Téléphone mobile et disque dur : le challenge

18 septembre 2018 à 14h55
0
00FA000000080578-photo-toshiba-hd-0-85-pouces.jpg
La miniaturisation des Disques durs a permis aux fabricants de solution de stockage de masse d'introduire leurs produits sur des marchés qui ne leurs étaient pas forcément prédestinés.

Ainsi, des fabricants comme Hitachi et Cornice ont vu leur mini-disque dur de 1.5, 2 et 4 Go être intégrés par des fabricants prestigieux comme (mini-iPod), Creative (Muvo²), Rio (Nitrus) et iRiver (iGP-100).

Ce "nouveau" business devrait continuer de se développer dans les années qui viennent et la concurrence devrait se faire de plus en plus rude. Ainsi, MagicStore et Toshiba vont proposer prochainement des disques de 0.85 pouces alors que Hitachi / Cornice ne proposent que des disques de 1 pouce.

Après le marché des Baladeurs MP3, l'ensemble de ces fabricants espèrent pouvoir conquérir le marché des PDA et des téléphones mobiles.

Toutefois plusieurs fabricants de téléphone mobile restent sceptique quant à la possibilité d'intégrer un mini-disque dur dans un téléphone mobile. La plupart des fabricants ne souhaitent pas augmenter de façon significative l'épaisseur de leur produit puisque cela reste un argument fort pour la vente dans ce domaine.

Idéalement, les fabricants souhaiteraient profiter d'un disque dur de l'épaisseur d'une carte mémoire SD Card (2.1 mm) mais à l'heure actuelle les mini-disques durs de 1 pouce et de 0.85 pouce possèdent respectivement une épaisseur de 5 et 3.3 mm.

00FA000000075903-photo-toshiba-0-85-pouces.jpg
Autre point critique, la resistance aux chocs. La plupart des disques actuels supportent une chute de un mètre de hauteur lorsque le disque est en fonction. Cela parait suffisant pour un baladeur (qui est généralement transporté et utilisé dans une poche) mais pas pour un téléphone portable que l'on colle à son oreille. Les fabricants souhaiteraient un disque dur qui supportait une chute d'au moins 1 mètre et 50 centimètres.

Enfin, dernier point soulevé, la consommation d'énergie. Les mini-disques durs utilisent une intensité qui peut aller jusqu'à 100mA contre 75mA pour les cartes mémoires.

L'intégration des mini-disques durs dans les téléphones portable risque donc de se faire dans la difficulté. Dans un premier temps, très peu de fabricants se jetteront à l'eau. Ensuite les ventes des premiers modèles et la modernisation des mini-disques durs pourraient changer la donne, reste à savoir quand ces changements interviendront et si les fabricants de disques seront en mesure de satisfaire toutes les exigeances de l'énorme marché qu'est la téléphonie mobile...
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

La Wireless Optical Mouse se la joue Groovy
Une batterie NEC rechargeable en 30 secondes
Un score record pour le NV40 ?
Nouvelle désignation des processeurs Intel
Zorro est arrivé
Le NEC LCD2060NX débarque en France
Les dernières nouveautés de Free
Sony VAIO : vers de nouveaux horizons
Lindows : décisions européennes maintenues
Bientôt des graveurs DVD+R 16x / DVD+RW 8x
Haut de page