Test Intel Core i5-13600K : Raptor Lake offre à Intel le meilleur rapport qualité/prix

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
24 octobre 2022 à 12h05
16
Intel Core i5-13600K © Nerces
© Nerces

Dans la foulée du test du plus costaud des processeurs Raptor Lake, nous faisons le point sur le moins puissant de cette première vague. Avec ses 14 cœurs et sa fréquence maximale de plus de 5 GHz, le Core i5-13600K n’a toutefois rien d’un minus. Qui sait, il se pourrait même qu’il vous soit bien plus utile que son grand frère ?

Intel Core i5-13600K
  • Alder Lake revu et corrigé
  • Plus de caches, plus de cœurs
  • Très bonnes perfs en jeu vidéo
  • Solides performances générales
  • Échauffement modéré
  • Peu de franches nouveautés
  • Faiblesse sur les gros applicatifs
  • Prix des cartes mères Z790

En attendant la publication du test du CPU « intermédiaire » de la nouvelle gamme Intel, nous nous penchons donc sur le Core i5, un modèle qui a souvent les faveurs des joueurs. En effet, si l'on se base sur Alder Lake, le 13600K devrait se distinguer sur cette activité où les cœurs performants sont la clé. Il bénéficie aussi d’un prix qui le rend plus accessible, encore qu’à plus ou moins 300 dollars de MSRP (« soit » 470 euros chez nous), il faudra tout de même de solides arguments.

Intel Core i5-13600K © Nerces
Une fois n'est pas coutume, Intel a donc conservé le socket LGA1700 © Nerces

Introduction

Vous en avez l’habitude, il n’est pas ici question de revoir dans le détail l’architecture Raptor Lake du Core i5-13600K. Dans cet article, nous nous penchons sur la seule analyse de ses performances. Nous vous invitons à (re)lire notre test du Core i9-13900K pour percevoir les apports et les changements de la nouvelle architecture d’Intel.

Le Core i5-13600K reprend logiquement à son compte les principales améliorations notées sur le Core i9. De fait, les cœurs Gracemont – dits cœurs « efficaces » – sont de retour, mais sont plus nombreux. Intel en intègre aujourd’hui 8 contre 4 auparavant. Leur fréquence de base est toutefois réduite de 200 MHz (à 2,6 GHz) alors que leur fréquence boost progresse de 300 MHz (à 3,9 GHz). Les progrès notés sur les cœurs Raptor Cove sont finalement assez semblables.

Intel Raptor Lake Core i9-13900K © Nerces
Un Core i5-13600KF existe aussi : sans solution graphique intégrée © Intel

Fiche technique Intel Core i9-13900K

Caractéristiques techniques

Support du processeur (socket)
Intel LGA1700
Fréquence CPU
3GHz
Fréquence en mode Turbo
5,8GHz
Nombre de core
24
Cores efficients
16
Coeurs performants
8
Nombre de Threads
32
Plateforme (Proc.)
Intel Raptor Lake-S

Architecture

Nom de l'architecture
Raptor Lake
Finesse de gravure
10nm
TDP / PBP
125W
TDP Max
253W
Cache L2
32Mo
Cache L3
36Mo
Compatibilité chipset carte mère
Intel B660 Express, Intel H610 Express, Intel H670 Express, Intel Z690 Express, Intel Z790 Express

Graphismes

Contrôleur graphique intégré
Intel UHD Graphics 770
Fréquence du chipset graphique
300MHz
Fréquence boostée graphique
1 650MHz

Contrôleur mémoire

Contrôleur mémoire
DDR5
Type de contrôleur mémoire
Dual Channel
Fréquence(s) Mémoire
DDR4 3200 MHz, DDR5 5600 MHz

Intel n’a pas jugé bon d’en accroître le nombre, nous restons donc à 8 sur le Core i5, mais il réduit la fréquence de base de 200 MHz (à 3,5 GHz) et augmente la fréquence boost de la même valeur (à 5,1 GHz). L’idée est d’avoir un processeur plus lent – donc moins énergivore – mais capable d’aller plus haut quand le besoin s’en fait sentir, d’autant qu’Intel intègre le Thread Director et le Turbo Boost Max 3.0 pour gérer au mieux la répartition des tâches et la montée en fréquence.

Intel Raptor Lake Core i9-13900K © Igor's Lab
Réorganiser et prioriser les tâches © Intel

Les deux types de cœurs profitent de la nouvelle marotte d’Intel : doper le cache embarqué sur ses puces : sans doute a-t-il remarqué les performances du Ryzen 7 5800X3D ? Même sur notre « petit » i5, le cache L3 grimpe à 24 Mo contre 20 Mo sur Alder Lake tandis que la cache L2 est plus que doublé à 20 Mo sur le 13600K contre 9,5 Mo pour le 12600K. Pour ne rien gâcher, le lien entre les cœurs performants et efficaces gagne 900 MHz (à 5 GHz) et la DDR5 va plus haut.

Intel Raptor Lake Core i9-13900K © Igor's Lab
Tirer le meilleur des cœurs capables de grimper plus haut en fréquence © Intel

Sur ce point, rappelons qu’Intel permet encore l’association avec de la DDR4, mais aucun progrès, on reste en DDR4-3200. En revanche, pour la DDR5, la prise en charge officielle va jusqu’à la DDR5-5600. Hélas, ces progrès ne se font pas sans une augmentation de la consommation électrique et, encore, le Core i5 s’en sort bien : avec +21% (181 watts contre 150 W), il est celui dont « l’appétit » turbo actif progresse le moins depuis Alder Lake.

Intel Core i5-13600K © Nerces
HWInfo est parmi les meilleurs logiciels pour résumer les informations clés © Nerces

Protocole de test

Bonne nouvelle, Intel autorise l’intégration des Raptor Lake sur des cartes mères de génération précédente, pourvu que le BIOS soit mis à jour. Afin d'avoir une plateforme cohérente, nous avons toutefois retenu la même configuration que pour le test du Core i9-13900K, donc avec une carte mère à base de chipset Z790.

Intel Core i5-13600K © Nerces
Intel Core i5-13600K © Nerces
Intel Core i5-13600K © Nerces
Intel Core i5-13600K © Nerces

En quatre onglets essentiels, CPU-Z fait le point sur le Core i5-13600K d'Intel © Nerces

Configuration socket LGA1700

  • Carte mère : ASUS Prime Z790-A WiFi
  • Mémoire : G.Skill Trident Z5 Neo DDR5-6000 CL30 (2x 16 Go)
  • Carte graphique : ASUS TUF RTX 3080 Gaming OC
  • SSD « système » : Kingston KC3000 2 To
  • Refroidissement : ASUS ROG Ryujin II 360
  • Alimentation : be quiet! Straight Power 11

Configuration socket LGA1718 « AM5 »

  • Carte mère : MSI MEG X670E ACE
  • Mémoire : G.Skill Trident Z5 Neo DDR5-6000 CL30 (2x 16 Go)
  • Carte graphique : ASUS TUF RTX 3080 Gaming OC
  • SSD « système » : Kingston KC3000 2 To
  • Refroidissement : ASUS ROG Ryujin II 360
  • Alimentation : be quiet! Straight Power 11

Configuration socket PGA1331 « AM4 »

  • Carte mère : ASUS ROG Crosshair VIII Hero
  • Mémoire : Corsair Dominator Platinum RGB DDR4-4000 CL19 (2x 16 Go)
  • Carte graphique : ASUS TUF RTX 3080 Gaming OC
  • SSD « système » : Kingston KC3000 2 To
  • Refroidissement : ASUS ROG Ryujin II 360
  • Alimentation : be quiet! Straight Power 11
Intel Core i5-13600K © Nerces
Inévitable photo de notre configuration de test avec le non moins inévitable logo Clubic © Nerces

Autant que possible, nous éliminons les programmes en mémoire vive et nous nous assurons que les configurations sont proches, matériellement donc, mais également logiciellement.

  • Windows 11 Professionnel 64-bit 22H2 v22621.607
  • Pilotes chipset Intel v10.1.18838.8284
  • Pilotes chipset AMD v4.07.21.042
  • Pilotes graphiques AMD v22.20.29.01 RC6
  • Pilotes graphiques Intel v31.0.101.3413
  • Pilotes graphiques NVIDIA v516.94 64-bit WHQL

Enfin, sachez que les tests présentés par la suite sont le résultat de moyennes établies après avoir réalisé plusieurs fois chaque mesure et en ayant pris soin d’éliminer les valeurs les plus extrêmes.

Tests mémoire

AIDA64

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances observées sur AIDA64 © Nerces

Si le Core i9-13900K avait joliment massacré tous ses concurrents sur le test mémoire d’AIDA64, on voit que le Core i5-13600K est un peu moins à la fête. Oh, un tout petit peu moins dans la mesure où il devance même le plus costaud des Alder Lake et prend donc une plus qu’honnête seconde place… en attendant le test du Core i7-13700K sans aucun doute.

Performances « applicatives »

Cinebench R20

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances observées sur Cinebench R20 © Nerces

Afin de simplifier le graphique Cinebench R20, vous aurez noté que les Ryzen 9 7950X et 7900X n’ont pas été intégrés. En single-thread comme en multi-thread, le 13600K reste un net cran derrière et ses véritables concurrents ce sont plutôt les 7600X et 7700X qu’il égal sur le test single-thread, mais qu’il devant très largement sur le multi-thread où il se paie aussi le luxe de dominer le 12700K. Mission accomplie pour Intel.

Cinebench R23

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances observées sur Cinebench R23 © Nerces

En toute logique, Cinebench R23 confirme à peu de choses près les résultats précédents. Notons tout de même que le 13600K est ici clairement devant les Ryzen en multi-thread, mais également en single-thread. Dans ce dernier test, il est d’ailleurs beaucoup plus proche des Ryzen 7000 les plus costauds avec moins de 40 points d’écart.

Blender benchmark

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances observées sur Blender © Nerces

Dernier ajout à notre protocole, l’outil benchmark de Blender permet d’approfondir les mesures de rendu 3D et de confirmer l'excellent comportement du 13600K. Une fois encore, il se pose en concurrent direct des Ryzen 7600X et 7700X qu’il domine de la tête et des épaules, même lorsque ces derniers ne sont pas bridés côté puissance.

Handbrake

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances observées sur Handbrake © Nerces

Toujours basé sur l’encodage d’une séquence de 50 minutes avec le preset Matroska H.265 1080p30, notre test sur Handbrake avait été à l’avantage des Ryzen 7000 les plus puissants par rapport au Core i9-13900K. En revanche, le 13600K est en mesure de concurrencer très efficacement les Ryzen de son segment de marché : le 7600X est largement battu et il fait jeu égal avec le 7700X tout en dominant toujours le, déjà, vieillissant 12700K.

WinRAR

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances observées sur WinRAR 5.11 © Nerces

L’encodage en ZIP de nos 12 Go de données par WinRAR 5.11 est moins l’occasion de se réjouir pour Intel. Si le Core i9-13900K était en difficulté, le Core i5-13600K est tout simplement battu : par le Ryzen 7 7700X, mais également par le Ryzen 5 7600X. L’écart est certes faible, mais la défaite est bien réelle pour Raptor Lake.

PCMark

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances observées sur PCMark © Nerces

Une défaite qui semble devoir se prolonger sur PCMark et sa faculté à simuler l’usage au jour le jour d’un PC (bureautique, visioconférence, édition photo / vidéo, navigation Web…). En effet, sur le score général, le Ryzen 7 7700X est près de 400 points devant le 13600K qui est également battu par le Ryzen 5 7600X, mais – heureusement – d’une très courte tête : à peine 30 points d’écart.

3DMark

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances observées sur 3DMark © Nerces

Après deux tests un peu délicats pour notre nouveau venu, 3DMark et son orientation davantage jeu vidéo permettent au Core i5-13600K de relever la tête. Traditionnellement favorable à Intel, l’outil permet effectivement à notre CPU devancer tout le monde, exception faite des 12900K et 13900K. Oui, tout le monde, même les Ryzen 9 que nous n’avons pas représentés afin de garder une certaine cohérence dans les graphiques (16 931 points contre 17 564). Impressionnant.

Performances dans les jeux

Sid Meier’s Civilization VI

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances observées sur Sid Meier's Civilization VI © Nerces

La bonne impression laissée par 3DMark est confirmée par le test d’évaluation « IA » de l’extension Gathering Storm pour Sid Meier’s Civilization VI. S’il reste derrière les Ryzen 9, notre Core i5-13600K devance d’un cheveu le Ryzen 7 7700X et bien plus nettement le Ryzen 5 7600X. Il répond donc présent là où il était attendu.

Cyberpunk 2077

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances observées sur Cyberpunk 2077 © Nerces

Vitrine technique des Polonais de CD Projekt RED, Cyberpunk 2077 ne permet hélas pas de mettre en avant de réelles différences entre les processeurs. C’était le cas au moment du test du 13900K, ça l’est une nouvelle fois avec le 13600K. L’impact de la carte graphique est clairement l’élément le plus important sur ce jeu.

F1 22

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances observées sur F1 22 © Nerces

Sur la dernière simulation de Formule 1 de Codemasters / Electronic Arts, le 13900K en avait profité pour se distinguer avec quelques images par seconde de plus que la concurrence. Ce n’est pas le cas pour le 13600K : notre Core i5 reste dans le rang et fait donc jeu égal avec tous les Ryzen 7000. Ce n’est pas une mauvaise performance en soi.

Far Cry 6

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances observées sur Far Cry 6 © Nerces

Le jeu d’Ubisoft avait lui également permis au Core i9 Raptor Lake de se démarquer, mais cette fois le Core i5 est dans le même cas. Bien sûr, il n’est pas aussi dominateur que son grand frère, mais avec 147 images par seconde, il est devant tous les Ryzen 7000. Ryzen 7 7700X (138 ips) assurément, mais également 7900X (141 ips) et 7950X (137 ips). Impressionnant.

Forza Horizon 5

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances observées sur Forza Horizon 5 © Nerces

Comme Cyberpunk 2077, Forza Horizon 5 ne montre aucune différence entre les CPU. Il illustre parfaitement le fait que les jeux ne profitent pas tous de la puissance processeur disponible.

Marvel’s Guardian of the Galaxy

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances observées sur Marvel's Guardian of the Galaxy © Nerces

Une situation que nous ne retrouvons pas sur le Marvel’s Guardians of the Galaxy lequel permet au contraire à Raptor Lake de briller : le 13900K faisait cavalier seul et s’il n’est pas réellement rejoint par le 13600K, ce dernier dame le pion à toute la clique Ryzen 7000, 7900X/7950X compris.

Red Dead Redemption II

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances observées sur Red Dead Redemption 2 © Nerces

Si vous suivez nos tests, vous le savez, Red Dead Redemption II est surtout dépendant de la puissance de la carte graphique. De manière assez étonnante cependant, nous obtenons de meilleurs résultats sur la génération Alder Lake que sur les processeurs plus récents, qu’ils soient produits par AMD ou par Intel.

Total War Warhammer 3

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances observées sur Total War Warhammer 3 © Nerces

Subtiles également, les différences observées sur le jeu de stratégie de The Creative Assembly ne vont pas faire jaser. Pour autant, le Core i5-13600K se sort très honorablement de l’exercice et seul le Core i9-13900K est capable de faire mieux sur Total War Warhammer 3.

Shadow of the Tomb Raider

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances observées sur Shadow of the Tomb Raider © Nerces

Clap de fin avec Shadow of the Tomb Raider sur lequel le 13900K fait une démonstration. Pour autant, le 13600K ne démérite pas le moins du monde. Il n’est que légèrement devancé par le Ryzen 9 7950X (~4 ips), fait jeu égal avec le Ryzen 9 7900X ( 251 ips) et domine tous les autres processeurs passés entre nos mains, Ryzen 7 7700X compris.

Intel Core i5-13600K © Nerces
Focus sur le test CPU de Shadow of the Tomb Raider © Nerces

Le focus CPU du test de Shadow of the Tomb Raider n’apporte pas de nouveaux éclaircissements, mais confirme que l’écart se creuse sur la moyenne « rendu » par opposition à la moyenne « jeu », plus équilibrée.

Le cas de l’iGPU

En l’absence de changement « technique » du côté de la solution graphique embarquée, Intel s’en remet à l’augmentation du cache et des fréquences de fonctionnement de ses Raptor Lake pour damer le pion d’AMD qui intègre pour la première fois des iGPU à ses processeurs.

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances observées avec l'iGPU AMD Navi 2 sur 3DMark © Nerces

Mission accomplie serait-on tenté de dire. En effet, sur 3DMark, non content de déborder même le Core i9-12900K de génération Alder Lake, il domine tous les processeurs Ryzen 7000 en test GPU et en overall. Le 13600K ne permettra pas de jouer dans de bonnes conditions, mais c’est « moins pire » que chez la concurrence.

Températures, consommation et efficacité

Température

Nous terminons comme toujours par quelques notions moins axées sur les « performances », mais malgré tout importantes. Nous commençons cette ultime partie avec les mesures de température. Pour ce faire, nous avons réalisé deux évaluations.

  • Au repos, alors que Windows 11 avait terminé son démarrage.
  • En pleine charge, au cours d'un encodage H.265 via Handbrake.
Intel Core i5-13600K © Nerces
Relevé des températures observées durant un encodage Handbrake H.265 © Nerces

Sans mauvais jeu de mots et aussi puissant soit-il, nous avions été échaudés par les températures du Core i9-13900K à pleine puissance. Le 13600K se montre bien plus raisonnable. Il confirme d’ailleurs à quel point la dissipation thermique des Raptor Lake est plus efficace que celle des Ryzen 7000 : tout en consommant un peu plus qu’un 7700X à pleine puissance, il reste 16°C moins chaud.

Consommation

Logiquement, nous enchainons ensuite avec le test de consommation. Nous mesurons ici la valeur du package processeur. Là encore, deux valeurs ont été retenues.

  • Au repos, alors que Windows 11 avait terminé son démarrage.
  • En pleine charge, au cours de tests multithreads successifs via Cinebench R20.
Intel Core i5-13600K © Nerces
Consommation au repos / en charge observée durant les tests Cinebench R20 © Nerces

Afin de simplifier un peu les choses, nous avons décidé de ne pas reconduire tous nos tests en limitant la consommation du 13600K à 65 watts. Nous le retrouvons donc logiquement parmi les plus énergivores des CPU et à 147 watts, il est même dangereusement proche du Ryzen 5 5950X et ses 16 cœurs « performants ».

Efficacité énergétique

Nous évaluons l’efficacité énergétique des processeurs toujours de la même manière en rapportant le résultat obtenu sur Cinebench R20 au pic de consommation enregistré durant le test. Ce n’est certes pas la méthode la plus rigoureuse, mais cela permet malgré tout de tirer quelques conclusions.

Intel Core i5-13600K © Nerces
Performances /Watt et /Dollar durant les tests Cinebench R20 © Nerces

Puisque nous n’avons pas réalisé de test 65 watts, il est assez logique que l’efficacité énergétique du 13600K ne soit pas aussi flatteuse que celle de ses concurrents, mais comparé aux versions « pleine puissance » de ces derniers, il ne démérite pas. En réalité, c’est même l’un des meilleurs processeurs disponibles : seuls le Ryzen 9 7950X (65) et l’intouchable Ryzen 9 5950X (68) le devancent.

Depuis le test du Core i9-13900K, nous ajoutons au graphique le ratio performances/prix lequel ne laisse guère de place au doute : avec un score inégalé de 29, le Core i5-13600K est tout bonnement le processeur le plus « rentable » jamais passé entre nos mains. Même si nous pensions qu’il allait bien se comporter, nous ne l’imaginions pas à ce niveau.

Intel Raptor Lake 13900K et 13600K © Caseking
Dans la veine du 13900K, le 13600K est un des CPU les plus intéressants © Caseking

Intel Core i5-13600K, l’avis de Clubic

9

Si la conclusion du test du 13900K ne permettait pas de trancher définitivement entre Core i9 et Ryzen 9, il en va bien autrement avec le 13600K. Vérifié sur le terrain, son prix le rapproche très nettement du Ryzen 5 7600X. Cependant, ce dernier est absolument incapable de lui résister dans l’écrasante majorité des tests applicatifs comme sur les jeux vidéo.

Côté performances, son concurrent serait plutôt le Ryzen 7 7700X – et encore – mais ce dernier est nettement plus onéreux à près de 580 euros contre 470 euros à l'heure où nous écrivons ces lignes. Plus gênant pour AMD, Intel s’est mis en tête d’autoriser l’utilisation de la DDR4 pour une plateforme Raptor Lake moins onéreuse encore que la décriée AM5. Enfin, sachez qu'il est même possible d’utiliser une « vieille » carte mère B660 pour accueillir le 13600K.

Soyons clair, il y a encore un an, nous n’aurions jamais imaginé l’écrire, mais le rapport qualité/prix est aujourd’hui clairement à l’avantage d’Intel. Le Core i5-13600K s’affirme d’emblée comme un processeur de choix… jusqu’à la sortie des 13400 ?

Les plus

  • Alder Lake revu et corrigé
  • Plus de caches, plus de cœurs
  • Très bonnes perfs en jeu vidéo
  • Solides performances générales
  • Échauffement modéré

Les moins

  • Peu de franches nouveautés
  • Faiblesse sur les gros applicatifs
  • Prix des cartes mères Z790
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
16
12
Theodri
Inimaginable il y a un an oui, AMD doit vite réagir, les i5 x600K sont toujours des valeurs sûrs, merci pour ce test !
dredd
Nerces:<br /> Il bénéficie aussi d’un prix qui le rend plus accessible, encore qu’à plus ou moins 300 dollars de MSRP (« soit » 470 euros chez nous)<br /> Vu la quasi parité dollar/euro et même en rajoutant 21% de TVA, je n’arrive pas à comprendre comment on arrive à 470€ en partant de 300 de MSRP.
Nerces
Je ne peux qu’abonder en ton sens : à part, peut-être, la volonté des revendeurs d’écouler leurs stocks de 12600K ?
Emmanuel_Angulo
J’avais pris le pari il y a un an , je pense que j’ai plutôt raison : Intel reprend la main et AMD redevient le challenger, comme il y a 20 ans.<br /> Moi j’ai surtout hâte de voir le i5 13400 qui sera sûrement très bien pour mon setup de Simracing en triple.<br /> Content de voir que pour une fois, la chauffe est moins un problème
Jona-85
Que ce soit du ryzen 7600x ou du 13600K au delà du 1080p les processeur s’aligne de toute façon.
Delta243
Aucun intérêt ces processeurs sauf pour l’applicatif.<br /> Amd va sortir les 7000 x3d et à nouveau eux devant en gaming. ANNONCE sûrement au Ces janvier 2023.<br /> Comme avec le 5800x3d qui est équivalent ou dépasse un 12900k avec un prix en dessous.<br /> Après c’est vrai que la plate-forme coûte très cher actuellement ddr 5 à voir comment cela évolue début 2023.<br /> Pour de l’applicatif oui mais pour ceux qui veulent le gaming, il est urgent d’attendre sauf si y’a urgence
_Reg24
Oui, mais il a quand même fallu que AMD leur mette un gros coup de pression pour qu’ils se réveillent enfin, car si non on se traînerait encore avec des 4c 8t qu’on a eu pendant presque 10 ans.
Emmanuel_Angulo
Tout comme AMD les avaient mis sous pression avant les Dual Core en fait
AtomosF
Avant 300$= 300€. Maintenant 300€ ca fait quasiment 500€ c’est la fête en Europe !<br /> Quant au rapport perf/prix par rapport à un 3600 à 160€, cela m’étonnerait que ce 13600k soit 3 fois plus performant.
Palou
AtomosF:<br /> Avant 300$= 300€. Maintenant 300€ ca fait quasiment 500€ c’est la fête en Europe !<br /> FAUX :<br />
AtomosF
Je ne fait que citer votre propre test : « 300 dollars de MSRP (« soit » 470 euros chez nous) »<br /> 300$ = 470€ , vous l’écrivez.<br /> Donc je réitère et j’insiste, l’Europe en prend plein la tronche.
Nerces
Ce n’est pas l’article de Palou, mais le mien <br /> Par ailleurs, j’ai écrit 470 euros pas « quasiment 500€ » et n’oublions pas que le MSRP en dollar ne prend pas en compte les taxes.<br /> Cela dit, alors que les tarifs ont déjà tendance à progresser au global, on ne peut pas dire que les Européens soient très favorisés, cela ne fait aucun doute hélas <br /> AtomosF:<br /> Quant au rapport perf/prix par rapport à un 3600 à 160€, cela m’étonnerait que ce 13600k soit 3 fois plus performant.<br /> Tout à fait, mais dans le titre c’était sous-entendu en comparaison avec les CPU Zen 4
Zimt
Ah oui, rapport perf/prix très agressif sur cette architecture!<br /> Pour un peu si je n’avais pas changé ma conf il y a deux ans, pour un Ryzen 5 (dont je suis très satisfait), j’aurai sûrement pris ce cpu Intel.
tux.le.vrai
y’en a toujours pas de dispo.<br /> pour le rapport perf/prix, c’est à vérifier à chaque achat.
tux.le.vrai
il se situe entre le 7600x et le 7700x.<br /> C’est sans doute le 7700 qui va se mettre en face.
sandalfo
Finalement le 13600K et KF sont à 427€ et 400€ en France. C’est plus raisonnable face au MSRP + taxes annoncé
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Apple TV 4K (2022) : la dernière box TV d'Apple frise la perfection
Test Fitbit Sense 2 : la montre connectée sport de Google rate le coche
Test de l'option Power de Shadow : nos impressions sur le PC dans le cloud sous stéroïdes
Test Sennheiser Ambeo Soundbar Plus + Ambeo Sub : une immersion sonore sacrément bien négociée
Test Withings Body Comp : la balance connectée qui prend soin de votre santé
Test Marshall Acton III : une mini enceinte de salon à la puissance surprenante
Test TCL 55C635 : un téléviseur abordable qui marque des points
Test Mate 50 Pro : Huawei peut-il encore se hisser parmi l'élite ?
Test Microsoft Surface Laptop 5 : élégant, plus puissant… mais indécrottable
Test Corsair EX100U : un minuscule SSD externe performant à emporter partout
Haut de page