Un écran hybride ordinateur et télévision chez Asus

20 septembre 2018 à 14h16
0
0140000002385402-photo-asus-s-rie-t1.jpg
Asus lance aujourd'hui en France une nouvelle gamme d'écrans hybrides, la série T1. Le taiwanais qui monte emboite ainsi le pas au géant Samsung et à la réussie série T240HD. Cette nouvelle série, composée pour l'heure d'un seul représentant, combine les fonctionnalités d'un écran informatique et celles d'une télévision.

À l'heure du LCD et de la démocratisation de la haute définition, une télévision ne se distingue effectivement d'un écran informatique, outre l'intégration de haut-parleurs et d'une connectique plus riche, que par son circuit de traitement plus évolué, destiné à flatter l'image des sources qu'on y connecte.

On retrouve donc en plus d'un tuner numérique (TNT) et analogique d'obscures fonctions de traitement telles l'Asus Smart Contrast Ratio, Splendid Video Intelligence Technology, un réducteur de bruit ou encore un filtre de désentrelacement 3D.

00F0000002385404-photo-asus-s-rie-t1.jpg
Il s'agit par ailleurs d'un écran Full HD de 24 pouces au ratio 16:9. Il intègre deux haut-parleurs d'une puissance totale de 7 W RMS. Il dispose de deux entrées HDMI, d'entrées composante, composite et péritel pour la vidéo et d'entrée RCA et mini-jack pour le son, en plus de sorties RCA et SPDIF optique.

Livrée avec une télécommande, cet écran de la série T1 vient d'être lancé en France, où il est commercialisé au prix public conseillé de 330 euros.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Heroes déjà téléchargée 50 millions de fois en 2009 ?
Mashup d'entreprise : Convertigo ( ex Twinsoft ) lève 3 millions d'euros
Quand F. Mitterrand oublie ce que veut dire Hadopi
Chrome : un partenariat entre Google et Sony
VMware Go cible les PME, automatise l'installation d'ESXi
MSN.fr se voit comme un
Insolite : licenciée pour un email écrit en majuscules
Quoi de neuf en jeux vidéo ce mardi ?
Talend veut démocratiser la gestion de la qualité des données
Après 'netbook', l'utilisation du terme 'smartbook' menacée
Haut de page