🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT ! 🔴 LE BLACK FRIDAY EN DIRECT !

Test AMD Ryzen 9 7900X : un « second de cordée » qui fait briller un peu plus Zen 4

Nerces
Spécialiste Hardware et Gaming
18 octobre 2022 à 17h05
5
AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
© Nerces

Nous poursuivons notre étude des processeurs de la gamme Ryzen 7000 et après le test du CPU le plus extrême du catalogue, nous passons à son dauphin. Le Ryzen 9 7900X ressemble à version « allégée » du monstre de 16 cœurs qui en aurait perdu quatre, mais en baissant aussi nettement le ticket d’entrée : 150 dollars de moins sur le MSRP, tout de même.

AMD Ryzen 9 7900X
  • Performances très élevées
  • À l'aise dans tous les domaines
  • Perfs/Watt impressionnantes
  • Perfs/dollar parmi les meilleures
  • DDR5 et PCIe 5.0 au rendez-vous
  • Technologie EXPO
  • Solution graphique Navi 2
  • Chauffe importante
  • Surcoût de la DDR5
  • Gestion DDR5 à optimiser ?
  • Pas (encore) de 3D Vertical Cache

Introduction

Si vous avez suivi les précédents tests de processeurs Clubic, vous savez qu’il ne sera pas ici question de revenir sur l’architecture Zen 4 dans le détail. Nous nous focalisons sur le seul processeur Ryzen 9 7900X et pour en savoir plus à propos de Zen 4, nous vous invitons à (re)lire notre test du Ryzen 7 7700X qui vous apportera les précisions nécessaires pour comprendre la nouvelle microarchitecture d’AMD.

AMD Ryzen 7000 © AMD
Les quatre processeurs commercialisés par AMD le 27 septembre 2022 © AMD

Pour sa première vague de processeurs Zen 4, AMD a décidé de reconduire la technique qu’il avait déjà employée au moment de sortir les Ryzen 5000 : quatre puces, quatre visions de sa nouvelle architecture sont lancées simultanément afin de toucher des publics divers. Notre cobaye du jour est donc assez proche du modèle le plus costaud et il en conserve d’ailleurs le TDP de 170 watts. Ce dernier marque une nette augmentation par rapport à l’ancêtre, le Ryzen 9 5900X, qui pouvait mettre en avant une enveloppe thermique de 105 watts seulement.

Fiche technique AMD Ryzen 9 7900X

Caractéristiques techniques

Support du processeur (socket)
AMD AM5
Fréquence CPU
4,7GHz
Fréquence en mode Turbo
5,6GHz
Nombre de core
12
Nombre de Threads
24
Virtualisation
AMD Virtualization (AMD-V)

Architecture

Finesse de gravure
5nm
TDP / PBP
170W
TDP Max
230W
Cache L2
12Mo
Cache L3
64Mo
Compatibilité chipset carte mère
AMD X670, AMD X670E, AMD B650, AMD B650E

Graphismes

Contrôleur graphique intégré
AMD Navi 2
Fréquence du chipset graphique
400MHz
Fréquence boostée graphique
2 200MHz

Contrôleur mémoire

Contrôleur mémoire
DDR5

Une augmentation du TDP qui laisse à penser qu’AMD s’engage sur le même terrain qu’Intel et cela se ressent aussi sur la progression remarquée des fréquences de fonctionnement. Alors que le Ryzen 9 5900X était calé sur du 3,7 / 4,8 GHz, nous passons avec le Ryzen 9 7900X à du 4,7 / 5,6 GHz. Oui, la fréquence de base est pratiquement aussi élevée que le boost de la génération précédente. Une telle progression limitera sans doute les possibilités d’overclocking, mais gageons que cela offre aussi des performances bien supérieures.

AMD Ryzen 7000 © AMD
Principales améliorations de l'architecture Zen 4 © AMD

À la manière du Ryzen 9 7950X, le 7900X profite des améliorations techniques de l’architecture Zen 4. Ainsi, alors que le nombre de cœurs / threads est stable d’une génération à l’autre (12 / 24), on profite d’un cache L2 plus important : il a doublé pour atteindre 1 Mo par cœur. Associé à un cache L3 de 64 Mo, cela nous permet de bénéficier d’un cache combiné L2+L3 de 76 Mo, soit 4 Mo de plus que le vénérable ancêtre. Enfin, sans entrer dans les détails, soulignons que Zen 4 dope le cache à tous les niveaux, par exemple, avec l’augmentation du buffer de prédiction de branches.

AMD Ryzen 7000 © AMD
Un gain annoncé de 13% en nombre d'instructions par cycle © AMD

Le Ryzen 9 7900X profite évidemment des nouveautés liées à la nouvelle génération d’AMD. Il est ainsi question de rattraper Intel avec la prise en charge de la DDR5 et du PCI Express 5.0. Le CPU intègre ainsi 28 lignes dédiées que l’on espère voir bientôt utilisées par le SSD ou la carte graphique. La DDR5 profite pour sa part de la fonction EXPO afin d’en simplifier / optimiser la configuration. Enfin, notons qu’AMD intègre maintenant une solution graphique à tous ses processeurs : il s’agit ici d’un modeste Navi 2, garant des fonctions essentielles.

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Nous passons toujours par HWInfo pour un état des lieux du CPU © Nerces

Protocole de test

Si vous avez pris soin de consulter le test du Ryzen 7 7700X, vous savez que cette nouvelle génération de processeur nous a contraint à introduire une nouvelle configuration de test à base de plateforme AM5 bien sûr. La DDR5 est au menu, mais en attendant la sortie de modèles PCIe Gen 5, nous restons sur un SSD et une carte graphique PCIe Gen 4.

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
AMD Ryzen 9 7900X © Nerces

Les informations, notamment les timings DDR5, sont confirmées avec CPU-Z © Nerces

Configuration socket LGA1718 « AM5 »

  • Carte mère : MSI MEG X670E ACE
  • Mémoire : G.Skill Trident Z5 Neo DDR5-6000 CL30 (2x 16 Go)
  • Carte graphique : ASUS TUF RTX 3080 Gaming OC
  • SSD « système » : Kingston KC3000 2 To
  • Refroidissement : ASUS ROG Ryujin II 360
  • Alimentation : be quiet! Straight Power 11

Configuration socket LGA1700

  • Carte mère : ASUS ROG Maximus Z690 Hero
  • Mémoire : G.Skill Trident Z5 Neo DDR5-6000 CL30 (2x 16 Go)
  • Carte graphique : ASUS TUF RTX 3080 Gaming OC
  • SSD « système » : Kingston KC3000 2 To
  • Refroidissement : ASUS ROG Ryujin II 360
  • Alimentation : be quiet! Straight Power 11

Configuration socket PGA1331 « AM4 »

  • Carte mère : ASUS ROG Crosshair VIII Hero
  • Mémoire : Corsair Dominator Platinum RGB 32 Go DDR4 4000 CL19
  • Carte graphique : ASUS TUF RTX 3080 Gaming OC
  • SSD « système » : Kingston KC3000 2 To
  • Refroidissement : ASUS ROG Ryujin II 360
  • Alimentation : be quiet! Straight Power 11
AMD Ryzen 7 7700X © Nerces
Le petit dragon de MSI et notre logo Clubic © Nerces

Autant que possible, nous éliminons les programmes en mémoire vive et nous nous assurons que les configurations sont proches, matériellement donc, mais également logiciellement.

  • Windows 11 Professionnel 64-bit 22H2 v22621.607
  • Pilotes chipset Intel v10.1.18838.8284
  • Pilotes chipset AMD v4.07.21.042
  • Pilotes graphiques AMD v22.20.29.01 RC6
  • Pilotes graphiques Intel v31.0.101.3413
  • Pilotes graphiques NVIDIA v516.94 64-bit WHQL

Enfin, sachez que les tests présentés par la suite sont le résultat de moyennes établies après avoir réalisé plusieurs fois chaque mesure et en ayant pris soin d’éliminer les valeurs les plus extrêmes.

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Un Ryzen 9 7900X prend la pose... © Nerces

Tests mémoire

AIDA64

AMD ayant mis en avant la prise en charge de la DDR5, nous attendions Zen 4 au tournant. Reste que comme nous avions pu le constater sur la DDR4, la DDR5 semble mieux se comporter avec les plateformes Intel… en tout cas concernant l’outil mémoire et cache d’AIDA64.

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Performances observées sur AIDA64 © Nerces

Afin de coller aux spécifications d’AMD, nous avons configuré nos barrettes en DDR5-5200 et si les progrès par rapport à la DDR4 sont éclatants, on note qu’effectivement les solutions Alder Lake conservent leur première place. Rien de catastrophique cependant d’autant que nous remarquons une petite avance pour AMD sur les temps de latence (75 ns).

EXPO : l’impact de l’overclocking DDR5

En toute logique, nous avons reconduit le test de la fonction EXPO mise en place par AMD pour simplifier l’overclocking et l’optimisation de la DDR5. Quels bénéfices peut-on en tirer ?

Corsair Vengeance RGB DDR5-6000 CL30 © Corsair
La Corsair Vengance RGB DDR5-6000 CL30 est un des premiers kits EXPO disponibles © Corsair

Pour évaluer la chose, nous avons appliqué le profil EXPO de deux kits DDR5-6000 envoyés par Corsair (Vengeance RGB DDR5-6000 CL30) et G.Skill (Trident Z5 Neo DDR5-6000 CL30). Aucun problème sur cette étape : après passage dans le BIOS, tout fonctionne à merveille.

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
AMD Ryzen 9 7900X © Nerces

À gauche, en DDR5-5200 et, à droite, en DDR5-6000 via EXPO © Nerces

Bien sûr, il n’est pas question de révolutionner les performances de notre plateforme, mais le Ryzen 9 7900X profite de ce passage à une mémoire plus rapide et de meilleurs timings : les débits sont nettement améliorés et les temps de latence passent sous les 68 ns.

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Performances observées sur AIDA64 en DDR-5200 vs DDR5-6000 © Nerces

Performances « applicatives »

Suite aux demandes de plusieurs lecteurs, sachez que nous travaillons actuellement à enrichir notre protocole de test. Nous ne souhaitons pas surcharger l’article – ce n’est pas non plus le rôle de Clubic d’aller très loin dans les détails – mais un peu de variété et de modernité ne nuira pas.

Cinebench R20

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Performances observées sur Cinebench R20 © Nerces

En toute logique, sur Cinebench R20, le Ryzen 9 7900X vient confortablement se caler entre les deux précédents Ryzen 7000. Il est un peu moins costaud que le 7950X, mais pulvérise tranquillement n’importe lequel des Alder Lake. Notons que même limité à 125 Watts de puissance, il est encore un cran devant le Core i9-12900K.

Handbrake

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Performances observées sur Handbrake © Nerces

Notre test Handbrake consiste en l’encodage d’une séquence de 50 minutes avec le preset Matroska H.265 1080p30. La hiérarchie ne change pas par rapport à Cinebench R20 et le Ryzen 9 7900X est un très convaincant second, juste derrière le 7950X. Là encore, même limité à 125 watts de puissance, il dame le pion au Core i9-12900K ou au Ryzen 9 5950X d’ailleurs.

WinRAR

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Performances observées sur WinRAR © Nerces

Traditionnellement, l’encodage ZIP via WinRAR 5.11 est favorable aux processeurs Intel. Pourtant, la sortie de Zen 4 a rebattu les cartes et le Ryzen 9 7900X se place pratiquement au même niveau que son grand frère, le 7950X. Départager les deux processeurs est impossible : l’écart est dans la marge d’erreur d’un tel test.

PCMark

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Performances observées sur PCMark 10 © Nerces

Simulant une utilisation au quotidien d’un PC (bureautique, édition photo ou vidéo, visioconférence, navigation Web…), PCMark est un outil de mesure intéressant. Il illustre plutôt bien la domination des Ryzen 7000. Cependant, il en faudra plus pour réellement départager les deux fer-de-lance de la nouvelle gamme d’AMD : même pas 100 points séparent le Ryzen 9 7900X pourtant limité à 125 watts de puissance de son grand frère.

3DMark

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Performances observées sur 3DMark © Nerces

Nous l’avions déjà remarqué au cours des tests des deux précédents Ryzen 7000, le logiciel 3DMark est plus favorable aux processeurs Alder Lake. La sortie du Ryzen 9 7900X n’y change évidemment rien et même si le petit nouveau d’AMD ne démérite pas, il ne peut rivaliser avec le Core i9-12900K qui reste donc le champion du 3DMark. Un avant-goût de ce qui nous attend sur les jeux vidéo ?

Performances dans les jeux

Comme nous le disions sur les applicatifs, notre protocole de test sera bientôt remanié avec l’intégration de quelques jeux vidéo en plus pour un panel de mesures plus large et plus en phase avec son temps.

Sid Meier’s Civilization VI

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Performances observées sur Sid Meier's Civilization VI © Nerces

Faisant la part belle à la puissance brute du processeur, l'évaluation « IA » de l’extension Gathering Storm pour Sid Meier’s Civilization VI exploite bien le nombre de cœurs disponibles au sein des Ryzen 7000 et si le 7950X conserve la première place, notre 7900X n’est pas loin derrière. En embuscade, il devance sensiblement les processeurs Alder Lake.

Red Dead Redemption II

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Performances observées sur Red Dead Redemption II © Nerces

Un simple coup d’œil sur le graphique général de Red Dead Redemption II suffit pour se dire que le best-seller de Rockstar est surtout dépendant de la puissance graphique. Soulignons tout de même que les processeurs Alder Lake marquent un peu leurs distances avec les nouveaux venus d’AMD. Rien de catastrophique évidemment pour les Ryzen 7000, mais une petite déception malgré tout.

Shadow of the Tomb Raider

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Performances observées sur Shadow of the Tomb Raider © Nerces

À nouveau très proche de son grand frère, le Ryzen 9 7900X signe un excellent résultat sur le test de Shadow of the Tomb Raider. Rien à redire cette fois, la performance des Ryzen 7000 vient complètement éclipser même les meilleurs des Alder Lake et la limitation à 125 watts de puissance ne change rien à l’affaire.

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Focus sur le test CPU de Shadow of the Tomb Raider © Nerces

Grâce au détail CPU offert par le test de Shadow of the Tomb Raider, on peut remarquer que l’écart des performances se creuse encore entre les anciennes générations d’AMD / Intel et l’architecture Zen 4 : qu’il soit question du Ryzen 7 7700X ou des Ryzen 9, il n’y a même pas match.

Le cas de l’iGPU

Le lancement de Zen 4 est l’occasion pour AMD de changer son fusil d’épaule et de ne plus réserver les solutions graphiques intégrées à ses puissantes APU. Tout processeur Zen 4 se voit « compléter » par une unité Navi 2. Voyons ce que cela donne.

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Performances observées avec l'iGPU AMD Navi 2 sur 3DMark © Nerces

Nous ne voulions pas ici reproduire tous nos tests jeu vidéo, dans la mesure où l’iGPU n’est pas conçue pour faire tourner Red Dead Redemption II par exemple. En revanche, un petit passage sur 3DMark nous permet de mettre en évidence des performances tout à fait convenables par rapport aux solutions Intel. Ces dernières l’emportent, mais les écarts sont contenus.

Températures, consommation et efficacité

Température

Nous terminons comme toujours par quelques notions moins axées sur les « performances », mais malgré tout importantes. Nous commençons cette ultime partie avec les mesures de température. Pour ce faire, nous avons réalisé deux évaluations.

  • Au repos, alors que Windows 10 avait terminé son démarrage.
  • En pleine charge, au cours d'un encodage H.265 via Handbrake.
AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Relevé des températures observées durant un encodage Handbrake H.265 © Nerces

La logique est implacable : un peu moins performant et doté d’un peu moins de cœurs, le Ryzen 9 7900X chauffe un peu moins que le 7950X. Pour être plus exact, la version « débridée » du 7900X chauffe dans les mêmes proportions que le 7950X limité à 125 watts de puissance. De fait, il n’est pas surprenant de voir le 7900X presque « confortable » lorsque lui-même est limité à 125 watts : moins de 70 °C en pleine charge, c’est on ne peut plus honnête.

Consommation

Logiquement, nous enchainons ensuite avec le test de consommation. Nous mesurons ici la valeur du package processeur. Là encore, deux valeurs ont été retenues.

  • Au repos, alors que Windows 10 avait terminé son démarrage.
  • En pleine charge, au cours de tests multithreads successifs via Cinebench R20.
AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Consommation au repos / en charge observée durant les tests Cinebench R20 © Nerces

Si elle reste élevée, la consommation du Ryzen 9 7900X est tout sauf une surprise. À moins de 190 watts, elle est sensiblement inférieure à celle du Ryzen 9 7950X et reste en dessous de celle du Core i7-12700K alors que ses performances sont globalement un net cran au-dessus.

Efficacité énergétique

Nous évaluons l’efficacité énergétique des processeurs toujours de la même manière en rapportant le résultat obtenu sur Cinebench R20 au pic de consommation enregistré durant le test. Ce n’est certes pas la méthode la plus rigoureuse, mais cela permet malgré tout de tirer quelques conclusions.

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Efficacité énergétique observée durant les tests Cinebench R20 © Nerces

« Débridé », le Ryzen 9 7900X est au même niveau de ses frères Zen 4. Il signe alors une efficacité énergétique comparable à celle des Alder Lake lorsque ceux-ci sont limités à 125 watts. Si nous fixons la même limite au Ryzen 9 7900X, son efficacité s’envole et dépasse d’un cheveu celle du 7700X. En revanche, le 7950X reste hors de portée.

Rapport performances / prix

L’architecture Zen 4 aura été pour nous l’occasion d’introduire l’indicateur de performance par dollar. Là encore, il n’est pas question d’une mesure très rigoureuse dans la mesure où nous comparons les prix au lancement et que nous n’avons pas les tarifs en euros, mais cela reste intéressant.

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Rapport performances / prix liant les tests Cinebench R20 aux prix de lancement © Nerces

Alors que le ratio du Ryzen 9 7950X nous avait surpris – un processeur vitrine comme celui-ci n’est généralement pas bon sur cet exercice – le 7900X est plus ou moins au même niveau. De fait, et à l’exception notable des Core i5-12600K / i7-12700K, notre cobaye du jour ne craint personne. En dehors de la question de la plateforme, ou peut-être à cause d’elle, on sent qu’AMD a fait un effort de tarification.

AMD Ryzen 9 7900X © Nerces
Une boîte bien remplie © Nerces

AMD Ryzen 9 7900X, l’avis de Clubic

AMD Ryzen 9 7900X

8

Petit frère du Ryzen 9 7950X, le 7900X correspond exactement à l’image que nous nous faisons d’un second de cordée. Les différences techniques observées sont peu ou prou les mêmes que sur la génération précédente avec une puce impressionnante dont le TDP fait, hélas, un sérieux bond. On se demande d’ailleurs si AMD a raison de suivre ainsi Intel dans cette voie alors que, limités à 125 watts de puissance, ses processeurs gardent un excellent niveau de performances.

Des performances qui constituent bien sûr l’atout principal d’une puce qui met tout le monde d’accord sur pratiquement tous nos tests. Bien entendu, le 7950X est un cran au-dessus et sur quelques rares logiciels, les Alder Lake les plus puissants conservent un léger avantage. Reste que les performances du 7900X sont étourdissantes et qu’un simple coup d’œil sur les ratios /Watt ou /Dollar suffit pour se dire que l’efficacité est bien du côté de Zen 4.

Un regret tout de même car si AMD est parvenu à contenir les prix de ses processeurs, reconnaissons qu’il en va bien autrement de la plateforme AM5 dans son ensemble. Le surcoût observé au niveau des cartes mères – même en B650/B650E – et de la DDR5 risque de faire grincer les dents. Espérons que les choses se calment d'ici semaines.

Les plus

  • Performances très élevées
  • À l'aise dans tous les domaines
  • Perfs/Watt impressionnantes
  • Perfs/dollar parmi les meilleures
  • DDR5 et PCIe 5.0 au rendez-vous
  • Technologie EXPO
  • Solution graphique Navi 2

Les moins

  • Chauffe importante
  • Surcoût de la DDR5
  • Gestion DDR5 à optimiser ?
  • Pas (encore) de 3D Vertical Cache
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
5
pecore
Le prix des AM5, on en reviens toujours à ça, hélas.
Popoulo
Mêmes inconvénients que son grand frère.
pagnelli
Perf/dollars vous avez oublié de traduire ce passage pour votre article. En France on est en euros…
Nerces
« nous n’avons pas les tarifs en euros »
SplendoRage
Si le prix de la plateforme et des cartes mères principalement devait être un réel argument (bon ou mauvais) alors la note devrait perdre au moins 2 points …<br /> Mais bon … En attendant, on est toujours sur des cartes mères à plus de 600 à 700€ en X670, et de gros problèmes, notamment durée de boot trop longue, soucis de prises en charge de DDR5 3000+, certaines cartes mères refaisant tout le process à chaque boot ou des soucis de stuttering …<br /> Bref … Encore trop de problèmes à régler et trop cher.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test TCL 55C635 : un téléviseur abordable qui marque des points
Test Mate 50 Pro : Huawei peut-il encore se hisser parmi l'élite ?
Test Microsoft Surface Laptop 5 : élégant, plus puissant… mais indécrottable
Test Corsair EX100U : un minuscule SSD externe performant à emporter partout
Test JBL Bar 1000 : séance de rattrapage pour la barre de son avec enceintes d’effets détachables
Test DJI Avata : le drone FPV plus accessible que jamais
Test Trust GXT 981 Redex : légère en poids et en prix, des atouts suffisants ?
Test Apple iPad Pro M2 : une mise à jour qui vaut son prix ?
Test LG Gram 14 (2022) : un kilo seulement… mais quoi d’autre ?
Test Acer Aspire Vero 15 (2022) : un laptop écolo qui ne fait pas encore suffisamment envie
Haut de page