Beyond Good & Evil en test sur Clubic

09 décembre 2003 à 18h10
0
00D2000000064303-photo-beyond-good-evil.jpg
La vie nous réserve parfois de drôles de surprises. Prenez par exemple l'arrivée des derniers titres Ubi Soft à la rédaction de Clubic et regardez les recommandations PEGI. Alors que Prince Of Persia : The Sands Of Time est accompagné d'un 12 ans et plus, Beyond Good & Evil se voit lui affublé d'un 7 ans et plus. Loin de moi l'idée de critiquer ce décalage entre les deux productions. Non, je me demande simplement pourquoi donc est-ce Honkytonk Man qui teste Prince Of Persia et moi qui me tape le jeu pour gamins ?

C'est vrai quoi, moi je n'ai même pas encore eu le temps de mettre mes grosses pattes sur les galettes du Prince (NDLR : fourrées chocolat, les galettes ?!)... C'est injuste ! C'est vraiment trop injuste ! Mais, comme me l'a dit fort justement le rédac' chef (voix de Brando dans Le Parrain) : "Arrête un peu d'ouvrir ton claque-merde, petit ! Tu n'as même pas encore testé ce qu'on te file que tu brailles déjà !". Remarquez, que dans son infinie sagesse qui confine parfois au divin (NDLR : tu en fais trop là), il n'a pas tort notre rédac' chef... Après tout, c'est quand même Michel Ancel (Rayman 3) qui est derrière le projet !


» Lire le test de Beyond Good & Evil
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Sélection Clubic VPN 2019

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix augmente ses tarifs en France dès aujourd'hui
Un outil destiné aux forces de l'ordre capable de déverrouiller quasiment tous les smartphones
Sommet européen des 20 et 21 juin : objectif zéro émission de gaz à effet de serre d'ici 2050 ?
La Tesla Model 3 perd les faveurs de l'Europe, qui lui préfère la future Renault ZOE 2
Une pétition demande à Netflix de déprogrammer Good Omens... une série produite par Amazon
Bill Gates considère que
Le Raspberry Pi 4 est là : trois configurations jusqu'à 4 Go de RAM (et un kit desktop)
AMD : le Ryzen 7 3800X mettrait à mal les Core i9-9900K d'Intel sur GeekBench
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
scroll top