Pavlok : le bracelet qui punit les mauvaises habitudes avec des chocs électriques

01 octobre 2014 à 10h51
0
Après les bracelets connectés qui se proposent de suivre les habitudes de son porteur, voici Pavlok, un nouvel objet à fixer au poignet, et dont la proposition interpelle : punir les mauvaises habitudes avec des chocs électriques.

Ceux qui trouvent barbares les colliers à chocs électriques pour chiens, seront-ils du même avis sur le Pavlok ? Ce bracelet connecté, actuellement en cours de financement sur Indiegogo, se donne pour objectif de responsabiliser son porteur en le rappelant à l'ordre par un petit choc électrique lorsqu'il manque à ses engagements. Et la proposition a l'air de séduire les amateurs d'objets connectés un brin masochistes : lancée le 30 septembre, la campagne a déjà récolté plus de 44 000 dollars en moins d'une journée, sur les 50 000 espérés à son lancement.

03E8000007653731-photo-pavlok-bracelet.jpg

« Avec Pavlok, nous pouvons enfin devenir la personne que nous avons toujours su que nous pourrions être » déclare son créateur Maneesh Sethi, un ancien étudiant de Stanford. Le bracelet peut être associé à des actions très diverses : atteindre un objectif sportif, se lever à une heure précise, écrire chaque jour, venir à bout d'une liste de tâches... En cas de manquement, une décharge allant de 17 à 340 volts est appliquée à l'aide d'un petit boîtier fixé au bracelet. Si l'utilisateur active la fonction rappel de son réveil plus d'une fois sur son smartphone, s'il se ronge les ongles ou s'il reste assis trop longtemps, il peut ainsi être rappelé à l'ordre par Pavlok. Pas de quoi provoquer une électrocution cependant, mais la punition peut malgré tout être motivante : c'est d'ailleurs le but recherché.

0320000007653729-photo-pavlok.jpg

Le créateur du bracelet explique être en train de travailler sur l'intégration d'IFTTT au sein du système de Pavlok. Pour ceux qui ne connaîtraient pas IFTTT, il s'agit de l'acronyme de « If This, Then That » soit « S'il se passe ça, alors il se passera ceci » : ce service en ligne, disponible gratuitement, permet de combiner entre eux des plateformes, applications et même des objets connectés pour associer leurs différentes utilisations. On peut ainsi imaginer une compatibilité entre Pavlok et les applications de sport les plus utilisées, mais également avec Steam, ce qui permettrait au bracelet d'envoyer un choc si l'utilisateur joue trop aux jeux vidéo. Bien évidemment, tous les réglages seront laissés à la liberté du porteur, concernant les mauvaises habitudes dont il cherche à se défaire.

Lors de sa commercialisation, Pavlok devrait coûter aux environs de 250 dollars. La campagne IndieGogo permet actuellement d'en faire l'acquisition pour 125 dollars, pour une livraison en mars 2015. Un produit bien intrigant qui donne envie de se tenir au courant !

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total
scroll top