🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

NVIDIA GT300 : premiers détails sur la nouvelle puce

01 juin 2018 à 15h36
0
000000A001933580-photo-nvidia-logo.jpg
Alors que NVIDIA n'est pas nécessairement au mieux de sa forme, avec une architecture graphique GT200 qui n'a pas forcément brillé, la firme au caméléon étant obligé de renommer des produits qui ont pratiquement deux ans d'âge pour occuper le terrain, la relève se prépare tranquillement. Les ingénieurs de la firme de Santa Clara travaillent en effet sur le GT300, la puce graphique de nouvelle génération de NVIDIA. Celle-ci aura pour première caractéristique de prendre en charge DirectX 11, mais ce n'est pas l'objet de cette brève.

Avec le GT300, NVIDIA opterait pour une architecture largement différente des architectures graphiques connues jusqu'à présent. C'est du moins ce que rapporte Bright Side of News. Et le changement est radical puisque NVIDIA laisserait de côté le mode de fonctionnement SIMD (Single Instruction Multiple Data) pour adopter un fonctionnement similaire au MIMD ou Multiple Instruction, Multiple Data. Toutes les unités de la puce travailleraient alors en mode MPMD, Multiple Program, Mutltiple Data. L'idée étant de permettre l'exécution simultanée de plusieurs types de calcul au sein de la puce, chose possible aujourd'hui mais pas nécessairement exploitée dans les meilleures conditions.

Techniquement la puce GT300 devrait compter 16 groupes de 32 coeurs chacun soit un total de 512 coeurs d'exécution (une information qu'il faudra naturellement vérifier). Comparativement, les puces GT200 offraient au mieux 216 coeurs d'exécution : en admettant que la fréquence de fonctionnement de la puce GT300 soit identique à celle des GT200, la puissance brute du GT300 serait au bas mot deux fois supérieure. De plus, les performances de calcul en double précision, une sévère lacune des GeForce GT200, devrait être bien supérieure.

Naturellement, ces changements ne sont pas les seuls opérés par NVIDIA puisqu'il est question de faciliter tout ce qui concerne l'utilisation de la puce en tant que co-processeur de calcul et nous aurons l'occasion d'en parler à nouveau. Dans tous les cas, la possibilité d'exécuter des programmes différents et indépendants sur chacun des processeurs de la puce, devrait ouvrir de nouvelles possibilités dans le domaine du GPGPU.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Konami lache  Six Days In Fallujah
Les Kamikazes de  Battlestations : Pacific  en vidéo
Besson renoue avec Google et diffuse
Etude : la messagerie mobile représentera $160 milliards en 2014
Windows 7 : du streaming de l'ordinateur vers le téléphone ?
IBM affronte les champions de Jeopardy! après Kasparov
  DragonSky  : un nouveau MMO gratuit en bêta
Quoi de neuf en jeux vidéo ce lundi ?
Rumeur : le moteur Kumo sortirait le 2 juin prochain
Comparatif : dix lecteurs MP3 à moins de 80 euros
Haut de page