NVIDIA : SuperPhone en Tegra 2 et projet Denver

05 janvier 2011 à 23h57
0
NVIDIA, célèbre pour ses cartes graphiques GeForce, est bien entendu au rendez-vous de l'édition 2011 du CES, le salon de l'électronique grand public. Mais avant d'évoquer les annonces 2011, il nous faut effectuer un petit retour en arrière... L'an dernier, le président directeur général de NVIDIA, Jen Hsun mettait l'accent sur ses processeurs Tegra 2 destinés aux périphériques mobiles. S'il est indéniable que NVIDIA a bien senti la mutation de l'industrie informatique vers toujours plus de mobilité, il s'est avéré que les périphériques Tegra 2 présentés en janvier 2010... n'ont pour la grande majorité d'entre eux jamais vu le jour.

Un an après, le vent semble quelque peu tourner et malgré l'épisode Boxee Box, où le Tegra 2 de NVIDIA a été évincé au profit d'une puce Intel à la dernière minute, les premières tablettes avec processeur Tegra 2 commencent à arriver. C'est ainsi qu'Acer présentait fin novembre une tablette animée par un processeur Tegra 2 alors qu'Asus dévoilait hier ses nouvelles tablettes Eee Pad dont deux modèles sont équipés d'un processeur Tegra 2. NVIDIA a choisi de consacrer sa keynote au concept de super téléphone avec la présentation du LG Optimus 2X, un smartphone dont nous vous avons déjà parlé. Celui-ci est animé par le système Android de Google alors qu'il est propulsé par une puce Tegra 2. Et Jen Hsun de nous présenter les capacités de ce terminal avec la lecture de vidéos en 1080p, le jeu en 3D avec Angry Birds, ou encore la lecture de vidéos Flash sur Internet, cette dernière démonstration n'ayant pas été jusqu'à son terme du fait du peu de bande passante disponible dans la salle de conférence.

000000F003892324-photo-ces-2011-nvidia-jen-hsun-lg-1.jpg
000000F003892326-photo-ces-2011-nvidia-jen-hsun-lg-2.jpg


NVIDIA mise donc sur ses développements ARM pour son avenir, un choix qui s'il n'a pas convaincu jusqu'à présent pourrait s'avérer assez pertinent dans les mois à venir. D'autant que l'architecture ARM est déjà supportée par des acteurs majeurs : Apple, Google, mais aussi et ça sera le scoop de Jen Hsun : Microsoft. Le géant des logiciels est en effet sur le point d'annoncer une version de Windows conçue pour fonctionner sur les processeurs ARM.
Et de conclure son allocution par une slide un rien énigmatique sur le projet "Denver". Derrière ce nom de code, NVIDIA développe son premier processeur ARM personnalisé. Dans un certain sens on peut dire qu'il s'agit du premier CPU en cours de mise au point par NVIDIA, un CPU qui sera donc sous architecture ARM (et non x86). Avec Denver, dont on ne sait rien (ou pas grand chose), NVIDIA vise plusieurs marchés au delà du seul domaine de la mobilité. Cette puce pourrait en effet se retrouver dans des serveurs, des ordinateurs ou des super-ordinateurs. Derrière ces effets d'annonce, il faudra vérifier dans les faits ce que Denver sera réellement... ou ne sera pas.

0000011803892328-photo-ces-2011-nvidia-denver.jpg


Reste un constat clair : Intel a à ce jour échoué à imposer son architecture x86 sur le segment mobile (smartphone, tablettes, etc). Si NVIDIA n'a qu'un poids très limité aujourd'hui sur le marché des puces ARM, la firme au caméléon semble avoir misée sur le bon cheval. Et ce n'est pas l'annonce imminente de Windows pour ARM qui nous contredira.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

Pioneer : autoradios sur Facebook et SmartCradle pour iPhone
Microsoft : Windows 8 porté sur ARM !
Samsung : Galaxy Tab WiFi et baladeur Android
La SEC pourrait modifier ses règles suite à la levée de fonds de facebook
MSI lance le PC portable de jeu
Ecouteurs : Sonomax lance des intra-auriculaires
Lenovo Ideapad : hybride tablette Android et portable Windows 7 (vidéo)
Freebox V6 : Pas de blocage de M6 replay
AMD annonce ses Radeon HD 6000M pour portables
Virgin lancera son Quadruple Play en Septembre
Haut de page