Coeur bionique Carmat : un second patient décédé durant l'essai clinique

05 mai 2015 à 11h12
0
Un second patient doté d'un cœur artificiel conçu par l'entreprise Carmat est décédé début mai. Une disparition qui serait due à un dysfonctionnement de la prothèse bionique, mais qui ne remet pas en cause l'essai clinique.

Le samedi 2 mai, le second patient à avoir reçu une greffe de cœur bionique Carmat est décédé à Nantes. Agé de 69 ans, il avait reçu la prothèse en août 2014 et « a vécu près de neuf mois avec sa prothèse cardiaque en menant une vie quasi normale auprès des siens », selon la société. Hospitalisé le 1er mai pour une insuffisance circulatoire, il a immédiatement reçu un nouveau cœur artificiel, mais ça n'aura pas suffi.

Défaillance du système

Placé sous assistance cardio-respiratoire à son arrivée à l'hôpital, le patient avait été placé en soins intensifs après le constat d'une « dérive fonctionnelle de la prothèse ». Contrairement au premier patient greffé, décédé en mars 2014, 74 jours après sa greffe, le problème venait donc ici du cœur bionique conçu par Carmat. « La société mène actuellement l'analyse des données de la prothèse dans le respect du protocole de l'essai clinique, afin d'identifier les causes possibles du décès et d'assurer des conditions de sécurité maximale pour le troisième patient implanté » explique l'entreprise dans un communiqué.

0320000008026566-photo-coeur-artificiel-carmat.jpg

Le décès de ce second patient ne remet pas en cause l'essai clinique actuellement mené : fin avril, Carmat a annoncé la greffe d'une nouvelle prothèse réalisée peu de temps avant. Les essais sont réalisés sur des patients dont l'âge et l'état de santé ne leur permettent pas de prétendre à une greffe de cœur humain, et dont le pronostic vital est engagé à brève échéance si rien n'est tenté.

Un concentré de technologies

Le cœur artificiel total développé par la société française Carmat est conçu pour ressembler au cœur humain, et assurer toutes ses fonctions essentielles. Il est doté d'un système de télédiagnostic et possède un système d'alimentation externe de 3 kg que le patient doit porter sur lui. Il se destine aux patients atteints d'insuffisance cardiaque avancée, qui ne peuvent prétendre à une greffe de cœur traditionnelle. Outre le fait qu'il existe une pénurie de cœurs à greffer - 4 000 coeurs disponibles chaque année dans le monde pour 100 000 patients en attente de greffe - de nombreuses contre-indications peuvent empêcher un patient à prétendre à une transplantation.

Si le directeur général de Carmat, Marcello Conviti, s'associe à « la douleur des proches du patient » et désire « lui rendre hommage », il ajoute que « cet événement est à situer dans le contexte de la phase d'essai de faisabilité d'un dispositif extrêmement innovant pour les malades souffrant d'insuffisance cardiaque terminale. La société reste résolument confiante dans la capacité de la prothèse et renouvelle l'engagement total de ses équipes dans ce sens ». La recherche et le perfectionnement du cœur artificiel continuent, et un quatrième et dernier patient sera greffé dans les prochains mois. Le transhumanisme est clairement en train de devenir une réalité concrète.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Journée de la communauté Clubic.com : c'était samedi, c'était comment ?
Le géant de la réservation hôtelière Booking quitte lui aussi le navire Libra
M6 victime d'une cyberattaque affectant l'ensemble des employés du groupe
Le Vatican va lancer un chapelet connecté !
Blocage du porno au Royaume-Uni : c'est la débandade
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser
Blizzard allège la peine infligée au joueur ayant soutenu les manifestations de Hong Kong
Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Un important site de contenus pédophiles tombe : 300 arrestations dans 38 pays
Gears 5 : 640 jours de ban pour des ragequit à répétition...

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top