Quand l'humoriste Thomas VDB explique le concept des NFT à sa façon

Paul Taquet
Dénicheur de bons plans
02 mai 2021 à 08h20
36
Thomas VDB NFT © Capture France Inter
© France Inter

Dans une chronique diffusée sur France Inter, Thomas VDB est notamment revenu sur le concept des NFT.

En l'espace de quelques semaines, ces jetons non fongibles sont devenus les véritables stars du Web. Ils font l'objet de spéculations en tous genres et peuvent atteindre des sommes pharaoniques pendant des ventes aux enchères.

« Le bouquet final du capitalisme »

Au cours d'un nouveau numéro de l'émission Par Jupiter ! à la radio France Inter, Thomas VDB s'est penché sur le Bitcoin , le JPEG et la blockchain. Pour l'humoriste et chroniqueur, il s'agit de concepts flous.

Au cours de son intervention, Thomas VDB explique donc ces différents termes et a notamment rappelé la vente du premier tweet du fondateur de Twitter pour 3 millions de dollars ou du JPEG d'une peinture pour 69 millions de dollars. Des chiffres qui ont inspiré l'humoriste, au vu de son tweet.

Source : Youtube

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
36
21
Nico7as
du grand VDB, comme d’hab!<br /> perso, j’ai encore du mal à intégrer le concept de NFT.<br /> Je peux comprendre qu’à l’heure où des artistes travaillent sur des outils exclusivement numériques on puisse chercher à protéger, et vendre, son oeuvre numérique (peinture, photo, musique, etc…), mais, je sais pas, il y a encore un décalage entre le réel et le dématérialisé que j’ai du mal à franchir.
MPM2019
Excellent !
Pronimo
J’ai aussi du mal a comprendre… quelqu’un achète une piece unique, rare mais en fin de compte a part le principe d’une transaction blockchain infalsifiable pour confirmer l’acquisition de l’œuvre, il n’y pas vraiment légalement un acte notariale ou contractuel derrière au sens de la loi.
ellis2323
Pronimo tu as presque le concept. Comme c’est un algorithme infalsifiable, Personne ne peut changer la possession ET SI TOUS LES UTILISATEURS CONSIDERENT QUE C EST FIABLE cela devient une loi universelle.<br /> En gros, c est comme le bitcoin et l ethereum, c est parce que les gens croient en sa valeur que cela a une valeur. Comme ton billet de banque soi disant.<br /> En fait, une loi apporte juste plus de confiance si tu preferes.
TotO
Un concept totalement en phase avec l’absurdité du monde numérique.
ChristianBoxe
un humoriste? Bah ça dépend pour qui c’est un humoriste!
keyplus
c est de la spéculation( de richards) c est tout<br /> tu achetes un tableau (numérique ou pas) a un artiste en espérant qua dans 50 ans des pigeons richards t’en donneront 1 millions de yuhan <br /> ben le nft permet de dire que tu es bien le propriétaire du machin
nicgrover
Qui était sur scène pour ce concert ?
lefranstalige
Voici une vidéo intéressante pour comprendre l’intérêt des NFT (désolé, c’est en anglais mais il y a moyen d’avoir une traduction des sous-titres en français dans les options de Youtube):<br /> https://www.youtube.com/watch?v=Y-i9Jsm95ro&amp;list=WL&amp;index=40<br /> Je ne suis pas encore 100% convaincu (et pas sûr non plus d’avoir tout compris) mais je peux comprendre l’intérêt de vendre ou de posséder les droits d’auteur d’une oeuvre dans une blockchain sous la forme d’un smart-contract.<br /> Pour les artistes, ça pourrait être pas mal. Surtout pour les plus petits qui ne peuvent pas se permettre de le faire via des procédures plus couteuses (et plus longues).
darkkanga
Bonjour,<br /> Le concept est nouveau et comme beaucoup de nouveaux concepts IT innovants il intéresse les investisseurs (combien sont passés à côté du bitcoin !).<br /> Il ne faut pas s’attacher aux sommes mais au concept.<br /> Les sommes mentionnées sont élevées mais les prix sont similaires aux prix de vente de certaines œuvres d’art.<br /> Le NFT en soit ne définie pas le prix, ca permet d’authentifier le propriétaire d’un bien.
cirdan
En écoutant la rubrique je me demandais si, quelque part, toutes ces «&nbsp;inventions&nbsp;» numériques n’étaient pas qu’un système de Ponzi en plus subtil qui ne dirait pas son nom.<br /> C’est une innovation, plein de gugusses se ruent dessus en flairant la bonne affaire, ce qui fait monter la valeur de l’innovation et enrichit les premiers arrivés. Et les suivants le seront avec les autres vagues d’arrivants.<br /> Le système marche jusqu’à ce qu’on se désintéresse du concept et qu’on passe à autre chose.<br /> Et tout ça est d’autant plus recherché que les taux d’intérêts ne rapportent plus rien et qu’il faut absolument trouver d’autres trucs pour faire de l’argent facile.
glandeuranon
La techno blockchain va se heurter ou se heurte déjà aux contraintes physiques du monde. L’efficacité énergétique des technologies est déjà pointée du doigt, il est fort probable que ce sujet là deviennent encore plus important à l’avenir.<br /> Je serais curieux de savoir qu’elles sont les monnaies les moins énergivores.
ivico
Tu as parfaitement raison c’est clairement du Ponzi.<br /> J’ai toujours aimé Ponzi.<br /> Quand c’est du Madoff c’est illégal. Quand c’est technologique/ geek c’est incompréhensible donc non réprimé<br /> Quand c’est pour les entreprises c’est les emprunts boursiers (bond). On laisse faire.<br /> En fait tu peux faire du Ponzi. Il faut juste, comme tu le soulignes, ne pas dire son nom.
TotO
Haha. Ca va encore cette fois ci, ce n’est pas insultant.
nicgrover
J’avais trouvé cela drôle et décalé par rapport au sujet bien que cela soit involontaire. Comme une lettre et cela change totalement le sens de la phrase. Mais rien d’insultant la dedans…
darkkanga
Bonjour,<br /> Le système Ponzi est frauduleux, les investisseurs sont rémunérés par l’entrée de nouveaux investisseurs.<br /> Dans ce cas, c’est la loi de l’offre et de la demande, selon l’intérêt du NFT le prix peut s’envoler, d’autres retent très abordables.<br /> Clubic pourquoi ne pas vendre le jpeg de votre logo ? Peut être se vendra t il des millions d’euros.
Anon001
Je serais curieux de savoir qu’elles sont les monnaies les moins énergivores.<br /> Bonjour,<br /> J’ai créé un compte juste pour répondre à cette question (enfin pour le moment).<br /> Je ne connais pas toutes les cryptomonnaies mais la monnaie libre Ğ1 me semble un bon candidat puisqu’il n’y a pas de récompense particulière à calculer des blocs donc pas de course à la puissance.<br /> Je ne peux pas encore insérer de lien mais une recherche avec votre moteur favori en tapant les mots «&nbsp;monnaie libre g1&nbsp;» et «&nbsp;duniter énergivore?&nbsp;» (duniter est le logiciel qui calcule les blocs) vous donnera quelques précisions.
barh
Non les nft vont plus loin qu’un simple certificat car il me semble si je ne trompe pas que l’oeuvre d’art est inscrite et conservée dans la blockchain ( je me trompe peut être sur ce point ) .<br /> Un artiste m’a expliqué qu’il avait investit son oeuvre d’art à cause de ça et que ça permettait à tout à chacun de trimballer son oeuvre d’art sur une simple clé usb ( là je ne me trompe pas par contre ).<br /> Donc ça veut dire qu’on peut mieux la protéger qu’une oeuvre d’art classique car elle sera protégé dans un coffre fort par ex. et que ça coûte moins cher au propriétaire concernant les assurances de protection de l’oeuvre d’art .
barh
Je répète comme je l’avait dit dans un précédent post pourquoi vous critiquez les cryptomonnaies qui sont des actifs hybride entre une action d’entrerprise et l’argent et qui dépanne en cas de coup dur financier , bref un investissement et pourquoi vous ne râlez pas contre les sites pornos qui eux aussi consomment énormément d’énergie en utilisant des fermes de stockage numériques , des serveurs donc des microprocesseurs et des carte graphique pour le montage vidéo si le site en propose et qui comme onlyfan ou youporn permettent de payer 10000 € / mois une personne entrain de se masturber ? En résumé des sites qui portent préjudices à la psychologie des enfants entre autre .
barh
Je termine enfin sur le fait que vous pouvez achetez des jetons NFT sur les sites crypto , que ce sera un investissement sur du long terme car ils prendront de la valeur .Bref c’est participatif , il n’ y a pas que les riches qui en profitent il y a aussi les pauvres d’où l’intérêt .
darkkanga
Pour le NFT si l’œuvre n’est pas numérique, le NFT contient des «&nbsp;tag&nbsp;» décrivant l’œuvre. Cela marche aussi pour des biens materiels
barh
Il me semble que c’est pire qu’un simple «&nbsp;tag&nbsp;» et que c’est la copie ou l’original , son code qui est conservé dans la blockchain , d’où son intérêt .<br /> Ca veut dire qu’étant donné que la blockchain NFT étant régulièrement mis à jour comme les autres cryptomonnaies , l’oeuvre d’art tant que la blockchain NFT existe sera en accès permanent donc inaltérable dans le temps .
Blackalf
@fg03 message supprimé pour le motif message non-constructif/hors-sujet.
darkkanga
Il est possible d’avoir des bien materiel: États-Unis : un propriétaire vend sa maison sous forme de NFT
glandeuranon
Je ne critique pas les cryptomonnaies. J’établis juste un constat simple, le minage consomme de l’énergie, que ce soit une bonne chose ou non n’est pas le propos. Je dis juste qu’in fine le minage le plus intéressant sera certainement un des moins couteux sur ce plan.<br /> Je ne sais pas trop ce qu’OnlyFan vient faire dans ce raisonnement économique.
darkkanga
Bonjour,<br /> je pense que les usines à minage rapportent plus que ce qu’elles ne coûtent. Après ce n’est qu’une activité humaine de plus qui polue
Blackalf
@barh messages supprimés pour le motif message non-constructif/hors-sujet.
pecore
Mais on râle aussi pour ça, rassures toi. L’un n’empêche pas l’autre, ce n’est juste pas le sujet ici. D’ailleurs je ne comprend pas très bien pourquoi tu en parles. Si c’est pour comparer les NFT au porno je te laisse la responsabilité de cette comparaison.
pecore
Comparé à quoi ? J’aimerai vraiment que tu me donnes des exemples de business dont le ratio consommation d’énergie/bénéfice soit pire que le minage. Avec des sources si possible.<br /> Et pour être clair je ne parle que de consommation d’énergie, pas des autres ressources.
darkkanga
Je ne dis pas que c’est plus ou moins pire que d’autres activités, je dis juste que si certains investissent dans ce «&nbsp;business&nbsp;» c’est que le jeux en vaut la chandelle.<br /> Pour la deuxième partie de mon message, je constate juste que c’est une activité qui pollue comme la majorité des activités humaines. Faut-il s’en plaindre, on peut mais cela ne changera rien je pense. Là où il y a de l’argent à se faire, il y aura toujours des hommes pour investir.
MattS32
barh:<br /> vous pouvez achetez des jetons NFT sur les sites crypto , que ce sera un investissement sur du long terme car ils prendront de la valeur<br /> Ils prendront PEUT-ÊTRE de la valeur. Absolument rien n’est garanti.
Anon001
Pour étayer un peu les propos de mon précédent post sur la consommation énergétique, voici quelques chiffres :<br /> une transaction en Bitcoin consomme 937 kWh d’électricité<br /> une transaction en Ğ1 (sur une base de 120 transactions par jour avec un réseau de 30 nœuds) consomme 0,33 kWh<br /> Soit 2800 fois moins pour la Ğ1. Après c’est certain qu’il y a beaucoup moins de personnes qui utilisent la Ğ1 que le Bitcoin donc globalement ça consomme très peu par rapport au Bitcoin.<br /> sources<br /> Bitcoin : standblog (le Bitcoin est-il écolo?)<br /> Ğ1 : duniter (Duniter est-il énergivore?)
pecore
Absolument, cette confiance aveugle dans la capacité des choses liées aux blockchain à ne faire qu’augmenter en valeur est absurde et dangereuse. Des personnes risquent de se faire avoir en ce faisant servir ce genre de baratin.<br /> Accessoirement, les NFT valent cher en ce moment car il y en a peu mais l’homme étant ce qu’il est, cela ne devrait pas durer très longtemps. Tout le monde va vouloir sa part de ce nouveau «&nbsp;marché&nbsp;». Lorsqu’il y aura des NFT sous chaque caillou on verra s’ils valent toujours autant.
pecore
Concernant la chronique, en gros c’est la réaction de Monsieur Tout le Monde qui découvre les NFT et qui se dit, fort justement, WTF !
Mel92
Moi je rejoins la chronique de VDB : je ne comprends rien. Je n’arrive pas à saisir pourquoi les monnaies virtuelles sont autorisées (je pensais que le troc était interdit et que fabriquer de la fausse monnaie était sévèrement puni) ni ce qu’apporte un NFT par rapport à un certificat de propriété papier même pas visé par un notaire (jusqu’à preuve du contraire, il n’y a pas de tiers de confiance dans l’établissement d’un NFT).<br /> Donc c’est mystérieux cette affaire. Et quand c’est mystérieux… bein je regarde juste de loin en m’assurant de rester suffisamment éloigné.
Bibifokencalecon
De ma compréhension (limitée je l’admets), le NFT a un intérêt pour authentifier la propriété de quelque chose de numérique de manière quasi-inviolable (puisque basé sur la technologie des chaînes de données).<br /> Est-ce que le NFT est la seule solution authentifier/certifier ce genre de choses ? Non, et aussi parce qu’il découle d’un processus relativement lourd en arrière bien qu’avec du potentiel (le Blockchain).<br /> Mais je vois davantage le NFT dans un premier temps comme un «&nbsp;acte de propriété numérique&nbsp;» délivrée par une organisation Y pour un utilisateur ABC, et qui permet de s’assurer qu’il n’y a pas de falsification. Par exemple, avec le jeu de carte Magic The Gathering (voir l’article Clubic).<br /> Comme c’est nouveau et surfant sur des technologies mal comprises (et tendances), il y a un grand effet de mode avec des cas d’exagération (sans rationnalité réelle). Mais si cette technologie s’implante pour de bon, ce sera régulé par le simple principe de l’offre et de la demande.<br /> Un produit numérique peut être «&nbsp;unique&nbsp;» au sens 1 exemplaire et 1 propriétaire, ou au sens 1000 exemplaires (tirages limitées et non falsifiables) et donc potentiellement autant de propriétaires uniques. Le Produit pouvant être tout à fait «&nbsp;gratuit&nbsp;» (exemple : un diplôme universitaire) tout comme «&nbsp;payant&nbsp;» (exemple : une carte de jeu Magic).<br /> La question intéressante posée en arrière-plan par l’humouriste VDB est «&nbsp;Veut-on vraiment que le Web se transforme en un système de propriétés numériques sans garde-fou, avec les dérives connues du modèle et sa non-équité concrète pour les internautes ?&nbsp;»
Mel92
Bibifokencalecon:<br /> le NFT a un intérêt pour authentifier la propriété de quelque chose de numérique de manière quasi-inviolable…<br /> Mouais (moue dubitative)… Un titre de propriété ça se falsifie depuis que le monde est monde, je ne vois pas en quoi celui-ci est fondamentalement différent (si ce n’est le buzz et qu’on en parle sur Clubic bien sûr).<br /> Prenons pas exemple le 1er tweet qui s’est vendu en NFT il y a quelques semaines. Qu’est-ce qui dit que le propriétaire (le signataire du NFT) en est effectivement le propriétaire (c-à-d. qu’il a le droit de le vendre) ? D’ailleurs qu’est-ce qui dit qu’il en est l’auteur ou qu’il s’agit bien du 1er tweet de l’histoire ? Pire même, comment savoir que celui qui a signé le NFT est la personne qui se prétend son propriétaire ? En fait rien (j’imagine qu’ils ne sont pas passés par des huissiers, des notaires et/ou des experts), donc ce NFT n’a strictement aucune autre valeur que celle que veut bien payer l’acheteur. Et d’ailleurs, comme rien ne dit que le vendeur était propriétaire, l’acheteur ne l’est pas plus, même après avoir payé. Je peux même envisager que le vrai propriétaire se réveille après la vente, la fasse annuler et « saisir » le tweet <br /> De cet exemple, je déduis que la technologie du NFT n’apporte pas grand-chose. Ça me semble marcher comme un bout de papier infalsifiable qu’il serait presque impossible de détruire. Mais c’est bien trop peu pour assurer la sécurité des échanges commerciaux et je ne vois rien qui suscite l’enthousiasme.
MattS32
Mel92:<br /> je pensais que le troc était interdit et que fabriquer de la fausse monnaie était sévèrement puni<br /> Le troc n’est pas interdit. Et les crypto-monnaies ne sont pas de la fausse monnaie. La fausse monnaie, c’est de la monnaie imitant une monnaie mais non émise par une entité autorisée à émettre cette monnaie (on pourrait d’ailleurs envisager un jour l’apparition de fausse crypto-monnaie… mais ça serait autrement plus complexe que de faire de la fausse monnaie FIAT, puisque ça nécessiterait de trouver des failles dans les algorithmes de chiffrement utilisés, ou d’arriver à prendre le contrôle du réseau).<br /> Mel92:<br /> Pire même, comment savoir que celui qui a signé le NFT est la personne qui se prétend son propriétaire ?<br /> Celui qui possède la clé privée est le propriétaire. Si une personne prétend être le propriétaire, c’est donc très simple à vérifier : il suffit de chiffrer un message avec la clé publique associée au NFT, et il pourra alors prouver qu’il détient la clé privée, en déchiffrant ce message.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Tesla a réalisé 1 milliard de dollars de bénéfices rien qu'avec des investissements en bitcoins
Wix permet désormais de créer un site web qui accepte les paiements en crypto
Botnet MyKings : 24,7 millions de dollars et 3 ans plus tard, il est toujours là
Le Bitcoin propulsé à plus de 60 000 $ en raison de l'arrivée imminente d'un premier ETF, voici ce que l'on sait
Sécurité : quelles sont les attaques les plus rentables pour les pirates, comment s'en protéger ?
Une clinique britannique soigne les addicts aux crypto-monnaies
Coinbase lance sa plateforme NFT (et c'est déjà un énorme succès)
Une vulnérabilité d'OpenSea a permis à des hackers de voler les portefeuilles de crypto-monnaies des utilisateurs
2,7 millions de dollars envolés dans un projet NFT
Haut de page