Un GeForce 9600 GSO peut en cacher un autre

12 novembre 2008 à 17h26
0
Annoncé il y a peu de temps pour tenter de contrer l'offensive d'AMD avec ses Radeon HD 4650/4670, le GeForce 9600 GSO de NVIDIA refait parler de lui. Si à la base cette carte graphique était basée sur une puce G92 forcément plus limitée que celle qui anime les GeForce 8800 et GeForce 9800, la référence est visiblement appelée à évoluer. Une première fois démentie par NVIDIA, la rumeur trouve sa confirmation par un communiqué du fabricant de cartes graphiques Zotac. Celui-ci annonce en effet la sortie de sa GeForce 9600 GSO qui, surprise, est basée non plus sur une puce G92 mais... G94 ! La différence avec le G92 n'est pas anodine puisque la puce G94 dispose d'un nombre d'unités de calcul plus réduit.

NVIDIA y trouve son compte la puce étant gravée en 55nm, et non plus en 65nm. Moins chère à produire elle est aussi nettement moins performante que la première mouture des GeForce 9600 GSO alors même que l'appelation commerciale ne changera pas. De là à dire que la GeForce 9600 GSO était un écran de fumée destiné à contrer le lancement des dernières cartes graphiques d'AMD il n'y a qu'un pas...

0000011801763916-photo-zotac-geforce-9600-gso.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Allongé et endormi
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
Microsoft Flight Simulator dévoile son plan de vol pour les futurs développements
Déjà en rupture de stock, les NVIDIA RTX 3080 se vendent à prix d'or sur eBay
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED dévoile les configurations PC requises
Données personnelles : Facebook menace de retirer ses réseaux sociaux d'Europe !
L'ANFR simule l'exposition aux ondes causée par des antennes 4G et 5G et livre ses résultats
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
scroll top