Mesure de soi : les smartphones aussi précis que les bracelets connectés

11 février 2015 à 10h52
0
Une étude américaine souligne qu'en matière de mesure de soi, et en particulier de relevé des pas, les smartphones sont souvent plus efficaces que les objets connectés dédiés à certains relevés. De quoi donner envie d'enlever son bracelet connecté.

Depuis la démocratisation sur le marché des objets connectés, notamment des bracelets de mesure de soi, la question se pose souvent : a-t-on besoin d'un appareil au poignet pour effectuer des mesures que la plupart des smartphones d'aujourd'hui proposent de faire ? Une interrogation soulevée par le Journal of the American Medical Association, aux Etats-Unis.

Pour y répondre, l'organisme a mené une expérience plutôt simple, à savoir, confronter les mesures prises par plusieurs smartphones à différents bracelets de mesure de soi. Quatorze participants ont marché sur un tapis roulant pour des cycles de 500 et 1500 pas, et ce, à deux reprises. Dans toutes les situations, les données ont été relevées avec deux smartphones, le Galaxy S4 et l'iPhone 5S, et avec plusieurs bracelets : le Nike Fuelband, le UP24 de Jawbone, et les Fitbit Flex, One et Zip. En complément, un podomètre Digi-Walker SW-200 était également utilisé.

Des marges d'erreur souvent élevées

Les résultats, au bout de 28 tests de 500 et 1500 pas, révèlent que les smartphones s'en sortent plutôt bien comparé à un grand nombre de bracelets. Le compte moyen recueilli est généralement proche du nombre de pas accompli, et la marge d'erreur n'est pas plus élevée, par exemple, que celle du Jawbone UP24 ou du Fitbit Flex. Mais le pire résultat reste celui du Nike Fuelband. Quant aux meilleurs, ils sont constatés sur les Fitbit One et Flex, qui affichent une marge d'erreur très réduite sur l'ensemble des tests. Globalement, les données relevées par les smartphones ont affiché une marge d'erreur de 6,7%, contre 22,7% pour les bracelets.

07900999-photo-etude-bracelets-mesure-de-soi.jpg

« Nous avons constaté que les applications de smartphones sont tout aussi précis que les appareils connectés pour suivre l'activité physique » explique la responsable de l'étude, Meredith A. Case. « Il est important que le dispositif soit fiable, car c'est de ça que dépend son efficacité, et sa capacité à potentiellement changer le comportement des personnes, qui doivent avoir confiance dans les données relevées. » Aux Etats-Unis notamment, certaines compagnies d'assurance comme UnitedHealth Group, Humana et Cigna proposent à leurs assurés de porter un bracelet pour les aider à avoir une activité physique contrôlée, dans l'optique de faire baisser le prix de leur assurance.

Cette expérience ne se base cependant que sur le relevé des pas, qui n'est pas la seule information enregistrée par les bracelets de mesure de soi. L'étude s'avère donc limitée, mais pour les personnes qui souhaiteraient uniquement marcher plus et avoir un œil sur leurs performances, elle tend à démontrer qu'il n'est pas forcément nécessaire d'investir dans un bracelet connecté.

Fitbit : découvrez des offres à bas prix sur notre comparateur de prix !

A lire :
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Netflix menace les partages de compte entre amis
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
La filière éolienne française se porte bien et continue de créer des emplois
Vers des batteries lithium-CO2 rechargeables ?
L'armée américaine n'utilisera plus d'antiques disquettes pour coordonner ses frappes nucléaires
La bande annonce de Star Wars, l'ascension de Skywalker, est là !
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien
M6, France Télévision et TF1 engagent un triple Salto... pour espérer retomber sur leurs pieds

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top