Une nouvelle fois, Rambus s'en prend à Nvidia

Alexandre Laurent
10 novembre 2008 à 11h36
0
01681302-photo-logo-rambus.jpg
Après avoir demandé l'ouverture d'une enquête relative à la possible violation de certains de ses brevets par le fabricant de cartes graphiques Nvidia en juillet dernier, l'américain Rambus a annoncé vendredi le dépôt d'un nouveau dossier auprès de l'International Trade Commission américaine. Il y accuse encore une fois Nvidia d'avoir enfreint sa propriété intellectuelle dans la conception des contrôleurs mémoire intégrés à ses cartes graphiques ainsi qu'à ses chipsets.

Cette nouvelle plainte implique également les partenaires de la firme, qui commercialisent sous leur propre marque des cartes graphiques utilisant les processeurs de Nvidia, parmi lesquels on retrouve des noms comme Asus, Biostar, MSI, Gigabyte ou HP.

Rambus réclame que les produits Nvidia ne puissent plus être importés ou commercialisés sur le sol américain tant que le litige n'est pas réglé. Nvidia estime quant à lui ne pas enfreindre la propriété intellectuelle de Rambus. L'ITC dispose maintenant d'un délai de trente jours pour décider s'il convient d'ouvrir une procédure.

Longtemps active dans le domaine de la mémoire vive, Rambus est à l'origine de technologies comme le XDR ou la RDRAM. Aujourd'hui, la firme se consacre quasi exclusivement à la gestion de son portefeuille de brevets.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Linky : pour l'ANFR, les Equipements Radio des compteurs sont sans danger pour la santé
La France va créer son commandement militaire de l'espace
Toyota : 50% des véhicules vendus au premier semestre étaient des hybrides-électriques
La NASA détecte un trou noir très inhabituel qui vient contredire nos théories sur l’univers
Contre-nature ou nécessité absolue ? Un ventirad pour Raspberry Pi fait son apparition
Streaming vidéo : le coût écologique serait désastreux, selon l'association The Shift Project
La Russie veut armer ses mini-drones de terrain... et ça ne fait pas vraiment rêver
La Zone 51 envahie ? L'armée américaine pourrait répondre par la force
Neuralink : Musk annonce que la start-up est prête à tester sa technologie sur des humains
Pour ou contre : la Nintendo Switch Lite est-elle (vraiment) une bonne idée ?
scroll top