TSMC va construire une usine de traitement des eaux pour lutter contre la pénurie

Alors qu'à Taïwan les réserves d'eau sont au plus bas, TSMC cherche à sécuriser une portion du précieux fluide pour sa production. On apprend cette semaine qu'en plus de ses investissements dans de nouveaux sites de fabrication, le géant du semi-conducteur va investir dans une usine de traitement des eaux.

Si Taïwan profite actuellement de pluies salvatrices, l'île subissait il y a peu une sécheresse historique qui a dangereusement entamé ses réserves d'eau… et impacté la production de semi-conducteurs chez TSMC, déjà en flux très tendu. Pour contribuer à une meilleure gestion des réserves d'eau sur place, mais aussi et surtout parce que TSMC en a grandement besoin pour ses sites de production à Taïwan, le géant du semi-conducteur a annoncé qu'il allait investir dans une usine de traitement des eaux.

Une usine de traitement prévue pour 2024

Comme l'a indiqué Lora Ho (Vice-Présidente des ventes pour l'Europe et l'Asie chez TSMC), cette usine de traitement des eaux ne sera pleinement opérationnelle qu'à compter de 2024. Elle ne contribuera donc pas immédiatement à régler les problèmes d'approvisionnement de TSMC, mais devrait permettre d'éviter de nouvelles pénuries d'eau à l'avenir. TSMC avait pour rappel été contraint de faire importer de l'eau en grande quantité pour assurer sa production de puces.

On apprenait par exemple en mars que la firme avait signé un contrat pour acheter 100 énormes réservoirs contenant chacun 20 000 tonnes d'eau. Un investissement qui se chiffrait alors à hauteur de 25,5 millions d'euros. D'après WCCFTech, la production quotidienne de TSMC requiert la capacité d'environ dix de ces réservoirs. De quoi expliquer l'entrain du groupe à construire au plus vite un site de traitement.

Recycler les eaux usées de l'industrie

« [Le site] augmentera progressivement sa capacité de traitement des eaux usées industrielles et, d'ici 2024, il sera en mesure de générer 67 000 tonnes d'eau par jour qui pourront être réinjectées dans le processus de fabrication des puces », promet TSMC.

Comme l'indique WCCFTech, si l'on se réfère à la consommation d'eau de TSMC en 2019 (date des derniers rapports de l'entreprise en la matière) ces 67 000 tonnes d'eau devraient permettre à la firme de couvrir un peu moins de la moitié de ses besoins quotidiens. Un début.

Pour rappel, l'eau est cruciale dans le processus de fabrication des puces, qui implique le rinçage minutieux des wafers à chaque étape de leur gravure pour éliminer les produits chimiques utilisés lors de chaque phase du processus.

Source : WCCFTech

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
34
20
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Cette smart TV 4K Continental 58
Le pack volant de course Logitech G920 + levier Shifter est vraiment pas cher sur Cdiscount
Les prochains écouteurs WF-1000XM4 de Sony se dévoilent en images
Xbox Series X|S : le Dolby Vision HDR se précise, chez les insiders d'abord et demain pour tous
Cette petite souris sans fil Microsoft Wireless Mobile Mouse est à moins de 10€
MSI met le cap sur le ratio 16:10 et annonce de nouveaux appareils gaming et création
Epic Store : The Lion’s Song offert cette semaine, et une surprise prévue pour la semaine prochaine
Les PC portables modulaires et réparables Framework arriveront en Europe d'ici la fin de l'année
Ghostrunner 2 sera exclusif aux consoles nouvelle génération et aux PC
Gigabyte fait un commentaire sur la fabrication chinoise, perd 550 millions et... présente ses excuses
Haut de page