Démarchage téléphonique abusif : de nouvelles règles en vigueur dès demain

Yvonne Gangloff Contributrice
31 juillet 2019 à 18h34
0
Démarchage téléphonique

L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes va s'occuper des abus en matière de démarchage téléphonique grâce à de nouvelles règles.

Dès demain, jeudi 1er août, de nouvelles mesures seront prises en compte pour lutter contre les campagnes de prospection téléphoniques et autres parasites télécommunicationnels intempestifs.

La fin de l'usurpation des indicatifs régionaux pour les appels de centres étrangers


Nous avons déjà tous reçu des appels de démarcheurs, certains appelant plus fréquemment que d'autres. À compter du 1er août, ces appels pourraient devenir un peu plus rares grâce à l'Arcep, l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes, qui a décidé de se saisir du problème.

L'organisme a en effet acté la mise en oeuvre de mesures qui toucheront particulièrement ceux qui usurpent un identifiant d'appel. Exit donc les entreprises qui adoptent le même indicatif que leur destinataire et qui se font donc passer pour un « numéro familier » auquel nous avons tendance à répondre plus facilement.

Parmi les mesures que l'Arcep a choisi d'adopter, on note ainsi le fait que, désormais, tout appel ou sms en provenance de l'étranger ne pourra, en aucun cas, utiliser un numéro avec un indicatif régional (de 01 à 05) pas plus que l'indicatif polyvalent (à savoir, 09).

Par ailleurs, une autre mesure vise à réduire la portée d'émetteurs d'appels et de messages qui utilisent des systèmes automatisés, et envahissent nos téléphones sans qu'on ne s'adresse à eux : ces messages promotionnels ne pourront plus utiliser les numéros mobiles (de type 06 et 07) de manière à ce que l'Arcep puisse les identifier plus facilement.

Un filtrage compliqué à mettre en place


Le principal appel lancé par l'Arcep aux opérateurs télécoms concerne la mise en place d'un système de filtrage des appels en provenance de l'étranger. Selon la gendarmerie des Télécoms, cela pourrait réduire de manière importante les appels parasitaires.

S'ils ne sont pas opposés à cela, les opérateurs télécoms ont néanmoins émis des doutes quant aux sanctions qui pourraient toucher les systèmes automatisés.

Tout d'abord, il semble important pour eux que les entreprises puissent continuer à contacter leurs clients, les prospecter malgré les nouvelles mesures. Aussi, la Fédération française des télécoms précise que tous les appels ne portent pas de caractère abusif.

Ainsi, alors que l'Arcep souhaite, à terme, que les opérateurs s'équipent de systèmes d'authentification des émetteurs d'appels, elle se voit aujourd'hui obligée de leur accorder du temps supplémentaires. Ce délai devrait permettre aux opérateurs de s'organiser pour faire face à l'application des nouvelles mesures.

C'est donc plutôt un cadre réglementaire que l'Arcep pose aujourd'hui, donnant aussi la mission aux opérateurs de s'adapter à la situation. L'application effective des mesures décrites devrait intervenir d'ici deux ans.

Source : Les Échos
38 réponses
31 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Normandie : la plus grande route solaire du monde est un échec
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Matrix 4 officiellement annoncé, avec Keanu Reeves et Carrie-Ann Moss
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Minecraft s'offre un boost graphique... réservé aux possesseurs de cartes NVIDIA RTX
PS5 : la fuite d'un brevet révèle un design plutôt original
L'astéroïde Apophis qui frôlera la Terre en 2029 est-il vraiment dangereux ?
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top