Les développers d' America's Army remerciés

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
19 juin 2009 à 10h55
0
Pas plus tard qu'hier, nous vous annoncions la disponibilité, après de nombreux mois de retard, de la version 3 du jeu d'action en vue subjective America's Army. À peine une journée après la diffusion du nouveau jeu, il semblerait que son commanditaire, l'Armée des États-Unis, ait tout simplement décidé de licencier la majorité des développeurs.

Ce n'est pas la première fois que l'équipe en charge du projet fait parler d'elle et plusieurs membres importants avaient déjà quitté le navire il y a plusieurs mois. Là où cela devient très inquiétant pour les joueurs, c'est que l'Armée des États-Unis ne veut conserver qu'une petite structure dédiée au suivi du jeu : une structure située en Alabama, à des milliers kilomètres du studio de développement (Californie) !

Lorsque l'on voit le fonctionnement actuel de cette version 3 d'America's Army avec ses problèmes de lancement, ses soucis de connexion, sa gestion calamiteuse des entraînements et son horrible lag, on se dit que « ce n'est pas gagné cette histoire » !

012C000002210264-photo-america-s-army.jpg
012C000001870326-photo-america-s-army.jpg

012C000001870332-photo-america-s-army.jpg
012C000002210268-photo-america-s-army.jpg
Modifié le 20/09/2018 à 14h35
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La Lucid Air surpasse la Tesla Model S avec une autonomie annoncée supérieure à 800 km
Nvidia : la RTX 3080 déclinée en trois modèles se confirme et arriverait dès septembre
Delage dévoile un hypercar hybride à 2,3 millions de dollars
Hyperion dévoile une supercar à hydrogène dotée d'une autonomie de 1 600 km
Le processeur Kunpeng 920 d'Huawei rattraperait le Core i9-9900K d'Intel
Microsoft lancera son smartphone Surface Duo le 10 septembre à 1 399 $
En Allemagne, les ventes de véhicules électriques ont explosé en juillet
Google rejoint Apple et bannit Fortnite du Play Store Android
Horizon Zero Dawn : le portage PC critiqué pour ses nombreux bugs
La Hyundai Kona passe la barre des 1 000 km d'autonomie
scroll top