NVIDIA annonce le cGPU avec le GT300, Fermi

01 octobre 2009 à 03h06
0
Jen Hsun-Huang, CEO et co-fondateur de NVIDIA a profité du GPU Tech et de son keynote d'introduction pour annoncer officiellement « Fermi », le nom de code de l'architecture du GT300, la prochaine puce de la firme au caméléon. Déjà fonctionnelle, et présentée sous la forme de carte Tesla, la puce se retrouvera dans les mois à venir dans des cartes graphiques haut de gamme à destination des joueurs. En attendant d'en connaître toutes les spécifications, et outre la compatibilité DirectX 11, « Fermi » est présenté par NVIDIA comme un tournant dans l'industrie des semi-conducteurs. Les ingénieurs de la firme ont en effet développé une toute nouvelle architecture, une architecture massivement parallèle dont l'une des capacités les plus intéressantes est de pouvoir être programmée en langage C++ en plus de la prise en charge des langages C, Fortran, Java, Python, OpenCL et DirectCompute. Dorénavant donc, il sera possible de compiler un code C++ pour qu'il s'exécute sur l'architecture « Fermi », une première pour une puce graphique. D'où le terme de cGPU ou encore Computational GPU utilisé ça et là.

0000011802453520-photo-nvidia-gpu-tech-architecture-fermi.jpg

Un aperçu de l'architecture Fermi


Autre changement important, la gestion ECC pour le contrôle des erreurs, un paramètre critique pour les environnements de calcul intensif. Et NVIDIA d'annoncer que « Fermi » compte 512 coeurs d'exécution CUDA, répartis selon des clusters de 32 coeurs chacun. L'architecture « Fermi » dispose également de 6 canaux 64 bits de mémoire GDDR5 (soit une interface mémoire 384 bits pouvant gérer jusqu'à 6 Go de mémoire), et la prise en charge du standard IEEE754-2008 pour les calculs en virgule flottante. Les performances en calcul double précision ont également été revues à la hausse : NVIDIA annonce un gain d'un facteur de 8x par rapport à son ancienne génération de puces graphiques.

0000011802453516-photo-nvidia-gpu-tech-jen-sen-fermi.jpg

Jen-Hsun Huang présente la puce « Fermi »


L'architecture « Fermi » se dote également et pour la première fois d'une mémoire cache de second niveau. En terme de transistors, « Fermi » en comportera 3 milliards, ce qui en fait tout simplement la plus grosse puce jamais produite. C'est naturellement TSMC qui assurera la fabrication sur son procédé en 40nm.

0000011802453522-photo-die-nvidia-fermi-gt300.jpg

Le die de Fermi


Interrogé sur la date de disponibilité des premières cartes graphiques « Fermi », Jen Hsun Huang a répondu qu'elles seraient lancées un mardi sans toutefois préciser lequel. Il se murmure toutefois que « Fermi » sera commercialisé au plus tôt à la fin de l'année sous un nom commercial qui n'est pas encore connu (GeForce GTX 380 ?). En terme d'architecture, le CEO de NVIDIA a tenu a rassuré les sceptiques en précisant que celle-ci était facilement déclinable, contrairement à la précédente génération GT200 : on devrait donc voir arriver dans le courant 2010 des versions milieu de gamme de « Fermi ».

0000014502453518-photo-nvidia-gpu-tech-carte-tesla-fermi-gt300.jpg

La première carte graphique Tesla utilisant l'architecture Fermi
Modifié le 18/09/2018 à 14h41
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Amazon annule son MMO sur Le Seigneur des Anneaux
Comparatif des meilleures chaises de bureau ergonomiques (2021)
Test Sony Bravia XR-55A90J : le téléviseur OLED qui en met plein la vue
Quel est le meilleur service de SVoD pour regarder votre film ou série du samedi soir ?
Resizable BAR : le point sur la technologie, les performances chez NVIDIA
D’ici fin 2021, on pourra utiliser Starlink en mobilité (avec une grosse antenne quand même)
Quel est le coût d’entretien d’une voiture électrique ?
Comparatif des meilleurs smartphones à - 300€ (2021)
Test ASUS ROG Flow X13 : quand RTX 3080 en perfusion rime avec frustration
Google : le FLoC ne fait pas l'unanimité chez Microsoft et Opera
Haut de page