Rachat de DICE : les prétentions d'EA à la baisse

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
17 janvier 2005 à 12h22
0
Partenaires depuis la fructueuse aventure Battlefield 1942, Electronic Arts et Digital Illusions CE (DICE) semblaient jusque là sur la même longueur d'onde et certains estimaient même que le développeur suédois rejoindrait très prochainement le numéro un du jeu vidéo. En novembre dernier (voir cette brève), l'éditeur américain, alors détenteur de 20 % du capital de DICE, lançait même une offre publique d'achat qui devait lui permettre de prendre le contrôle total de la société. De nombreux actionnaires ne l'entendaient cependant pas de cette oreille et deux groupes rassemblant respectivement 16 % et 12 % du capital de DICE ont tout simplement refusé l'offre d'Electronic Arts.

Afin de reprendre l'offensive, l'Américain avait été contraint de revoir ses prétentions à la baisse en ne visant « plus que » 50 % (au lieu de 90 %) du capital de DICE, mais sans que cela ne trouve plus d'échos auprès des actionnaires. Electronic Arts entame donc une troisième tentative, cette fois beaucoup plus modeste puisque l'éditeur se dit prêt à racheter toutes les actions qu'on voudra bien lui céder, tout cela avant le 20 janvier prochain.
Modifié le 20/09/2018 à 15h35
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Twitter signale le billet de Trump menaçant de tirer sur les émeutiers
Premier vol habité de Crew Dragon : un décollage historique réussi, à revoir en replay !
Trump signe un décret sur les réseaux sociaux, mais que contient-il ?
Windows 10 mise à jour de mai 2020 : demandez la liste des bug déjà connus !
Bouygues Telecom lance une offre dématérialisée, avec une box incluse dans les Smart TV Samsung
Le plus gros avion électrique de la planète a réussi son premier vol
5G : le Royaume-Uni veut une alliance de 10 pays pour contrer les équipementiers chinois comme Huawei
Davantage d'animaux sauvages : la solution pour réconcilier éleveurs et loups ?
Le vaisseau Starship de SpaceX est homologué par la FAA
Faut-il taxer les satellites pour réduire les débris spatiaux ?
scroll top