AMD va lancer sa technologie GPGPU ATI Stream

Par
Le 13 novembre 2008
 0
00f0000001770484-photo-logo-ati-stream.jpg
AMD vient d'annoncer le lancement imminent de sa technologie de GPGPU nommée ATI Stream. À l'instar de la technologie CUDA de NVIDIA qu'elle vient concurrencer directement, cette dernière permet d'utiliser la carte graphique à d'autres fins que le rendu graphique et de lui déléguer certains des calculs habituellement pris en charge par le processeur.

Très différente de celle des processeurs centraux (CPU) en étant composée de plusieurs dizaines à plusieurs centaines de processeurs de flux, l'architecture des processeurs graphiques est effectivement tout particulièrement adaptée à certains traitement massivement parallèles comme l'encodage de vidéos. Le PDG de Nvidia Jen-Hsun Huang nous en disait plus sur le procédé dans une entrevue il y a quelques semaines. Toutefois à l'inverse de CUDA, ATI Stream est basé sur un standard ouvert, l'OpenCL.

Attendue le 10 décembre, la prochaine mise à jour des pilotes Catalyst rendra accessible au grand public la technologie ATI Stream puisque tous les possesseurs de cartes graphiques ATI Radeon de la série HD 4000 pourront en profiter.

Tirant parti de cette technologie et permettant de se faire une idée, le logiciel ATI Avivo Video Converter sera disponible immédiatement et gratuitement. AMD, qui a eu la délicatesse de comparer le gain de performance apporté par sa technologie sur une machine équipée d'un processeur Intel Core 2 Quad, et non d'un AMD Phenom X4 par exemple, a constaté un gain substantiel. Le temps requis pour le transcodage d'une vidéo d'une heure du MPEG2 1080p au H264 en QVGA serait passé de plus de trois heures à 12 minutes, soit 15 fois moins de temps.

0140000001770502-photo-capture-de-ati-avivo-video-converter.jpg

D'autres logiciels comme CyberLink PowerDirector 7 ou ArcSoft TotalMedia Theater seront également mis à jour au cours du premier trimestre 2009. Un kit de développement (SDK) est par ailleurs d'ores et déjà disponible gratuitement et permet aux développeurs d'intégrer cette technologie à leurs logiciels.

En attendant que le projet Fusion dont l'objectif est l'unification du processeur central (CPU) et du processeur graphique (GPU) en une seule et unique puce prenne forme, le GPGPU prend forme.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36

Les dernières actualités

scroll top