Bendgate : Apple était au courant depuis le début

Numa LABORDE
25 mai 2018 à 13h24
0
Apple reconnaît qu'il était au courant que les iPhone 6 et 6 Plus avaient un gros problème de flexibilité, ce qui les rendait plus facile à plier. Pourtant, quand le défaut lui avait été signalé, l'entreprise niait son existence.

Après les minutieuses recherches de Motherboard, on découvre qu'Apple était bel et bien au courant du problème et qu'il avait tenté de le résoudre en cachette.

iPhone qui se plient : Apple le savait depuis le début

Dans des documents révélés par Apple au cours d'un procès, on découvre que le fabricant à la pomme était bel et bien au courant d'un défaut qui concerne l'iPhone 6 et 6 Plus. Nommé « Bendgate », les iPhone de cette gamme présentaient un risque plus élevé de se plier par rapport aux précédents modèles de la marque. A l'époque, de nombreuses vidéos montraient le défaut des deux iPhone. Or, on se doute bien qu'Apple n'avait pas voulu présenter un prototype de smartphone à écran pliable...

Apple a nié le problème en expliquant que les cas d'iPhone pouvant se plier étaient très rares et isolés. Mais c'est durant un procès en cours contre un fabricant d'écrans tactiles, pour le problème de « Maladie tactile » (écran qui clignote et tactile moins sensible) qui avait touché les iPhone 6 et 6 plus que le problème a refait surface. D'après les documents de la Cour, Apple aurait effectué des tests avant la commercialisation des iPhone 6 et 6 Plus qui révélaient que les smartphones avaient entre 3,3 à 7,2 fois plus de chances de se plier que les 5 et 5S. Ce qui signifie que la firme était au courant depuis le début du défaut à l'origine du Bendgate. Il suffisait par exemple qu'une pression soit exercée dans la poche d'un pantalon pour que l'appareil se plie. Le problème concernait majoritairement l'iPhone 6 Plus, qui est plus grand.

iPhone 6S


Apple tente de réparer les pots cassés, dans le dos des gens

Apple était donc au courant depuis le début mais n'avait pas voulu reconnaître le défaut de fabrication. C'est à partir de mai 2016 que la firme américaine effectue des modifications afin de renforcer le châssis, raison du problème de flexibilité des iPhone 6 et 6 plus. Il avait par ailleurs changé le châssis, pour passer à un modèle plus résistant. À l'époque Apple avait nié que ces modifications étaient en rapport avec le problème de flexibilité.

Cela va donc porter un coup à l'image de la marque à la pomme. Apple a actuellement 60 procès en recours collectifs à travers le monde, comme la dissimulation des limitations des performances des iPhone afin de préserver la batterie. Aujourd'hui les iPhone 6 et 6 Plus sont toujours en vente après quatre ans de commercialisation, et Apple n'a toujours pas reconnu publiquement le problème, ni l'avoir réglé.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
L'attaque d'un hôpital par ransomware pourrait tourner en homicide après la mort d'une patiente allemande
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
Les satellites SpaceX, même peints, gâchent les nuits des astronomes
scroll top