Coeur bionique Carmat : un second patient décédé durant l'essai clinique

01 juin 2018 à 15h36
0
Un second patient doté d'un cœur artificiel conçu par l'entreprise Carmat est décédé début mai. Une disparition qui serait due à un dysfonctionnement de la prothèse bionique, mais qui ne remet pas en cause l'essai clinique.

Le samedi 2 mai, le second patient à avoir reçu une greffe de cœur bionique Carmat est décédé à Nantes. Agé de 69 ans, il avait reçu la prothèse en août 2014 et « a vécu près de neuf mois avec sa prothèse cardiaque en menant une vie quasi normale auprès des siens », selon la société. Hospitalisé le 1er mai pour une insuffisance circulatoire, il a immédiatement reçu un nouveau cœur artificiel, mais ça n'aura pas suffi.

Défaillance du système

Placé sous assistance cardio-respiratoire à son arrivée à l'hôpital, le patient avait été placé en soins intensifs après le constat d'une « dérive fonctionnelle de la prothèse ». Contrairement au premier patient greffé, décédé en mars 2014, 74 jours après sa greffe, le problème venait donc ici du cœur bionique conçu par Carmat. « La société mène actuellement l'analyse des données de la prothèse dans le respect du protocole de l'essai clinique, afin d'identifier les causes possibles du décès et d'assurer des conditions de sécurité maximale pour le troisième patient implanté » explique l'entreprise dans un communiqué.

0320000008026566-photo-coeur-artificiel-carmat.jpg

Le décès de ce second patient ne remet pas en cause l'essai clinique actuellement mené : fin avril, Carmat a annoncé la greffe d'une nouvelle prothèse réalisée peu de temps avant. Les essais sont réalisés sur des patients dont l'âge et l'état de santé ne leur permettent pas de prétendre à une greffe de cœur humain, et dont le pronostic vital est engagé à brève échéance si rien n'est tenté.

Un concentré de technologies

Le cœur artificiel total développé par la société française Carmat est conçu pour ressembler au cœur humain, et assurer toutes ses fonctions essentielles. Il est doté d'un système de télédiagnostic et possède un système d'alimentation externe de 3 kg que le patient doit porter sur lui. Il se destine aux patients atteints d'insuffisance cardiaque avancée, qui ne peuvent prétendre à une greffe de cœur traditionnelle. Outre le fait qu'il existe une pénurie de cœurs à greffer - 4 000 coeurs disponibles chaque année dans le monde pour 100 000 patients en attente de greffe - de nombreuses contre-indications peuvent empêcher un patient à prétendre à une transplantation.

Si le directeur général de Carmat, Marcello Conviti, s'associe à « la douleur des proches du patient » et désire « lui rendre hommage », il ajoute que « cet événement est à situer dans le contexte de la phase d'essai de faisabilité d'un dispositif extrêmement innovant pour les malades souffrant d'insuffisance cardiaque terminale. La société reste résolument confiante dans la capacité de la prothèse et renouvelle l'engagement total de ses équipes dans ce sens ». La recherche et le perfectionnement du cœur artificiel continuent, et un quatrième et dernier patient sera greffé dans les prochains mois. Le transhumanisme est clairement en train de devenir une réalité concrète.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Microsoft annonce la fin des Patchs Tuesday et lance une pique à Google
Loi renseignement : Altern.org déménage en Norvège
Les fréquences
Lumia Cityman et Talkman : deux prochains Windows Phone haut de gamme ?
Apple Watch : les vendeurs tiers pourront proposer des bracelets certifiés
5 Youtubeurs menant des expériences explosives à connaître absolument
Microsoft publie une seconde Technical Preview de Windows Server
Bon Plan : un disque dur externe de 5 To pour moins de 160 euros
Une édition Iron Man pour le Galaxy S6
Le 5 mai 2003, iTunes vendait son premier million de morceaux #15ans
Haut de page