GDDR4 : Hynix s'y met aussi

Par Vincent
le 05 décembre 2005 à 12h37
0
Après Samsung (voir cette brève), c'est Hynix qui décide de communiquer sur la prochaine génération de mémoire qui pourrait accompagner bon nombre de chips graphiques 3D : la GDDR4. Hynix annonce ainsi la disponibilité de ses premiers chips de GDDR4 512 Mbit (64 Mo). Hynix précise que sa mémoire GDDR4 offre des vitesses de transfert pratiquement deux fois plus rapide que celles enregistrées avec la GDDR3.

014D000000208705-photo-hynix-512-mb-gddr4.jpg


Le fabricant précise que les premiers exemplaires de tests de GDDR4 ont déjà été fournis aux fabricants de puces graphiques 3D et que la production de masse était désormais prévue pour le début de l'année prochaine. La GDDR4 actuelle propose une vitesse de transfert de 11,6 Go/sec, Hynix prévoit une version 14,4 Go/sec pour le second semestre 2006. Samsung a annoncé des vitesses de transfert et des dates de disponibilité similaires. Les fabricants de Cartes Graphiques devraient logiquement s'appuyer sur la production de ces deux fabricants pour mettre au point leurs produits « nouvelle génération ».

014D000000150344-photo-m-moire-samsung-gddr4.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.

Les dernières actualités

Un nouveau kilo, Huawei, SFR, Parcoursup : les actualités tech' de la semaine
LG veut être neutre en émissions carbone d'ici à 2030 et explique comment
Star Wars : après l'échec de Solo, Lucasfilm abandonne les spin-off
Comparatif 2019 : quels processeurs pour jouer et travailler ?
Où en est la législation française sur les travailleurs d'Uber, Deliveroo et consorts ?
Des capteurs inspirés des araignées pour permettre aux drones de réagir plus vite
Chine : une sonnerie de téléphone pour stigmatiser les citoyens endettés
Google lance la livraison de repas directe depuis Search, Maps et l'Assistant
AIDA64, l'outil de bench et de diagnostic, disponible en version 6.0
La transition écologique de l'industrie chimique va demander beaucoup d'énergie renouvelable
scroll top