Un code-source anti-Hadopi voit le jour

01 juin 2018 à 15h36
0
L'arme peer-to-peer pour contrer la loi Hadopi vient d'être dévoilée. Un code informatique vient, en effet, d'être mis à jour. Seedfuck est capable de générer de fausses adresses IP mais aussi de modifier un trafic entre les paires (upload et download) ou d'agir sur les événements de téléchargement. Tout ce qu'Hadopi permet de contrôler.
00FA000002051860-photo-albanel.jpg

Seedfuck organise du torrent poisoning en pouvant générer de fausses adresses IP mais aussi des fichiers leurres... le bon outil de l'internaute opposé à Hadopi. D'autant qu'il est même possible de choisir les plages d'adresses IP que vous souhaitez envoyer au tracker. La contrepartie provient du fait qu'une personne mal intentionée peut mettre l'adresse IP d'un peu n'importe qui. Preuve que le système de filtrage proposé par Hadopi peut devenir clairement dangereux et générer des milliers (voire millions) de faux positifs.

Ce code a été écrit en langage C par un hacker appelé Burningmace pour le protocole BitTorrent. Pour autant, une version « exécutable » pour Windows et Linux est déjà prête. Une arme de plus qui montre combien les mesures prises dans le cadre d'Hadopi risquent d'être obsolètes dès leur application. Après les VPN, le RapidShare et autres NewsGroups, un moyen de plus s'ajoute, preuve du retard qu'a accumulé le gouvernement sur le dossier.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Les joueurs de Wow s'arrachent un poney scintillant
Le Glisser-Déposer fait son entrée sur Gmail
L’AFUTT constate la baisse des plaintes sur Internet
Le volcan Eyjafjöll vu du Net
Google disposerait de 2% des serveurs mondiaux
Un trojan menace de révéler l’historique de navigation porno
Dailymotion se lance dans la vidéo à 360°
Clubic : proposition pour un flux d'actu condensé
Les 3 opérateurs proposeront des forfaits iPad
Haut de page