Que faire de mes vieux appareils électroniques ?

le vendredi 27 juin 2014
Ordinateurs, moniteurs, disques durs, téléviseurs, imprimantes, mobiles, baladeurs MP3, la plupart des appareils électroniques que l'on utilise plus peuvent, sous certaines conditions, avoir une seconde vie.


Très polluants, les produits électroniques ne doivent surtout pas être jetés à la poubelle. Classés dans la catégorie DEEE (produits électriques et électroniques en fin de vie), ils contiennent en moyenne près de 80 % de matériaux recyclables, dont de précieux métaux comme l'argent, l'or, le palladium, le cuivre, ou encore l'indium. Des matières premières qui peuvent être récupérées et recyclées dans la fabrication de nouveaux produits. D'autres composants très toxiques (mercure, arsenic, lithium, plomb...) doivent quant à eux être traités pour ne pas nuire à l'environnement. Voici les différentes solutions qui s'offrent à vous.


La collecte solidaire

Avant d'être recyclés, certains appareils en état de fonctionnement ou même hors d'usage peuvent être réutilisés, ou réparés. Faites une bonne action en les confiant aux Ateliers du Bocage d'Emmaüs qui créé de nombreux emplois solidaires grâce à la collecte des appareils électroniques. Ils traitent et remettent en état le matériel informatique, les téléphones portables, les cartouches d'impression, les systèmes hi-fi/vidéo, ou encore les TV qui sont ensuite revendus sur leur boutique en ligne ou dans les magasins de l'association.

Basée sur le même principe, l'association Envie collecte et rénove les appareils électroménagers (réfrigérateurs, micro-ondes, machines à laves linge/vaisselle...) un peu partout en France.

0190000007114720-photo-emmaus-laboutique-desateliers-du-bocage.jpg


Le recyclage éco-responsable

La fameuse écotaxe sur les produits DEEE introduite en 2006 sert à financer les organismes qui font partie du circuit de recyclage. Dans chaque ville, vous pouvez vous renseigner auprès de la mairie pour connaître les modalités des collectes sélectives. Autre possibilité, vous pouvez passer par le site ecos-systèmes.fr en indiquant si le type d'appareil dont vous voulez vous débarrasser, s'il fonctionne encore ou non et votre code postal. En un clin d'œil il vous indique les associations, les déchèteries, ou les magasins (voir ci-dessous) agréés pour traiter les produits DEEE près de chez vous.

0190000007114700-photo-eco-organisme-pour-le-recyclage.jpg


Échange en magasin

Lorsque vous achetez un produit électronique neuf, le distributeur est dans l'obligation de reprendre l'ancien. Baptisée « un pour un », cette opération n'est toutefois possible que si vous échangez un produit identique que cela soit directement dans le magasin ou lors d'une livraison. Les enseignes comme Boulanger, la Fnac, ou encore Darty disposent obligatoirement d'un point de collecte DEEE.

Revente sur le marché de l'occasion

Crise oblige, le marché de l'occasion des produits électroniques explose. Certains appareils « vintage » peuvent intéresser des collectionneurs ou des passionnés. C'est le cas, par exemple, des illustres consoles Attari, les Mac de premières générations, ou encore les appareils photo argentiques. Toutes sortes d'appareils en état de fonctionnement peuvent aussi être repris dans des boutiques comme Cash Converters, Toc de l'Île, etc. Mais les stars de la revente sont incontestablement les smartphones et les tablettes. Vous pouvez tenter votre chance sur les sites d'enchères précités, ou sur l'un des nombreux sites spécialisés dans ce domaine : Love2recycle, Fonebank, Rachatdemobiles, etc.

0190000007114722-photo-love2recycle.jpg


Conclusion

Du recyclage, au don, en passant par la revente sur le marché de l'occasion, vous n'avez que l'embarras du choix pour offrir une seconde vie à vos anciens appareils électroniques et contribuer à la préservation de l'environnement.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
scroll top