais demander. Quelqu'un peut demander ? Mais ici il y a un problème : pourquoi quelqu'un prendrait sous licence la technologie Atom quand vous devez dire à Intel ce que vous comptez faire et sous quel délai afin qu'ils puissent déterminer si cela va entrer en concurrence avec leurs solutions ? Si je prends la licence Atom aujourd'hui, ils me promettent l'accès aux générations suivantes pour les dix ou quinze années à venir ou est ce qu'ils m'utilisent pour agrandir le marché x86 et m'évincer ensuite ? C'est une tactique très intelligente, mais personne n'est aussi stupide ! Qui serait aussi stupide ? »

Comment comptez-vous rester compétitif avec Clarkdale d'Intel qui va regrouper processeur et puce graphique ?

« Une des complexités d'intégrer CPU et GPU est que l'innovation va un rythme différent pour chacun des éléments et ralentit donc les cycles de développement. Mais le ralentissement du cycle de développement n'est pas le pire. La technologie GPU évolue si vite que si vous ratez une année, vous passez à côté du GPU computing. Arrandale ne sera pas compatible OpenCL ni DirectCompute. C'est un désastre non ? Un désastre complet. Avec CUDA nous sommes à l'origine de l'invetion de DirectCompute ou OpenCL après qu'Intel ait commencé à développer leurs nouvelles puces. SandyBridge sera intéressant : il n'aura pas de DirectCompute ni d'OpenCL Est-ce que vous avez tous noté ? Ce sera un désastre complet. Heureusement vous pourrez toujours utiliser une carte graphique à côté. »

Pouvez-vous nous parler de l'avenir de votre division chipset ?

« Je pense que nous avons de bons prévisionnels. Cette année nous avons augmenté notre chiffre d'affaires sur le segment des chipsets. Pour ce qui est du desktop, nous n'allons pas faire de chipset DMI pour Intel car Intel a été très agressif pour dire au monde entier que nous n'avons pas de licence. Ce n'est pas vrai. Que ce soit vrai ou pas, c'est maintenant impossible pour nous de concevoir un chipset DMI car ils utiliseront d'autres tactiques pour nous empêcher de le vendre. Nous nous en remettons donc à la justice pour savoir si Intel a eu un comportement correct ou pas. En attendant nous proposerons d'autres chipsets, donc notre division devrait continuer à bien se comporter. »

Dans un tout autre registre : à l'avenir comment voyez vous évoluer votre chiffre d'affaires et sa répartition ?

« Je pense que le marché du PC est aujourd'hui plus large en chiffre d'affaires qu'il ne le sera dans cinq ans. Dans cinq ans il se vendra plus de PC mais ils généreront autant d'argent car leur prix ne cesse de diminuer. Je crois que l'informatique parallèle avec toutes ces nouvelles applications va grandir et croître. Cela représente aujourd'hui 0 milliard de dollars, mais cela pourra potentiellement en générer plusieurs milliards dans le futur. Le segment de la mobilité est aujourd'hui relativement petit : quelques centaines de millions de dollars, mais d'ici cinq ans il générera probablement plusieurs milliards de dollars. D'ici 5 ans, le PC ne représentera pour nous plus que la moitié de notre chiffre d'affaires. »


DirectX est il toujours aussi pertinent aujourd'hui ?

« Oui bien sûr. Et l'une des raisons est d'ailleurs l'un des challenges les plus importants de Larrabee ! DirectX est pertinent car toutes les applications l'utilisent ! Comment pouvez vous introduire une nouvelle plate-forme ou un nouveau processeur et abandonner le passé derrière ? Les milliards de dollars d'investissement de l'industrie du logiciel : comment pouvez-vous les abandonner ? La façon pour un nouveau produit de rencontrer le succès est de faire bien tout ce qu'on a l'habitude de lui demander tout en apportant de nouvelles capacités. Regardez le succès de l'iPhone : cela fait plein de choses mais il est toujours possible de téléphoner. »

Quand pensez-vous que le ray-tracing sera utilisé dans les jeux ?

« Cela prendra encore du temps. Pour le jeu 3D la chose la plus importante ce n'est pas nécessairement la fidélité visuelle. Je pense que c'est certainement important mais ce n'est pas le plus important. Le plus important reste le frame-rate, ou débit d'images. Mais il y a beaucoup d'applications intéressantes pour le ray-tracing : qu'il s'agisse des arts numériques ou de la conception numérique ou encore de la création d'avatars en lancé de rayons. Ce n'est pas du temps réel mais quelque chose d'interactif. Dans le futur nous nous dirigeons vers un modèle hybride où certaines parties de la scène 3D seront rendues en ray-tracing et d'autres selon la méthode traditionnel du rasterizing »

Depuis combien de temps l'architecture Fermi est elle en développement ? Avez-vous d'autres développements en cours ?

« Le développement de Fermi a commencé il y a quatre ans, et le recrutement s'est achevé il y a trois ans. Il s'agit d'un projet significatif pour nous. A l'époque où nous avons commencé son développement nous devions relever un challenge ! Nous ne savions pas à l'époque comment les développeurs utiliseraient CUDA pour écrire leurs applications. Nous avons appris en même temps que le projet avançait avec le développement de PhysX et le développement du ray-tracing en interne. Actuellement nous avons deux autres générations en développement : la version après Fermi et la prochaine architecture qui remplacera Fermi. Une architecture majeure arrive tous les deux ou trois ans en général. »
Modifié le 18/09/2018 à 14h41
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Pour fêter les 10 ans de Portal 2, Portal Reloaded propose dès aujourd'hui de voyager dans le temps, gratuitement
Avis Binance (2021) : le meilleur exchange crypto du marché, pour débutants comme pour traders aguerris
Toyota dévoile à Shanghai son concept-car bZ4X, un futur SUV électrique
Reddit s’inspire de Clubhouse avec des chatrooms audio
Xbox Series X|S : la nouvelle mise à jour permet d'augmenter la vitesse de téléchargement
Bon plan antivirus : économisez jusqu'à 60% sur les solutions Norton
Xbox Game Pass : le Cloud gaming sur Windows et iPhone / iPad arrive en bêta aujourd'hui !
Comparatif des meilleurs PC portables pour les créatifs (2021)
Comparatif des meilleurs PC portables HP (2021)
Apex Legends : une version mobile annoncée par Electronic Arts
Haut de page