Valve / Vivendi : le torchon brûle ?

Par
Le 22 septembre 2004
 0
Half-Life 2
En deux jours (lundi et aujourd'hui), notre confrère NoFrag nous en apprend de belles sur ce qui se trame en coulisses entre Valve et Vivendi Universal. Il se trouve en effet que depuis maintenant plus de deux ans, le développeur et l'éditeur se livrent une bataille juridique qui ne devrait pas connaître de dénouement avant la fin du mois de mars 2005 ! C'est GameSpot qui révèle qu'à l'origine de cette bataille se trouve une histoire de ventes de licences Half-Life / Counter-Strike par Sierra alors que Valve détennait (et détient toujours) la propriété intellectuelle sur ces titres. Cette première plainte aurait ensuite été complétée d'une autre à propos de retards et problèmes tout au long du développement de Counter-Strike : Condition Zero. Plus d'un an après les premiers faits, Vivendi aurait donc décidé de contre-attaquer en critiquant maintenant l'attitude de Valve qui aurait obtenu les droits sur Half-Life de manière bien peu loyale : le studio de de Seattle aurait ainsi fait pression pour ses droits en menaçant de ralentir les développements.

De la même manière, Valve n'aurait pas joué franc jeu en obtenant le droit de distribuer des titres via son logiciel Steam : au moment de la signature de cette autorisation, le développeur travaillait en effet déjà sur le fameux Steam. Enfin, Vivendi estime que Gabe Newell et Doug Lombardi ont délibérément menti tout au long du développement d'Half-Life 2 : Valve l'aurait volontairement retardé pour que le jeu aille de paire avec Steam. Du coup, Vivendi souhaite que la justice lui rende la propriété intellectuelle sur Half-Life. L'éditeur souhaite également que le téléchargement via Steam soit purement et simplement interdit et qu'enfin, à titre de compensation, Valve soit contraint de réaliser encore quatre titres pour Vivendi. Il faut savoir qu'après Half-Life 2, Valve n'est plus lié par contrat avec Vivendi et le studio a même déjà signé pour développer plusieurs titres pour le compte d'Activision.

Doug Lombardi, directeur marketing chez Valve, s'est depuis entretenu avec GameSpy afin d'apporter son point de vue sur cette sombre histoire. Il ressort de cet entretien que Valve entend bien respecter les engagements qu'il a pris avec Vivendi comme avec Activision et qu'il n'est absolument pas question de rétrocéder quelque droit que ce soit à Vivendi : Half-Life appartient à Valve et à Valve seul. De la même manière, Doug Lombardi est très clair sur le fait que le développement d'Half-Life 2 a été supporté dans son intégralité par Valve.

L'affaire qui oppose les deux sociétés est encore loin de son dénouement et nous devrions évidemment en entendre parler pendant un petit moment... Reste à espérer que cela n'ait aucune incidence sur la distribution d'Half-Life 2.
Modifié le 20/09/2018 à 15h35

Les dernières actualités

scroll top