Un nouveau tout-en-un sobre et abordable chez Dell

17 juillet 2009 à 10h33
0
00F0000002307254-photo-dell-vostro-all-in-one.jpg
Dell a récemment dévoilé un tout en un qui vient en complément du Studio One lancé au mois de mars. Appartenant à la famille Vostro, il se destine aux entreprises et aux professionnels, mais pourrait tout à fait convenir à certains particuliers. Il se différencie d'ailleurs du modèle grand public en bénéficiant d'un logiciel de sauvegarde, d'une connectique réseau Gigabit Ethernet et d'un support technique dédié. Il peut en outre être livré avec le système d'exploitation Ubuntu Linux en lieu et place de Windows Vista.

000000C802307256-photo-dell-vostro-all-in-one.jpg
Il s'articule autour d'un écran non tactile de 19 pouces affichant une définition de 1440×900 pixels, et propose ainsi un compromis entre un ordinateur portable aux performances limitées et un ordinateur de bureau encombrant. Accueillant une plateforme Intel à base de processeur Pentium ou Core 2 Duo et de puce graphique GMA X4500, il abrite dans sa configuration de base 2 Go de mémoire vive et un disque dur de 160 Go.

Dès à présent disponible en Chine et au Japon à partir d'environ 500 euros, le Dell Vostro All In One sera commercialisé en Europe aux alentours du 23 aout.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

NVIDIA en discussion avancée pour le rachat d'ARM pour au moins 32 milliards
Renault annonce une perte record de près de 7,3 milliards d'euros
Elon Musk veut fournir des logiciels, des batteries et des moteurs à d'autres constructeurs
Pour Windows Defender, CCleaner est une app indésirable
Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Rocambole : l'application est enfin de retour sur le Google Play Store !
Windows : le bug de recherche dans l'Explorateur bientôt réglé... Huit mois après
L'évasion Carlos Ghosn financée en Bitcoins
scroll top