LFP Manager 2005 en test sur Clubic

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
27 octobre 2004 à 18h05
0
00D2000000105381-photo-lfp-manager-2005.jpg
Pendant de nombreuses années, les jeux de gestion de clubs de football n'ont intéressé qu'une poignée d'illuminées parmi lesquels figurait bien sûr votre humble serviteur. Alors que les graphismes se limitaient encore à de vulgaires colonnes de nombres, il fallait beaucoup d'efforts pour imaginer qu'il était question de football. Avec l'évolution des technologies, les développeurs ont eu les moyens de leurs ambitions et de petites animations sympathiques permettaient d'assister de manière un peu plus réaliste aux matchs de ses protégés.

Aujourd'hui et alors que les fans attendent impatiemment le Football Manager 2005 des frères Collyer, Electronic Arts nous propose sa vision des choses. LFP Manager 2005 est bien sûr la suite de la version 2004, elle-même suite de la 2003, elle-même suite de la 2002, elle-même suite... Bon, d'accord, vous avez compris le principe. Pas question donc, avec LFP Manager 2005 de faire dans l'originalité. Electronic Arts reste fidèle à sa bonne vieille technique de la réactualisation annuelle... Mais est-ce à dire que LFP Manager 2005 est sans intérêt ?

» Lire le test de LFP Manager 2005
Modifié le 20/09/2018 à 15h35
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Automobile : le gouvernement envisagerait un malus lié au poids des véhicules
Le Royaume-Uni devrait interdire les ventes de voitures thermiques en 2030
Après Bethesda, Microsoft tease, déjà, un autre rachat à venir ?
Airbus dévoile ses trois concepts d'avion à hydrogène, opérationnel d'ici 2035
Voiture électrique : allez-vous sauter le pas et à quel prix ?
Microsoft rachète Bethesda Softworks et l'ensemble de ses studios
L'adoption de Firefox en chute de 85%
Xbox Series X | S : le module d'extension d'1 To NVMe coûtera 269,99€ en France
Batteries de voitures : et si on allait plutôt chercher les matériaux au fond des océans ?
Battery Day : des batteries révolutionnaires et une Tesla à 25 000 dollars sous trois ans
scroll top