Nouvelles puces mobiles chez ATI et NVIDIA

Romain Heuillard
Publié le 09 janvier 2009 à 13h17
L'écart technologique séparant les ordinateurs portables de leurs cousins de bureaux tend à se réduire, poussé par la popularité grandissante des premiers. En témoignent les très récentes annonces d'AMD et de NVIDIA qui ont dévoilé lors du CES 2009 de nouvelles puces graphiques mobiles.

000000F001853826-photo-ati-mobility-radeon-hd-4000.jpg

ATI Mobility Radeon HD 4000
AMD décline les très convaincantes puces pour ordinateurs de bureau de la série 4000 en versions mobiles. Elles utilisent toutes le procédé de gravure en 55 nanomètres et embarquent les technologies de leurs homologues de bureau sur lesquelles elles s'appuient, en particulier le décodage matériel des vidéos en haute définition.

Les Mobility Radeon HD des séries 4300 et 4500 se destinent aux ultra-portables et au segment que vise AMD avec sa nouvelle plate-forme Athlon Neo. Les puces de la série 4600 sont quant à elle réservées aux portables de milieu de gamme en proposant un bon compromis entre performances et consommation/dissipation énergétique. En supportant la technologie CrossFireX permettant la mise en place de configurations multi-puces et en utilisant de la mémoire GDDR5 (une première dans des portables), la série 4800 s'adresse pour sa part aux joueurs et aux utilisateurs les plus exigeants.

Les premières machines équipées de telles puces devraient faire leur entrée sur le marché dès le premier trimestre 2009. D'après Asus, l'un de premiers assembleurs sur le créneau, une paire de puces ATI Mobility Radeon HD 4870 marquerait 15 000 points sous 3DMark '06 lorsqu'elle est associée à un Core 2 Duo performant. Aucun tarif n'a en revanche encore été communiqué.

000000F001853820-photo-nvidia-geforce-gt-130m.jpg

NVIDIA GeForce 100M
Chez le caméléon, les GeForce GT 130M, G 110M et G 105M supporteront les technologies PhysX et CUDA et succéderont dès le mois de mars respectivement aux 9600M GT, 9300M GS et 9200M GE en étant d'après leur concepteur 17%, 35% et 55% plus performantes que ces dernières.

La GeForce GT 130M, intégrant 32 processeurs de flux (stream processors) et utilisant un bus mémoire de 128 bit, marquerait 6154 points sous 3DMark Vantage sur une plate-forme Montevina avec un Core 2 Quad cadencé à 2,4 GHz et 2 Go de mémoire vive. Les GeForce G 110M et G 105M se démarquent par leur nombre de processeurs de flux, respectivement 16 et 8, par leur bus mémoire dont la largeur a été réduite à 64 bit, ainsi que par leurs fréquences de fonctionnement propres. La première marque 2481 points tandis que la seconde en marque 2177, toujours avec le même logiciel de test et sur la même plate-forme.

Lenovo devrait commercialiser en premier des IdeaPad équipés de telles puces dès le mois de mars, à des prix non communiqués.
Romain Heuillard
Par Romain Heuillard

C'est vers l'âge de 12 ans, lorsque j'ai reçu mon premier ordinateur (un Pentium 100), que j'ai décidé d'abandonner ma prometteuse carrière de constructeur de Lego pour me consacrer pleinement à ma nouvelle passion pour l'informatique. Depuis je me suis aussi passionné pour l'imagerie en général et pour la photo en particulier, mais je reste fan de sujets aussi obscurs que les procédés de fabrication de composants électroniques ou les microarchitectures de processeurs, que l'infiniment grand et l'infiniment petit. Je suis enfin foncièrement anti-DRM et pro-standards ouverts.

Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ?
Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !