Intel & Nokia forment une alliance stratégique

Julien Jay
23 juin 2009 à 17h50
0
0000002800667728-photo-logo-nokia.jpg
Le géant des semi-conducteurs Intel, et le géant de la téléphonie mobile, Nokia, annoncent aujourd'hui avoir formé une alliance stratégique. Il s'agit plus exactement pour les deux firmes de renforcer leurs liens en s'alliant afin de développer une nouvelle génération d'architecture Intel x86, mais aussi de chipset, destinée aux périphériques mobiles. L'idée étant de combiner les performances des PC à la rapidité des réseaux sans fil haut débit d'aujourd'hui.

En s'unissant pour définir une nouvelle plate-forme mobile, les deux compagnies espèrent aller au delà du succès des smartphones, ordinateurs portables et autres netbooks en créant de nouveaux périphériques et de nouveaux services mobiles. Toutefois Intel et Nokia ne sont hélas pas encore en mesure de parler de produits concrets puisque cette annonce ne devrait donner ses premiers fruits que dans quelques mois.

Parallèlement, Intel annonce avoir pris sous licence la technologie HSPA/3G de Nokia afin de l'intégrer dans de futurs produits mobiles. On peut ainsi penser qu'Intel proposera à l'avenir des solutions Centrino avec connectivité 3G native. Du reste, le fondeur indique que cette nouvelle licence ne remet pas en cause sa stratégie envers la technologie WiMax, une technologie en laquelle Intel croit toujours.

Les deux firmes devraient également unir leurs efforts pour développer leurs projets de logiciels libres : Moblin et Maemo. Moblin est, rappelons-le, la distribution Linux Intel à destination des netbooks alors que Maemo est une distribution employée par Nokia pour certains de ses produits comme le Tablet PC comme le N810. A terme les deux projets devraient constituer les systèmes des futurs périphériques mobiles concernés par l'annonce conjointe d'Intel et de Nokia.

Ne nous méprenons pas, l'annonce ce jour d'un partenariat renforcé entre Intel et Nokia est tout simplement un événement majeur puisqu'il s'agit pour les deux groupes de renforcer leur présence mais aussi et surtout leur force de frappe sur le créneau de la mobilité. Alors qu'Intel avait manifesté le désir de voir ses puces Atom terminer dans des téléphones mobiles, ce partenariat en esquisse les grandes lignes, même si la génération actuelle d'Atom ne sera jamais à même de rentrer dans un téléphone portable.

Stratégiquement l'annonce a du sens, beaucoup de sens, puisqu'elle permet à Intel de répliquer à Apple dont la stratégie n'est pas évidente suite au rachat de PA Semiconductor (alors que l'on présentait l'usage de puce x86 dans un iPhone ce ne sera vraisemblablement pas le cas). De plus cette annonce permet à Intel de se donner les moyens de lutter contre Tegra, la solution mobile de NVIDIA déjà retenue par Microsoft pour son Zune HD en attendant de futures annonces. Il faudra malheureusement encore un peu de patience pour que les premiers produits découlant de cette annonce voient le jour sur le marché.

000000C802072010-photo-logo-intel-atom-2009.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La capitalisation boursière d'Apple dépasse celle de toutes les entreprises du CAC40 réunies
Une usine de production de cellule de batteries pour véhicules électriques bientôt en France ?
Découvrez la 2CV R-Fit 100% électrique, conçue en rétrofit
TikTok et maintenant WeChat : les USA veulent
Des experts en sécurité inquiets à l'approche de la présentation du premier prototype Neuralink d'Elon Musk
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
Xiaomi Mi 10 Ultra : une édition anniversaire qui veut
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Elon Musk envisage la construction d'un Cybertruck plus petit pour l'Europe
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
scroll top