Dolist intègre OPERA pour éviter les abus de l'emailing

14 septembre 2011 à 17h51
0
00FA000003578390-photo-jean-paul-lieux.jpg
En direct du Salon E-commerce 2011 - Dolist a intégré en mai dernier à sa plateforme d'emailing un outil baptisé OPERA, et destiné à prévenir les abus de l'emailing. Blacklistage d'adresse chez un FAI, prise en compte de la réputation... L'idée est qu'un incident, quel qu'il soit, sur une campagne d'emailing, mette immédiatement celle-ci en pause, et prévienne le responsable.

OPERA, ou Optimum Predictive Email Reputation Activity, se veut la réponse de Dolist.net aux problèmes de réputation que peuvent parfois causer les campagnes d'emailing. Traitant la qualité du routage comme un enjeu fort, l'éditeur du marketing par email a décidé de mettre à disposition sans surcoût ce système sur sa plateforme.

OPERA se veut ainsi un système dynamique capable de mettre en pause une campagne d'envoi d'emails en fonction de certains retours. Dolist travaille depuis plusieurs années sur cette solution, au début utilisée en interne. L'outil prédictif va aller scruter certains paramètres, comme une hausse des alertes de spam par les destinataires, le blacklistage de l'adresse d'émission par un FAI, etc. Il va également se service des boucles de rétroaction des FAI, et de certains systèmes de veille sur la réputation des adresses IP et des noms de domaine en temps réel.

Au final, en fonction de l'incident détecté, OPERA va tenter d'apporter la réponse appropriée. Avant toute chose, il s'occupera évidemment de contacter l'administrateur de la campagne marketing, et choisira de réduire la vitesse d'émission des emails, de suspendre le routage vers un ou plusieurs FAI, de mettre en pause la campagne ou de la bloquer totalement. Un outil a priori intéressant, donc, mais qui n'est pas facultatif. Car s'il est intégré par défaut dans la plateforme d'emailing de Dolist, il est impossible de le désactiver.

Pour Jean-Paul Lieux, directeur associé de la startup bordelaise, cela répond à une exigence claire : « Nous ne travaillons pas avec les spammeurs, de toute façon. Les gens qui travaillent à une collecte qualitative, qui respectent des bonnes pratiques, et qui font des efforts, seront aidés par cet outil qui simplifie le processus de veille sur les incidents d'emails. Ceux qui ne le font pas, ou qui ne prennent pas en compte les retours de spams... Ceux-ci vivront OPERA comme une contrainte. Mais ça les obligera à évoluer. »

Dolist.net semble donc s'investir dans une mission légèrement différente de la fourniture d'une prestation marketing et d'outils technologiques. Une tendance confirmée par Jean-Paul Lieux, qui explique que le profil de Dolist « évolue car nous devons beaucoup renforcer la partie service client, pour le support et la formation, la sous-traitance de la production, mais aussi de plus en plus pour le conseil et l'accompagnement. Nous avons un vrai rôle qui se dégage, et cela se voit dans nos chiffres : alors que le service comptait pour 12% de notre chiffre d'affaires l'an dernier, il devrait atteindre les 18% en fin d'année. »

Dans le même ordre d'idées, Dolist.net a d'ailleurs publié deux livres blancs, téléchargeables sur son site. Ils traitent respectivement de marketing par email sur mobiles et sur réseaux sociaux. Le premier a été présenté en 2010, mais le second, présenté dans le cadre du salon, met en avant les synergies possibles entre l'emailing et les réseaux sociaux dans le cadre d'une campagne marketing.
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires

Haut de page

Sur le même sujet