Quand le jeu vidéo connaît lui aussi la crise

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
29 juin 2009 à 13h33
0
Un à un, tous les secteurs d'activité ou presque annoncent de mauvais résultats qu'ils imputent évidemment à la crise économique que nous traversons. Dans ce genre de situations, il est de bon ton de dire que le jeu vidéo « ne connaît pas la crise » en précisant que les gens auront de toute façon toujours « besoin de jouer ».

Il semble que cette assertion ne soit pas tout à fait exacte et que le monde du jeu vidéo connaisse lui aussi un ralentissement. Ainsi, l'institut GfK a publié ses observations du marché console sur les cinq premiers mois de l'année 2009 en France. Relayés par nos confrères de LSA, les chiffres en question sont pour le moins éloquents.
000000B401936972-photo-console-nintendo-dsi.jpg

  • DS, 700 000 unités vendues (+8%), parc de 7,4 millions
  • Wii, 307 000 unités vendues (-35%), parc de 3,2 millions
  • Xbox 360, 176 000 unités vendues (+50%), parc de 1,3 million
  • PS3, 160 000 unités vendues (-35%), parc de 1,4 million
  • PSP, 104 000 unités vendues (-37%), parc de 2,3 million

Sur la première marche du podium, on retrouve la portable de Nintendo qui progresse de 8 % sur un an, mais il est important de préciser que les chiffres prennent en compte les ventes des deux modèles : DS et DSi. Du côté de chez Microsoft (la Xbox 360 est troisième), on observe également une hausse, mais la politique tarifaire agressive du géant américain n'y est sans doute pas étrangère.

En dehors de ces deux exceptions, la baisse des ventes est impressionnante et tourne autour des - 35 % que nous parlions de la PS3, de la PSP ou de la Wii. Une chute pour le moins significative et qui trouve sans doute son explication dans la crise, mais pas seulement. En réalité, on peut dégager trois explications que l'on tentera de vérifier dans les prochains mois.

Tout d'abord, il y a donc la crise économique, le coût d'une console n'étant tout de même pas anodin. Ensuite, il y a bien sûr le fait que les machines en question sont déjà bien implantées et une fois que l'on a une console, on ne s'amuse généralement pas à la racheter. Enfin, il y a l'explication « ludique », celle qui se base sur les fameux line-up.

Depuis le début de l'année, on ne peut effectivement pas dire que les grosses sorties aient soutenu la vente de consoles. L'an dernier, les constructeurs pouvaient compter sur quelques poids lourds pour doper leurs ventes alors que cette année, les blockbusters se sont fait rares pour le moment... Reste donc à voir si le second semestre 2009 parviendra à « relancer la machine ».

012C000001300954-photo-grand-theft-auto-iv.jpg
012C000001050564-photo-wii-fit.jpg

Grand Theft Auto IV et Wii Fit indirectement responsables du déclin des ventes de consoles observé début 2009 ?
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vignette Crit'air : vers un durcissement des conditions d'obtention
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
L'électricité produite en Europe au premier semestre provenait majoritairement d'énergies renouvelables
Plus de 700 km d'autonomie annoncés pour la Mercedes EQS
La première station de recharge à hydrogène ferroviaire annoncée en Allemagne
Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
scroll top