Comment regarderez-vous la Coupe du monde en 2018 et au-delà ?

04 juillet 2014 à 15h04
0

HBS, déjà 12 ans d'innovation

00C8000007472393-photo-coupe-du-monde.jpg
Son nom n'est pas très familier du grand public, et pourtant, Host Broadcast Services joue un rôle indirect essentiel dans la démocratisation des standards télévisés. Cette société suisse fondée en 1999, filiale de Infront Sports & Media, est le partenaire technologique de la FIFA depuis 2002. A ce titre, c'est elle qui gère la prise de vue et la retransmission de la compétition qui se déroule actuellement au Brésil, et elle a déjà été mandatée pour couvrir celle qui suivra dans quatre ans, en Russie.

A chaque édition, HBS introduit plusieurs innovations technologiques. En 2002 par exemple, les caméras de la société suisse inauguraient la Full HD en affichage entrelacé (1080i) pour 48 matchs. Mais aussi le multiflux, qui permettait aux chaînes nationales de choisir parmi plusieurs plans pour personnaliser leur diffusion, ainsi que l'acquisition numérique non linéaire, à l'origine des premiers ralentis ultra-détaillés. Les flux HD étaient en revanche réservés aux diffuseurs asiatiques. C'était les grands débuts de la HD, mais faute d'infrastructures réseau, aucune chaîne européenne ne pouvait alors la proposer.

0190000007472395-photo-coupe-du-monde.jpg


En 2006, l'intégralité de la compétition est désormais filmée en haute définition, et en 1080p. Le nombre de caméras est porté de 20 à 26 par match, afin de fournir davantage de gros plans sur les footballeurs vedettes. De manière inattendue, la multiplication des caméras individuelles trouvera son point d'orgue dans le célèbre gros plan sur le coup de tête final de Zidane. En revanche, la diffusion en haute définition ne concerne alors que quelques heureux élus en France. En effet, les matchs en HD ne sont retransmis qu'à Paris, Marseille et Lyon, et réservés aux possesseurs d'un décodeur Freebox HD, alors rares.

2010, l'arrivée de la 3D

En 2010, HBS délègue une équipe spéciale pour diffuser 25 des 64 matchs en 3D. C'est une première dans l'histoire des retransmissions sportives. Par ailleurs, le nombre de caméras est porté à 30, voire à 32 par rencontre, avec notamment l'apparition de la Spidercam, une caméra mobile et suspendue permettant d'apprécier l'action depuis une vue de dessus, et de l'Helicam, prédécesseur industriel des drones équipés de GoPro. Malheureusement pour l'industrie, le lancement des écrans à 3D stéréoscopique connaît un échec retentissant. Trop chers, trop peu confortables, lancés trop vite après les écrans HD, et surtout, avec bien trop peu de contenu, ils font depuis profil bas.

012C000007472397-photo-coupe-du-monde.jpg
012C000007472399-photo-coupe-du-monde.jpg
Outre la 3D, la Spidercam a été la grande innovation de la Coupe du monde 2010. (Crédit : HBS)


En 2014, la 3D est abandonnée ; mais pas la Spidercam ni l'Helicam, qui suivent désormais toutes les rencontres. Le nombre de caméras passe à 34, avec, surtout, l'apparition au Brésil de deux innovations majeures : la diffusion d'un flux pour les écrans secondaires (smartphones, tablettes), et l'introduction de la prise de vue en super haute définitions. Deux formats sont concernés. En collaboration avec Sony, un dispositif de 12 caméras 4K est mis en place pour trois matchs dont la finale, tandis que la chaîne de télévision japonaise NHK teste de son côté la diffusion de 9 matchs en 8K.

0190000007473905-photo-coupe-du-monde.jpg
Ici, le dispositif de 12 caméras 4K déployé au Maracana
pour assurer la prise de vue en 3840 x 2160 lors de trois matchs. (Crédit : FIFA)


00C8000007472401-photo-coupe-du-monde.jpg
En 2018, HBS honorera en Russie sa cinquième Coupe du monde en tant que producteur de la compétition. La société ne communique pas encore sur le dispositif qui sera mis en place dans les douze stades russes, mais la logique voudrait qu'après un premier essai en 2014, la prise de vue en 4K soit généralisée à tous les matchs, et que de nouvelles technologies soient expérimentées en marge, en préparation de la Coupe du monde 2022 au Quatar. Lesquelles ? « Pour des raisons que vous comprendrez, nous ne pouvons divulguer nos plans », nous oppose poliment le service média de la FIFA, tandis que HBS n'a pas répondu à nos sollicitations. Mais si les grandes organisations sont évidemment très cachottières, heureusement, plusieurs tendances industrielles apparaissent déjà.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Tesla : Elon Musk a tranché, la Gigafactory 4 sera construite en Allemagne, préférée à la France
Le Japon va-t-il vraiment déverser de l’eau radioactive dans l’océan ?
BMW s'intéresse de près à la charge bidirectionnelle
Il faudrait 20 ans pour bâtir une ville habitable sur Mars, d'après Elon Musk
Windows 10 : la mise à jour (1909) de novembre 2019 est là !
À Marseille, un radar en test mesure le niveau de pollution des véhicules
L'Assemblée adopte la surveillance des réseaux sociaux par l'administration fiscale
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs
The Mandalorian : que vaut le premier épisode de la série TV Star Wars ?
Selon Bloomberg, un MacBook 16

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top