Une GeForce GTX 285 en 55 nm lancée au CES 2009 ?

16 décembre 2008 à 15h25
0
En marge de la carte graphique à double GPU GeForce GTX 295 rivalisant avec la Radeon HD 4870 X2 d'AMD, Nvidia préparerait également une GeForce GTX 285, destinée à devenir la carte mono GPU la plus puissante du monde. Il s'agirait à quelques petites améliorations près d'une version gravée en 55 nm de la GeForce GTX 280 (gravée quant à elle en 65 nm), d'après le magazine en ligne asiatique Expreview.

0140000001821940-photo-design-de-r-f-rence-nvidia-geforce-gtx-280.jpg

Tout comme cette dernière, elle embarquerait 1 Go de GDDR3 et 240 processeurs de flux. Elle s'appuierait en effet sur la nouvelle puce GT200 gravée en 55 nm, un simple die shrink du GT200 d'ancienne génération gravé en 65 nm. Les fréquences de fonctionnement du GPU, des processeurs de flux et de la mémoire seraient en revanche légèrement revues à la hausse, passant respectivement à 648 MHz, 1 476 MHz et 2 484 MHz contre 602 MHz, 1 296 MHz et 2 214 MHz auparavant. Elle reprendrait par ailleurs un design et un système de refroidissement double slot sensiblement équivalents.

Aucune date de commercialisation ni aucun tarif n'ont encore été révélés mais on peut raisonnablement s'attendre à un lancement officiel entre les 8 et 11 janvier 2009 lors du CES 2009 sur lequel nos équipes se rendront.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Clubic évolue (en douceur)
Allongé et endormi
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
La fin du pétrole ? Pour BP, la demande ne fera que baisser à partir de 2020
scroll top