GTA : Vice City ou les haïtiens entendus

Par
Le 12 décembre 2003
 0
00054563-photo-grand-theft-auto-vice-city-logo.jpg
Dans une précédente actualité nous vous annoncions que le jeu GTA : Vice City était à l'origine d'une levée de boucliers de la part de la communauté haïtienne de New York qui protestait contre le fait qu'il faille massacrer des haïtiens durant la partie.

Un nouveau développement est à l'origine de cette brève puisque Take Two l'éditeur de GTA : Vice City a finalement décidé d'éditer son jeu pour supprimer certaines phrases litigieuses comme 'Tuer tous les haïtiens'. Phrase qui au passage a été prise hors de son contexte par les médias et la communauté haïtienne pour monter l'affaire en épingle ; dans le scénario du jeu il s'agit de tuer tous les haïtiens d'un cartel de la drogue... Cette décision intervient à la suite d'un ultimatum posé par le maire de New York, Michael Bloomberg, qui menaçait de poursuites l'éditeur au cas où aucune solution satisfaisante ne soit trouvée.

Voilà donc un dénouement assez pathétique pour une histoire bien débile qui nous provient une fois de plus du pays de l'oncle Sam. Il ne faut d'ailleurs pas trop chercher à comprendre pourquoi le maire de New York est intervenu dans l'affaire, peut être n'est-il pas assez occupé par la reconstruction de Ground Zero ou le logement des sans-abris... Si GTA : Vice City ne fait effectivement pas dans la dentelle, il ne faut pas perdre de vue qu'il ne s'agit que d'un jeu. Comme nous le faisions déjà remarqué précédemment où irait-on si tous les massacrés du jeu vidéo portaient plainte...
Modifié le 18/09/2018 à 14h54

Les dernières actualités

scroll top