Activision ne semble pas connaître la crise

0
Depuis quelques semaines, les mauvaises nouvelles se succèdent pour les développeurs et les éditeurs de jeux vidéo. Alors que certains ne font « que » publier de tristes résultats financiers, d'autres sont tout simplement poussés vers la sortie et rares sont les sociétés qui semblent parvenir à tirer leur épingle du jeu.

À n'en pas douter, Activision Blizzard est toutefois de celles-là. À l'occasion de la publication de ses résultats trimestriels, le numéro un du secteur a effectivement annoncé un bénéfice de 195 millions de dollars (135 millions d'euros). Un chiffre intéressant pour le groupe et que l'on comparera aux 28 millions de l'an passé, mais, surtout, aux 234 millions de dollars (162 millions d'euros) de pertes annoncées par Electronic Arts pour la même période !

Un excellent résultat finalement pour Activision Blizzard qui en a profité pour annoncer un revenu dépassant le seuil du milliard de dollars (1,04 milliard soit 722 millions d'euros)... Nous le disions en titre, l'éditeur ne semble tout simplement pas connaître la crise alors que sa fin d'année ne risque pas d'être plus mauvaise lorsque l'on pense aux grosses sorties à venir : Guitar Hero 5 et Call Of Duty : Modern Warfare 2 pour n'en citer que deux.

012C000002104452-photo-modern-warfare-2.jpg
012C000002086242-photo-modern-warfare-2.jpg

Call Of Duty : Modern Warfare 2 ou comment faire encore progresser le résultat d'Activision Blizzard
Modifié le 20/09/2018 à 14h35
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Synchronisation iTunes : Palm dépose une plainte
Une forte augmentation du nombre d'abonnés mobiles en France
Cisco prend l'eau au T4 2009
TwittARound : un client Twitter pour iPhone avec réalité augmentée
TF1 vision sur la Livebox, M6 débarque sur la Neufbox
Apple publie Mac OS X 10.5.8
L'armée numérique de la ligue Odebi part en guerre
Retard de  StarCraft II  : aucun impact sur  Diablo III
  StarCraft II  repoussé à 2010 : Battle.net en cause
Loi « jeu vidéo » allemande : Crytek pourrait s'exiler
Haut de page